dans

Belgique, Martinez avant la France : “Les Bleus ont une équipe différente”

Il n’a pas forcement moins peur de la France.

Roberto Martinez s'est livré avant le match contre la France (iconsport)
Roberto Martinez s'est livré avant le match contre la France (iconsport)

Lors d’une interview accordée à L’Equipe, Roberto Martinez, le sélectionneur de la Belgique, s’est exprimé sur la confrontation du jour face à l’Équipe de France. Plus

Martinez ne veut pas parler de revanche

Ce jeudi 7 octobre, à 20 h 45, la Belgique affrontera l’Équipe de France lors des demi-finales de la Ligue des nations. Une rencontre qui s’annonce animée entre deux nations qui se connaissent bien, particulièrement depuis le fameux match lors de la Coupe du monde 2018. Les Belges, qui s’étaient inclinés suite à un but de Samuel Umtiti, ne voient pas cette confrontation comme une revanche. Roberto Martinez, le sélectionneur des Diables Rouges, préfère parler de « marche supplémentaire »

« Je ne dirais pas qu’il s’agit d’une revanche. D’une quelconque manière. La vraie revanche, c’était contre l’Angleterre (match pour la troisième place remporté 2-0 le 14 juillet 2018). En quatre jours, on avait trouvé les ressources pour surmonter cette déception, se remobiliser et remporter cette médaille de bronze. Il faut passer par ce genre d’étape pour grandir. Devenir responsables, nous-mêmes. Une équipe doit savoir faire, le cas échéant, sans un numéro dix, sans ses ailiers traditionnels. Rester en capacité de trouver des solutions, s’adapter à n’importe quel système défensif. Depuis cette défaite face à la France, nous avons marqué contre n’importe quelle équipe (trente-huit fois d’affilée). Plutôt que d’évoquer une revanche, je parlerai d’une marche supplémentaire. Elle nous a permis de nous pousser dans nos retranchements, de devenir meilleurs. »

Martinez pour L’Equipe
Roberto Martinez et ses joueurs lors d'une séance d'entrainement (iconsport)
Roberto Martinez et ses joueurs lors d’une séance d’entrainement (iconsport)

Il craint toujours les Bleus

Un peu dans le dur depuis l’échec lors du dernier Euro, la France reste malgré tout une nation qui fait peur, et cela, même avec l’absence de Kanté au milieu de terrain.

« Nous verrons le meilleur visage des Bleus, une équipe différente. Les deux formations vont se disputer la possession. La France a évolué depuis 2018. Tactiquement, elle est plus flexible. Elle a utilisé un milieu en losange, une défense à trois à plat, à quatre. Un ou deux attaquants de pointe. Mbappé a pu être concerné dans le couloir droit puis concentré à gauche. Il y a quand même une continuité avec six ou sept joueurs toujours présents dans le onze titulaire. L’importance de Kanté (forfait), un joueur exceptionnel, ne se dément pas dans l’équilibre. À ses côtés, Pogba est de plus en plus consistant en matches internationaux. Mais la difficulté ne se limite pas à la France. Tout le monde apprécie les qualités individuelles de cette équipe. Et son sélectionneur. Je m’attends à une forte opposition. Probablement la meilleure version de cette équipe. »

Martinez

Revanche ou pas, en cas de victoire, les Belges risquent fort de sentir une saveur différente.

Équipe(s) liée(s) à cet article : ,
Personne(s) lié(s) à cet article :
Ça fait plaisir de lire un article sans être dérangé par une publicité non ? Pour que ça continue soutenez Foot11.com en vous abonnant ci-dessous gratuitement à un de nos flux ou laissez nous simplement un petit commentaire ci-dessous :)
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires