dans

ASSE, Romeyer : « Le club appartient à deux clowns »

Au moins, il arrive à en rire…

Roland Romeyer estime être un "clown" à côté des autres grands clubs français. (Icon Sport)
Roland Romeyer estime être un "clown" à côté des autres grands clubs français. (Icon Sport)

Dans un entretien accordé au journal Le Progrès, Roland Romeyer est revenu sur la situation critique à l’AS Saint-Etienne. Il confirme la nécessité de vendre le club car lui et Bernard Caïazzo n’ont plus les moyens financiers pour lutter contre les grands du championnat. Plus

Le club n’a plus les moyens de lutter

Alors que la question du maintien se pose évidemment, Roland Romeyer, président du directoire et coactionnaire de l’ASSE, a avoué dans une interview donnée au Progrès au matin du 7 janvier 2022 que le club n’avait plus les moyens de lutter. « On n’a pas une équipe pour être championne mais pas pour être dernière non plus, a avoué Roland Romeyer. Tant que le club ne sera pas vendu, on ne pourra pas aller plus haut que la 10e place. »

Roland Romeyer (gauche) et Bernard Caïazzo (droite), actionnaires majoritaires de l'ASSE. (Icon Sport)
Roland Romeyer (gauche) et Bernard Caïazzo (droite), actionnaires majoritaires de l’ASSE. (Icon Sport)

En comparaison à d’autres clubs historiques qui arrivent tant bien que mal à garder le cap, Roland Romeyer estime que le club « appartient à deux clowns qui n’ont pas les moyens financiers pour se battre avec les plus grosses équipes du championnat. […] Le club est en bon état de marche ». S’il n’en fait pas une histoire d’argent, Romeyer espère toutefois vendre le club rapidement pour tenter de relancer la machine stéphanoise. Problème, personne ne veut racheter le club.

« Pour le moment, il n’y a personne » déplore Romeyer

Toujours dans l’entretien donné au journal Le Progrès, Roland Romeyer regrette n’avoir aucune bonne nouvelle à annoncer concernant le futur administratif du club. En effet, « pour le moment, il n’y a personne. Malheureusement, personne », regrette le président du directoire de l’AS Saint-Etienne. Celui qui avait déclaré au printemps 2021 que le club était à vendre n’a toujours pas trouvé de candidat avec un projet solide, « qui remplit toutes les cases ». 

En effet, Romeyer et Caïazzo espèrent vendre le club à un passionné. Problème, aucun de ceux qui se sont manifestés, « à Saint-Etienne, à Paris, et en Suisse », ne correspond aux critères demandés par les deux dirigeants. Romeyer regrette que les candidats qui ont montré leur envie de racheter le club n’ait pas joué le jeu et apporter des promesses financières solides. 

« Le problème, ce n’est absolument pas combien on va revendre nos parts. Je n’en fais pas une histoire d’argent. C’est un problème de succession. Ce qui est important, c’est de trouver quelqu’un capable de pérenniser le club » a avoué Romeyer. Alors que l’ASSE, lanterne rouge du championnat avec 11 points en 19 matchs, peine à trouver sa voie en Ligue 1, les dirigeants ne voient que… en rouge.

Équipe(s) liée(s) à cet article :
Personne(s) lié(s) à cet article :
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires