dans

ASSE : le club communique après la relégation, le rachat en bonne voie

Une bonne nouvelle ?

La relégation de l'ASSE a provoqué le chaos à Geoffroy Guichard. Icon Sport
La relégation de l'ASSE a provoqué le chaos à Geoffroy Guichard. Icon Sport

Après la relégation officielle de l'AS Saint-Etienne (ASSE) en Ligue 2, le chaudron de Geoffroy-Guichard est entré en ébullition. Des scènes violentes que le club condamne. Plus

Un double communiqué de l’ASSE

Alors que le club a vécu hier (dimanche 29 mai) sa première relégation sportive depuis 2001, des scènes de violences dans l’enceinte même du stade Geoffroy-Guichard et sur la pelouse, les dirigeants de l’ASSE ont décidé de communiquer. Ces derniers condamnent avec fermeté les événements d’hier.

« En dépit d’un dispositif exceptionnel et renforcé, de près de 500 agents, de nombreux supporters ont envahi la pelouse au coup de sifflet final de la rencontre contre l’AJ Auxerre. Certains se sont rendus ensuite coupables de plusieurs dégradations et d’actes de violence en direction des acteurs du jeu, des agents de sécurité, des forces de l’ordre et du public de la tribune Pierre-Faurand. L’ASSE condamne fermement ces agissements, apporte tout son soutien aux personnes touchées et entamera les procédures judiciaires qui s’imposent. »

Toutefois, ce n’est pas le seul communiqué à avoir été publié après cette soirée chaotique.

Le club bientôt vendu

Malgré la soirée catastrophique vécue par le club et ses supporters pacifiques, le club a également communiqué sur le futur du club. Bernard Caïazzo et Roland Romeyer (actuels copropriétaires de l’ASSE) se sont empressés d’évoquer une « nouvelle importante concernant l’avenir du club et le nôtre« ? Alors que des rumeurs concernant la vente du club persistaient ces derniers temps, il semblerait que ce soit bientôt officiel.

Roland Romeyer et Bernard Caïazzo, les présidents de l'AS Saint-Etienne (Icon Sport)
Roland Romeyer et Bernard Caïazzo, les présidents de l’AS Saint-Etienne (Icon Sport)

Vendre le club au moment où il descend en deuxième division a tout d’un plan compliqué. Toutefois, l’exemple de Toulouse montre qu’on peut s’en sortir en changeant complètement l’organigramme du club et remonter ensuite. Reste désormais à savoir qui acquerra le club de l’ASSE et s’il arrivera, ou non, à remonter le club le plus rapidement possible dans l’élite du football français.

Équipe(s) liée(s) à cet article : AS Saint-Étienne (ASSE)
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires