dans

Arsenal, Mercato : Les Gunners sur une pépite de l’AC Milan

Encore un gros coup des Gunners ?

À Milan, Sandro Tonali a pris son envol. (Icon Sport)
À Milan, Sandro Tonali a pris son envol. (Icon Sport)

Cet été, l'ambition d'Arsenal n'a que peu de limites. Malgré un mercato XXL, les Gunners n'ont pas l'air de vouloir s'arrêter. Sandro Tonali est pisté. Plus

Arsenal veut retrouver son rang

L’été 2022 se révèle très mouvementé du côté de Londres, pour le plus grand plaisir des supporters de l’Emirates. S’il a souvent été reproché à Arsenal de ne pas mettre la main au portefeuille, ce n’est certainement pas cette année que le club sera critiqué pour son manque d’ambition. Après Fabio Vieira (35 millions d’euros), Gabriel Jesus (52 millions d’euros), ou encore Oleksandr Zinchenko (35 millions d’euros), Sandro Tonali ferait figure de nouvelle priorité.

Âgé de 22 ans, le milieu de l’AC Milan est une pépite du football européen. L’an dernier, il a fait une saison pleine en participant à 36 matchs de Serie A, pour 5 buts et 3 passes décisives. En Ligue des champions, il avait aussi participé aux 6 rencontres du club. Précoce, le natif de Lodi compte déjà 11 sélections avec la Squadra Azzura. En cochant ce profil, il est fort probable qu’Arsenal fasse un bon choix. Pourtant, tout reste à faire dans ce qui semble être un dossier délicat.

Tonali, un transfert impossible ?

La première difficulté que va rencontrer Arsenal, c’est la position du Milan AC, en particulier celle de son entraîneur Stefano Pioli. Celui-ci tient profondément à garder son milieu de terrain, qu’il considère très important pour son groupe et le titre décroché la saison dernière. Il faut aussi rappeler que le tacticien a déjà perdu Franck Kessie, parti renforcer le Barça. Surtout, Tonali a encore 4 ans de contrat devant lui avec la formation italienne. Les Gunners sont prévenus, ce sera cher. On parle d’une somme de 55 millions d’euros.

Tonali lors de sa saison en prêt à Milan. (Icon Sport)
Tonali lors de sa saison en prêt à Milan. (Icon Sport)

Quid du principal intéressé dans tout cela ? Pas sûr qu’un mouvement à Arsenal fasse l’affaire. Le club londonien ne disputera que l’Europa League, alors que Milan sera une nouvelle fois engagé dans la plus belle des compétitions européennes. De plus, il faut revenir sur les conditions de l’arrivée du joueur chez le géant italien. D’abord prêté par Brescia, son option d’achat n’avait pas été levée. Pour valider un transfert définitif, les Rossoneri avaient tenu à renégocier certains coûts. Pour rejoindre pleinement son nouveau club, Tonali avait consenti à abaisser son salaire initial. De quoi prouver son attachement au blason.

Personne(s) lié(s) à cet article : Sandro Tonali
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires