dans

Bordeaux : Gérard Lopez, inculpé pour faux et usage de faux, risque la prison

La descente aux enfers se poursuit

Gérard Lopez croit toujours au maintien en Ligue 2 des Girondins de Bordeaux. Icon Sport
Gérard Lopez croit toujours au maintien en Ligue 2 des Girondins de Bordeaux. Icon Sport

Gérard Lopez est dans le collimateur de la justice du Luxembourg. L'homme d'affaires risque une peine de prison lors de son jugement dans les prochains mois. Plus

La série noire se poursuit pour Gérard Lopez, l’homme d’affaires luxembourgeois qui possède les Girondins de Bordeaux. Il est désormais dans le viseur de la justice de son pays et pourrait bien finir derrière les barreaux.

Gérard Lopez face à la justice

C’est le média local l’Essentiel qui se fait l’écho de cette nouvelle information. Gérard Lopez et son associé Eric Lux ont été inculpés par la justice du Luxembourg pour faux et usage de faux. Une information qui a été confirmée par le parquet. Cette affaire, qui va être jugée en correctionnelle, est passible d’une peine pouvant aller de 3 mois à 5 ans de prison.

Les faits se seraient déroulés en 2014 et concerneraient un transfert de 2 millions d’euros entre l’écurie de formule 1 Lotus, basée au Royaume-Uni et propriété du duo d’entrepreneurs, le Fola Esch, dont le président de l’époque était Gerard Lopez, et la société Lynx Investments Limited à Hong Kong, qui appartient à Eric Lux.

Gérard Lopez vit une période très compliquée (iconsport)
Gérard Lopez vit une période très compliquée (iconsport)

Pour l’instant, les deux hommes sont considérés comme innocents et Gérard Lopez a contesté les faits qui lui sont reprochés par la justice. Les magistrats de la chambre du conseil du Tribunal du Luxembourg devront bientôt décider si les deux hommes doivent être renvoyés devant la justice.

Ses clubs en difficulté

Cette nouvelle affaire s’inscrit dans un cycle particulièrement difficile pour Gérard Lopez. L’homme d’affaires luxembourgeois, régulièrement critiqué pour ses liens avec la Russie et Vladimir Poutine, a porté le club de Lille jusqu’au titre de champion de France lors de la saison 2020-2021. Mais son arrivée à Bordeaux n’a pas été couronnée d’autant de succès. Le club vient d’être relégué à l’issue de la saison.

Ses autres investissements dans le domaine sportif rencontrent, eux aussi, des difficultés. C’est le cas du club belge du Royal Mouscron, dont il était aussi propriétaire. L’équipe a été déclarée en faillite à la fin du mois de mai. Sa troisième équipe, le club portugais de Boavista a de son côté été interdite de recrutement. La raison ? Un salaire toujours non payé à l’international français Adil Rami.

D’un point de vue judiciaire, le nom de Gérard Lopez a été associé à plusieurs affaires ces dernières années. Le LOSC a ainsi porté plainte contre X pour abus de biens sociaux dans le cadre du transfert de Victor Osimhen. C’est bien l’ancien dirigeant du club qui serait dans le viseur. Sa présidence de l’équipe de F1 Lotus aurait aussi été marquée par un montage financier douteux. Celui-ci a fait l’objet d’une enquête sur des soupçons de blanchiment d’argent.

Équipe(s) liée(s) à cet article : Girondins de Bordeaux
Personne(s) lié(s) à cet article : Gérard Lopez
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires