dans

Barthez dézingue la concurrence entre Keylor Navas et Donnarumma au PSG

Le champion du monde 98 ne mâche pas ses mots !

Fabien Barthez a évoqué la concurrence entre les gardiens au PSG. Icon Sport
Fabien Barthez a évoqué la concurrence entre les gardiens au PSG. Icon Sport

Dans un long entretien à L'Equipe, Fabien Barthez a évoqué la concurrence polémique au sein du Paris Saint-Germain entre Keylor Navas et Gianluigi Donnarumma. Et le champion du monde 98 a du mal à comprendre le choix du club français. Plus

Pour Barthez, le PSG se trompe

Fabien Barthez connaît parfaitement bien le poste de gardien de buts. Champion du monde en 1998 avec l’équipe de France, il a également remporté le championnat de France à deux reprises avec l’AS Monaco. Dans un entretien à L’Equipe, l’ancien portier des Bleus est revenu sur le poste très particulier de dernier rempart.

Barthez a notamment souligné l’importance de l’aspect psychologique pour un gardien de but, faisant le parallèle avec la situation des portiers du Paris Saint-Germain : Keylor Navas et Gianluigi Donnarumma. La légende de l’équipe de France estime que cette situation n’est pas tenable au sein d’un vestiaire.

Depuis le début de saison, Donnarumma cohabite avec Keylor Navas (iconsport)
Depuis le début de saison, Donnarumma cohabite avec Keylor Navas (iconsport)

« Donnarumma arrive à Paris et on le met en concurrence avec Navas. Je respecte beaucoup les entraîneurs, je respecte énormément Pochettino et je sais à quel point ce métier est difficile mais mettre en concurrence deux gardiens de ce niveau, cela ne sert pas l’équipe. Quel est le message que tu envoies à tes gardiens ? Tu les places dans quelles dispositions psychologiques ? »

Fabien Barthez dans L’Equipe

« Laissez-les vivre ! »

Pas vraiment adepte des gardiens qui ressortent systématiquement le ballon de derrière, Fabien Barthez ne comprend pas tous les aspects demandés au gardien moderne. « On en est arrivé à un tel excès que les gardiens n’ont plus aucune créativité. Il faut absolument que cela reparte court, de derrière. C’est comme ça et pas autrement, poursuit Favien Barthez dans L’Equipe. Si l’adversaire te met en difficulté par son pressing, tu continues à relancer court, sinon tu vas te faire engueuler par ton entraîneur. C’est stupide. Le gardien doit réfléchir au jeu, et s’adapter au match. Parfois, le jeu te demande de relancer long.« 

En somme, Fabien Barthez aimerait que les gardiens aient davantage de libertés lorsqu’ils ont le ballon. Et éviter tout formatage pour s’intégrer à tel ou tel système de jeu. Des préceptes qui peuvent parfois avoir des effets négatifs sur leurs performances.

« J’ai envie de leur dire : arrêtez vos conneries ! Psychologiquement, vous créez des blocages chez les gardiens. Laissez-les vivre ! Laissez-les s’exprimer ! Et j’ai aussi envie de dire aux gardiens : vivez le jeu, ne restez pas enfermés. »

Fabien Barthez dans L’Equipe
Équipe(s) liée(s) à cet article : Paris Saint-Germain (PSG)
Personne(s) lié(s) à cet article : Fabien Barthez
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires