dans

Belgique : Roberto Martínez confirmé pour l’instant

Le président de la fédération belge lui a apporté tout son soutien

Martínez va rester le sélectionneur de la Belgique pour le moment (iconsport)
Martínez va rester le sélectionneur de la Belgique pour le moment (iconsport)

Roberto Martínez est quelque peu critiqué ces derniers temps en Belgique. Mais le président de la fédération a assuré qu’il avait tout son soutien et qu’il resterait en poste. Plus

Le président de la fédération belge soutient Martínez

Roberto Martínez a été récemment critiqué en Belgique après les défaites des Diables Rouges en demi-finale de la Ligue des nations face à la France et lors du match pour la troisième place contre l’Italie. Mais le président de la fédération belge a affirmé que l’Espagnol continuait d’avoir tout son soutien. Ainsi, Peter Bossaert a assuré à La Dernière Heure que l’ancien entraîneur d’Everton était « encore l’homme de la situation ».

En revanche, le boss de la fédé belge veut éviter de voir son équipe reproduire la même erreur que contre la France, à savoir réaliser une grosse première mi-temps avant de s’écrouler totalement. Bossaert estime devoir « tirer des leçons » de la rencontre, durant laquelle la Belgique a, selon lui, joué « [sa] meilleure et [sa] pire mi-temps depuis longtemps ».

L’Espagnol trouve les critiques injustes

De son côté, Martínez a déjà réagi aux critiques à son encontre. Après la défaite face à l’Italie, le sélectionneur belge a défendu les récentes prestations de son équipe. Il a invité ceux qui ne se fient qu’aux résultats de la Belgique à regarder le contenu produit par ses joueurs :

“Aujourd’hui, vous avez vu une équipe qui affrontait le champion d’Europe, qui s’est créée plus d’occasions dangereuses et qui a continué à jouer son jeu même en étant menée 2-0. On doit voir plus loin que les résultats. On doit tous être plus matures. On joue contre l’Estonie, on gagne 5-2 et on nous reproche les deux buts encaissés. On joue contre l’Italie et le problème, c’est qu’on perd le match. On doit être plus responsables dans la façon avec laquelle on juge cette équipe et cette génération.”

Vers un contrat renouvelé ou une fin d’aventure avec la Belgique ?  

Si Martínez va donc rester en poste pour le moment, il arrivera en fin de contrat en juin 2022. Les prochaines rencontres des Diables Rouges pourraient donc être décisives pour son avenir. Si celles-ci sont convaincantes, le sélectionneur se verra peut-être proposer un nouveau contrat par sa fédération. Dans le cas contraire, il pourrait devoir trouver un nouveau challenge.

 Le suspense plane sur l'avenir de Martínez (iconsport)
Le suspense plane sur l’avenir de Martínez (iconsport)

Parmi ses potentiels prétendants, le Barça pourrait tenter de le faire venir. Car l’Espagnol est régulièrement cité parmi les candidats favoris de Joan Laporta pour prendre la place de Ronald Koeman. Mais on est encore loin d’une telle éventualité, et Martínez va pour le moment tenter de qualifier la sélection belge pour la Coupe du monde 2022.

Équipe(s) liée(s) à cet article :
Personne(s) lié(s) à cet article :
Ça fait plaisir de lire un article sans être dérangé par une publicité non ? Pour que ça continue soutenez Foot11.com en vous abonnant ci-dessous gratuitement à un de nos flux ou laissez nous simplement un petit commentaire ci-dessous :)
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires