dans

Corinne Diacre également visée par le conseiller d’Aminata Diallo ?

Un véritable guet-apens.

Corinne Diacre visée par Aminata Diallo et son conseiller.
Corinne Diacre visée par Aminata Diallo et son conseiller. (Icon Sport)

Des nouveaux éléments troublants viennent alimenter l'affaire Hamraoui. Aminata Diallo et son ex-conseiller César M. avaient également Corinne Diacre dans le viseur. Plus

Corinne Diacre également ciblée

Il y a quelques jours, nous apprenions que la joueuse Aminata Diallo était mise en examen suite à l’affaire Hamraoui. Dans la nuit du 4 novembre 2021, la milieu de terrain a été agressée à coups de barre de fer. Un épisode traumatisant qui ne connaît pas encore tous ses éléments. Alors qu’Aminata Diallo était la suspect numéro 1, rapidement l’affaire s’est retournée contre Kheira Hamraoui. De nouveaux détails viennent s’ajouter à l’enquête et cette fois-ci, nous découvrons que Kheira Hamraoui n’était pas la seule visée dans cette affaire…

Aminata Diallo et son conseiller voulaient faire "sauter" Corinne Diacre.
Aminata Diallo et son conseiller voulaient faire « sauter » Corinne Diacre. (Icon Sport)

La sélectionneuse de l’équipe de France féminine, Corinne Diacre, était également visée. D’après le rapport d’enquête publié par Le Point, Aminata Diallo et son conseiller César M. avaient pour objectif de faire « sauter » quelques têtes. Sophie Perrichon, coordinatrice de l’équipe féminine du PSG mais aussi Grégory Durand, directeur des affaires juridiques sportives du club. Le prénom de Corinne Diacre était également noté au milieu de toutes ces potentielles victimes.

Une haine viscérale envers Hamraoui

Corinne Diacre n’est qu’un petit élément dans toute cette affaire. Toujours dans le rapport du journal Le Point, Aminata Diallo et son désormais ex-conseiller, César M., vouent une véritable haine à Kheira Hamraoui. Tout a été fait pour que la joueuse craque. À quelques jours d’une rencontre en demi-finale de Ligue des champions, Hamraoui était annoncée comme titulaire au sein du vestiaire. César M. aurait alors déclaré à sa joueuse : « L’autre pute, elle sera titulaire, c’est un truc de malade putain. »

Quelques jours plus tard, une bagarre a éclaté entre Kheira Hamraoui, Sandy Baltimore, Kadidiatou Diani et Marie-Antoinette Katoto. De là, l’ancienne du FC Barcelone a été écartée du groupe. L’enquête se poursuit et l’avocat de César M. nie les accusations de chantage et violence à l’encontre de son client.

Équipe(s) liée(s) à cet article : Équipe de France, Paris Saint-Germain (PSG)
Personne(s) lié(s) à cet article : Aminata Diallo, Corinne Diacre
S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
le plus populaire
le plus récent le plus ancien
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires