dans

Chelsea matraque le Real Madrid et rejoint City en finale de Ligue des champions

Quelle démonstration !

Mason Mount et Chelsea peuvent exulter après leur victoire en demi-finale de la Ligue des champions contre le Real Madrid, mercredi 5 mai. Icon Sport
Mason Mount et Chelsea peuvent exulter après leur victoire en demi-finale de la Ligue des champions contre le Real Madrid, mercredi 5 mai. Icon Sport

Impitoyable et éblouissant, Chelsea a éliminé un Real Madrid impuissant (2-0) en demi-finale retour de la Ligue des champions ce mercredi 5 mai. Hormis sur deux éclairs de Karim Benzema en première période, les Merengue n'ont jamais pu y croire et ont pris le bouillon en deuxième période. Thomas Tuchel et ses hommes affronteront Manchester City en finale. Plus

Il faudra bientôt songer à ériger une statue à l’effigie de Thomas Tuchel devant Stamford Bridge. L’entraîneur allemand a bâti en quelques mois un Chelsea capable de donner une leçon mémorable au Real Madrid, en demi-finale retour de la Ligue des champions ce mercredi 5 mai. Vainqueurs 2-0 après une pluie d’occasions (15 tirs), les Blues n’ont cillé qu’à deux reprises. Mais comme ce Chelsea est décidément impérial partout, Edouard Mendy a été impressionnant pour frustrer Karim Benzema. Les Merengue ne le savaient peut-être pas, mais ils avaient déjà laissé passer leur chance. Supérieur dans tous les domaines, Chelsea est en finale de la Ligue des champions, et c’est amplement mérité.

Les éclairs de Karim Benzema, le tonnerre de Chelsea

Au coup d’envoi, le Real Madrid doit marquer pour espérer se qualifier, mais ne se jette pas à l’abordage pour autant. Les Blues, eux, n’ont aucune raison de se découvrir. Toni Kroos a le mérite de lancer les hostilités d’une frappe lointaine facilement captée par Edouard Mendy (11e). Dans la foulée, Chelsea réplique avec une situation similaire.

Kai Havertz et Sergio Ramos au duel. Icon Sport
Kai Havertz et Sergio Ramos au duel. Icon Sport

Le Real Madrid commence doucement à perdre patience devant la solidité du bloc de Chelsea. De plus en plus fébriles au milieu, les Merengue perdent plusieurs ballons dangereux, dont les Blues ne profitent pas… jusqu’à l’ouverture du score de Timo Werner. La défense du Real, dépassée par la vitesse de transmission des Londoniens, n’a rien pu faire. Le ballon fuse de N’Golo Kanté à Werner, puis de Kanté à Kai Havertz après un une-deux. Le prodige allemand se fend alors d’un astucieux petit piqué, qui rebondit sur le haut de la barre transversale adverse. Werner est ensuite tout heureux de catapulter le ballon au fond des filets à un mètre de la ligne (1-0, 28e).

Timo Werner ouvre le score d'une tête à un mètre de la ligne. Icon Sport
Timo Werner ouvre le score d’une tête à un mètre de la ligne. Icon Sport

Le Real peut s’en mordre les doigts, car il avait eu l’occasion d’ouvrir le score deux minutes plus tôt. Après une fulgurance de l’inévitable Karim Benzema dans la surface, l’attaquant français enroule parfaitement et croit ouvrir le score… mais Edouard Mendy signe une parade extraordinaire pour frustrer « KB9 » (26e). Dix minutes plus tard, on prend les mêmes et on recommence. L’ancien attaquant des Bleus, superbement trouvé par un centre, se retrouve en face-à-face devant Mendy, mais sa tête smashée est détournée d’une admirable claquette par le gardien des Blues (36e).

Karim Benzema aurait pu être le sauveur du Real Madrid, encore. Mais face à ce Chelsea-là, même le superhéros des Madrilènes n'a pas pu. Icon Sport
Karim Benzema aurait pu être le sauveur du Real Madrid, encore. Mais face à ce Chelsea-là, même le superhéros des Madrilènes n’a pas pu. Icon Sport

Le ciel Blue tombe sur la tête du Real

Le Real va-t-il jeter son va-tout au retour des vestiaires ? Au contraire, les hommes de Zinédine Zidane semblent toujours aussi désemparés face à la muraille adverse. Il faut dire que les Blues ne se contentent pas de défendre en formation serrée. Leur pressing constant empêche Kroos, Casemiro et Luka Modrić de développer leur jeu.

Luka Modric n'a pas eu son rayonnement habituel, la faute au pressing mordant des Blues. Icon Sport
Luka Modrić n’a pas eu son rayonnement habituel, la faute au pressing mordant des Blues. Icon Sport

Et ce n’est pas tout : les Londoniens sont plus lumineux que jamais en phase offensive. Loin de vouloir gérer leur avantage au score, ils se jettent à l’assaut du 2-0 dès les premières minutes de la seconde période. Havertz trouve ainsi la barre de la tête (47e), Thiago Silva s’impose deux fois sur coup de pied arrêté sans faire mouche (52e, 73e), Mason Mount gâche une action folle des Blues en frappant trop fort devant Courtois (54e)… Encore ? Courtois remporte son face-à-face contre Havertz (58e), puis un nouveau face à Kanté (66e). Havertz, encore lui, manque ensuite d’un rien pour reprendre devant le but le centre de Pulisic (77e).

N'Golo Kanté, à l'origine des deux buts de Chelsea, aurait même pu marquer si Courtois ne s'était pas imposé en face-à-face. Icon Sport
N’Golo Kanté, à l’origine des deux buts de Chelsea, aurait même pu marquer si Courtois ne s’était pas imposé en face-à-face. Icon Sport

Asphyxié, submergé, au bord de la rupture, le Real Madrid est encore en vie. Il lui suffit même d’un but pour revenir à hauteur. Mais ce but, les Merengue ne le verront ni de près, ni de loin. En manque total d’inspiration offensive, incapables de s’approcher des cages adverses, les partenaires de Vinícius finissent par rendre les armes. Sur un ballon haut récupéré par un Kanté monumental, le champion du monde lance Pulisic, qui temporise et sert Mount pour envoyer Chelsea au paradis (2-0, 85e).

Mason Mount trompe Thibaut Courtois et met fin aux espoirs du Real. Icon Sport
Mason Mount trompe Thibaut Courtois et met fin aux espoirs du Real. Icon Sport

Le récap

Chelsea 2 – 0 Real Madrid

Buts : Werner (28e) et Mount (85e) pour Chelsea

Compos :

Chelsea (3-4-2-1) : Mendy – Christensen, Thiago Silva, Rüdiger – Azpilicueta, Kanté, Jorginho, Chilwell – Mount, Werner, Havertz. Entraîneur : Thomas Tuchel.

Real Madrid (4-3-3) : Courtois – Nacho, Militão, Ramos, Mendy – Modrić, Casemiro, Kroos – Vinícius, Benzema, Hazard. Entraîneur : Zinédine Zidane.

Équipe(s) liée(s) à cet article : Chelsea FC (CFC), Real Madrid (Real)
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires