dans

Aucun entraîneur n’a encore été viré en Ligue 1, une première depuis 10 ans

Un fait assez rare pour le souligner.

La valse des entraineurs a perdu un temps en Ligue 1 (iconsport)
La valse des entraineurs a perdu un temps en Ligue 1 (iconsport)

Alors que la Ligue 1 a déjà disputé 13 journées, les 20 entraîneurs sont toujours en poste. Un fait rare qui ne s'est pas produit depuis plus de 10 ans. Plus

C’est une petite surprise. À ce jour, l’ensemble des entraîneurs présents lors de la première journée de Ligue 1 sont encore en place. Même si certains sont dans la tourmente, aucun entraîneur n’a perdu son poste après 13 journées de championnat. Pour voir aucun changement sur les bancs de Ligue 1 au 12 novembre, il faut remonter à plus de dix ans.

La valse des entraîneurs

Au tiers de la saison 2021-2022, les grands championnats européens ont déjà assisté à un, deux, et même jusqu’à cinq changements de coachs. On pense notamment à Steve Bruce à Newcastle, Nuno Espirito Santo à Tottenham ou encore Ronald Koeman à Barcelone. Mais alors que dans les autres championnats, il y a une valse des entraîneurs, en Ligue 1, rien du tout. Même Claude Puel, qui est actuellement en grande difficulté avec l’AS Saint-Etienne, a été conforté dans ses fonctions par Jean-François Soucasse, c’est dire.

@Twitter

Mais si à première vue, l’information n’a rien de bien fou, nos confrères de RMC nous font remarquer que ce n’était pas arrivé depuis un certain temps. En effet, c’est la première fois en 10 ans que cela arrive pour le championnat de France de première division. Pour rappel, lors de la saison 2011-2012, Nice avait fini par craquer le 15 novembre (après la 13e journée), en remerciant Eric Roy. Pour montrer la rareté de la chose, il suffit de retourner en arrière.

Déjà deux changements en Ligue 1 l’an dernier, et quatre en 2018

Par exemple, la saison dernière, à la même période, il y a eu deux changements d’entraineurs (Vincent Hognon du côté de Metz et Stéphane Jobard à Dijon). La saison d’avant, c’est trois entraîneurs qui avaient pris la porte (Ghislain Printant, coach de Saint-Etienne, Sylvinho, coach de l’OL, et Alain Casanova). Quatre, même, pour la saison 2018-2019 (Gustavo Poyet à Bordeaux, Miguel Cardoso à Nantes, Leonardo Jardim à Monaco et Antoine Kombouaré à Guingamp). Incroyable, n’est-ce pas ?

Claude Puel en danger avec l'AS Saint-Etienne (Photo by Emmanuel Foudrot/Icon Sport)
Claude Puel en danger avec l’AS Saint-Etienne (Photo by Emmanuel Foudrot/Icon Sport)

Mais comment est-ce que c’est possible ? Est-ce que les clubs Français ont plus de patience ? Les questions sont nombreuses. Mais les explications aussi. En effet, le fait que les clubs aient connu de gros problèmes financiers suite à la pandémie de coronavirus, pourrait avoir également jouer un rôle important dans le maintien des entraîneurs. Qu’importe l’explication, le constat reste le même : voilà dix ans qu’aucun club de Ligue 1 n’avait pas viré son entraîneur à la mi-novembre.

Seront-ils tous là à la fin de la saison ?

Si plusieurs coaches semblent menacés après une entame délicate, ils tiennent jusqu’à présent. Claude Puel, contesté à Saint-Étienne, Frédéric Antonetti à Metz, ou Michel Der Zakarian à Brest, tant d’entraîneurs qui pourraient partir prochainement. Désormais, il s’agira de savoir si les 20 techniciens seront les mêmes au soir de la 38ᵉ et ultime journée que lors du coup d’envoi de cette saison 2021-2022. Alors, on prend les paris ?

Ça fait plaisir de lire un article sans être dérangé par une publicité non ? Pour que ça continue soutenez Foot11.com en vous abonnant ci-dessous gratuitement à un de nos flux ou laissez nous simplement un petit commentaire ci-dessous :)
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires