dans

CAN 2022 : le Burkina Faso dénonce (déjà) un scandale

Les tests Covid pointés du doigt

Bertrand Traoré a fait part de sa colère avant le début de la CAN. (iconsport)
Bertrand Traoré a fait part de sa colère avant le début de la CAN. (iconsport)

Le capitaine du Burkina Faso, Bertrand Traoré, s'est exprimé de façon très vigoureuse en conférence de presse pour dénoncer les tests Covid-19 qui ont été réalisés sur ses coéquipiers à moins de deux jours de leur premier match à la CAN 2022. Plus

Ce dimanche 9 janvier, en ouverture de la Coupe d’Afrique des Nations 2022, le pays hôte du Cameroun doit affronter le Burkina Faso. Mais avant même le coup d’envoi de la rencontre, prévu à 17 heures, un scandale pourrait bien semer le trouble sur les conditions d’organisation de l’épreuve. Explications.

Le Burkina Faso avait été éliminé dès la phase de groupes lors de la dernière CAN (iconsport)
Le Burkina Faso avait été éliminé dès la phase de groupes lors de la dernière CAN (iconsport)

Le Burkina Faso floué par des tests Covid non conformes ?

Officiellement, le Burkina Faso arrivait au grand complet pour cette CAN 2022. Tous les joueurs déclarés positifs au Covid-19 pendant la préparation étaient revenus en pleine forme. Mais ce vendredi 8 janvier, la situation a connu une évolution radicale. En effet, plusieurs joueurs, dont trois titulaires, ont été testés positifs. Il s’agit de Saidou Simpore, Oula Abass Traoré et surtout Edmond Tapsoba, le joueur du Bayer Leverkusen, qui fait partie des stars des Etalons. Plusieurs membres du staff, dont Kamou Malo, le sélectionneur du Burkina Faso, fait aussi partie des personnes testées positives.

Edmond Tapsoba, l'une des stars du Burkina Faso, a été testé positif à la Covid-19 juste avant le début de la CAN. Icon Sport
Edmond Tapsoba, l’une des stars du Burkina Faso, testé positif à la Covid-19 juste avant le début de la CAN. Icon Sport

Le problème ? Le Burkina Faso affirme que le protocole sanitaire n’a pas été respecté. Selon la Confédération Africaine de Football, c’est un laboratoire indépendant qui devait réaliser les tests PCR, 48 heures avant les matchs. Mais les choses ne se seraient pas passées comme prévu selon l’entraîneur adjoint du Burkina Faso…

« Une équipe médicale est arrivée hier matin (vendredi 8 janvier) mais on a vérifié auprès de la CAF qui nous a dit qu’elle ne venait pas d’eux. On a donc refusé ces tests. La CAF devait nous envoyer une équipe médicale l’après-midi mais elle est arrivée à 23 heures. Les délais de 48 heures n’ont donc pas été respectés. Et en plus, on nous a fait des tests antigéniques (moins fiables que les PCR), et pas des PCR…« 

Firmin Sanou, entraîneur adjoint du Burkina Faso, en conférence de presse

Bilan ? « On a quatre (joueurs) positifs, et un autre dont on dit qu’il n’a pas fait le test alors que c’était le premier à passer » , a fustigé l’entraîneur adjoint du Burkina Faso.

Bertrand Traoré dénonce un « scandale »

Pour l’instant, le staff de la sélection ne crie pas à la triche ou à la manipulation. Mais les représentants du pays de l’Afrique de l’Ouest veulent « des éclaircissements et des confirmations. »

Bertrand Traoré, le capitaine du Burkina Faso, s’est lui montré plus direct. « On doit avoir des explications. C’est un scandale. On ne peut pas apprendre à 24 heures du match que quatre de nos joueurs cadres sont positifs » . Comme le souligne l’Equipe, l’attaquant d’Aston Villa a l’impression d’avoir été piégé dans la gestion de ce dossier et par les méthodes employées.

Bertrand Traoré, le capitaine du Burkina Faso, a dénoncé un "scandale." Icon Sport
Bertrand Traoré, le capitaine du Burkina Faso, a dénoncé un « scandale. » Icon Sport

Le Cameroun va-t-il bénéficier d’un avantage en jouant cette CAN 2022 à domicile ? Rien n’est moins sûr. Aucun pays organisateur n’a remporté l’épreuve depuis la victoire de l’Egypte en 2006. Par le passé, les scénarios polémiques ont parfois été légions. En 1996, la victoire à domicile de l’Afrique du Sud avait ainsi été entachée d’un manque d’équité sportive et éthique, entre déplacements et gêne des joueurs adverses. Une chose est sûre, avec le contexte sanitaire actuel, la situation devrait être scrutée de près…

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires