dans

L1 (J14) ASM, Kovac avant Lille : « Parfois tu as besoin d’un déclic »

L’entraineur de Monaco était en conf !

Niko Kovac attend un déclic face à Lille (iconsport)
Niko Kovac attend un déclic face à Lille (iconsport)

Vendredi soir (21h), l’AS Monaco affrontera le LOSC lors d’un des chocs de la 14e journée de Ligue 1. Pour l’occasion, Niko Kovac, l’entraineur monégasque, s’est présenté en conférence de presse. Plus

Kovac peste contre son attaque

Actuellement à la onzième place du classement de Ligue 1, l’AS Monaco ne réalise clairement pas un bon début de saison. Bien que plutôt solides défensivement, les joueurs de la principauté peinent à se montrer décisifs offensivement, avec seulement 17 buts inscrits. Une situation qui commence à agacer Niko Kovac, l’entraineur monégasque. « Je suis conscient qu’on n’a pas marqué lors des trois derniers matches. Je connais cette statistique et je n’en suis pas content. Mais j’essaye toujours de regarder les choses positivement, même si ce n’est pas facile dans ce cas. On a utilisé ces dix jours pour travailler l’animation offensive avec la bonne dizaine de joueurs qui étaient présents. Parfois, dans le foot, tu as besoin d’un déclic. Si vous ne vous battez pas pour l’obtenir, vous ne retournez pas la situation en votre faveur. On doit forcer nos adversaires à commettre des erreurs. »L’Equipe

Niko Kovac sur le banc de l'AS Monaco (iconsport)
Niko Kovac sur le banc de l’AS Monaco (iconsport)

Un groupe presque au complet pour affronter Lille

Pour la réception de Lille vendredi, Monaco va pouvoir disposer d’un groupe presque au complet puisque seuls Fabregas et Eliot sont blessés, pendant que Golovine et Badiashile sont suspendus. « Tout le monde va bien. Il y a seulement Cesc (Fabregas) et Eliot (Matazo) qui sont toujours blessés. Golovine et Badiashile sont suspendus. On doit trouver un bon équilibre avec les temps de jeu que chacun a eus pendant cette période internationale. Mais quand tu gagnes, que tu es qualifié avec ton équipe nationale, mentalement, tu es dans un bon état d’esprit et les jambes sont moins lourdes. Maripan ? Il revient demain. Vous savez qu’il est très loin (au Chili). Il n’est pas forfait pour le match, mais on doit voir comment il se sent. »

En cas de défaite, Niko Kovac et ses hommes pourraient se retrouver dans une situation encore plus délicate. Une victoire permettrait quant à elle d’entrevoir un peu de lumière.

Équipe(s) liée(s) à cet article :
Personne(s) lié(s) à cet article :
Ça fait plaisir de lire un article sans être dérangé par une publicité non ? Pour que ça continue soutenez Foot11.com en vous abonnant ci-dessous gratuitement à un de nos flux ou laissez nous simplement un petit commentaire ci-dessous :)
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires