dans

Bordeaux : fin d’aventure pour Costil, qui ne prolongera pas

Fin d’une drôle d’histoire.

Benoit Costil quitte les Girondins de Bordeaux. Icon Sport
Benoit Costil quitte les Girondins de Bordeaux. Icon Sport

En fin de contrat avec les Girondins de Bordeaux le 30 juin prochain, Benoît Costil quitte le club après cinq saisons passées en Gironde. Une fin marquée par la cassure inéluctable entre le portier et les Ultramarines. Plus

Costil quitte les Girondins

Arrivé en 2017 en provenance du Stade Rennais, Benoît Costil aura connu de nombreuses émotions sous le maillot des Girondins de Bordeaux. Et elles n’auront pas toujours été positives. Après cinq ans en Gironde, le club au scapulaire a annoncé le départ de son gardien. Il était en fin de contrat le 30 juin prochain et n’a pas prolongé.

Le gardien international (une sélection) quitte les Girondins de Bordeaux après 182 rencontres disputées sous les couleurs Marine et Blanc, dont 119 en portant le brassard de capitaine.

Une fin houleuse

L’histoire n’avait pas très bien débuté pour Benoît Costil. Il est arrivé à Bordeaux pour remplacer une légende du club, Cédric Carrasso. Ce changement n’avait pas vraiment plu à certains supporters, qui n’avaient pas hésité à le huer lors de ses débuts. Souvent critiqué pour ses performances parfois en dents de scie, le désamour entre le gardien et ses supporters s’est consommé le 20 mars dernier lors de la rencontre entre Bordeaux et Montpellier au Matmut Atlantique. Pris en grippe par les Ultramarines pendant la rencontre, le gardien s’est rebellé à la mi-temps. Il en est presque venu aux mains avec le porte-parole des Ultras, Florian Brunet.

Benoît Costil en est presque venu aux mains avec le porte-parole des Ultramarines. Icon Sport
Benoît Costil en est presque venu aux mains avec le porte-parole des Ultramarines. Icon Sport

La fin de saison a été un long chemin de croix pour Benoît Costil, entre blessure et accusation de racisme de la part des supporters bordelais. Rendu coupable de la défaite des Girondins contre l’Olympique de Marseille en janvier dernier, une première depuis 44 ans, Costil a porté un fardeau aussi lourd qu’injuste, pas vraiment aidé par une défense aux abonnés absents. Désormais, la page girondine est derrière lui. Cinq ans après son arrivée, il quitte le Haillan par la petite porte. Il espère pouvoir relever un dernier défi avant de mettre un terme à sa carrière.

Équipe(s) liée(s) à cet article : Girondins de Bordeaux
Personne(s) lié(s) à cet article : Benoît Costil
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires