dans

Arsenal : Arteta nie être « un dictateur » et justifie la mise à l’écart d’Aubameyang

L’entraîneur espagnol à mis les points sur les i.

Aubameyang est revenu sur les raisons de la mise à l'écart d'Aubameyang (iconsport)
Aubameyang est revenu sur les raisons de la mise à l'écart d'Aubameyang (iconsport)

Mikel Arteta est récemment revenu sur la mise à l’écart de Pierre-Emerick Aubameyang, qui a manqué les derniers matchs de son équipe après avoir raté une séance d’entraînement. L’entraîneur espagnol a tenu à mettre les choses au clair. Plus

Arteta se défend d’être trop sévère envers Aubameyang

Lors du dernier mercato estival, Pierre-Emerick Aubameyang était annoncé comme possible partant d’Arsenal. Mais le Gabonais a finalement décidé de rester dans le nord de Londres. Et a donc entamé sa quatrième saison avec les Gunners. Mais celle-ci n’est pas à la hauteur des précédentes. En quatorze matchs, il n’a marqué que quatre fois. Pire, il s’est récemment vu retirer le brassard de capitaine et a été écarté du groupe pour un problème de comportement.

Quelques jours après l’annonce officielle de la mise à l’écart d’Aubameyang, Mikel Arteta s’est exprimé sur les raisons qui l’ont poussé à prendre une telle décision. L’entraîneur d’Arsenal s’est défendu d’être trop sévère avec son joueur. Il estime que la sanction infligée à l’attaquant est justifiée :

« Je n’établis pas mon autorité en agissant comme un dictateur ou en étant impitoyable. Je demande juste du respect et de l’engagement. A ce niveau, si je n’y arrive pas, je fais mes valises et je pars ailleurs car c’est le minimum que je puisse demander. Je suis désolé mais je vais attendre cela de tous ceux qui travaillent pour le club, en premier lieu de moi-même. Le jour où je m’écarte de cette mentalité, je prends la porte et je vais faire autre chose. C’est aussi clair que ça. »

Arteta n'estime pas avoir été trop dur envers celui qui était son capitaine (iconsport)
Arteta n’estime pas avoir été trop dur envers celui qui était son capitaine (iconsport)

Une équipe qui marche bien en l’absence du Gabonais

Arteta a ensuite poursuivi en résumant simplement ce qu’il attend de ses joueurs. À savoir un comportement irréprochable : « Je ne demanderai jamais à personne de mettre le ballon dans la lucarne à chaque fois qu’il frappera, mais je leur demanderai toujours de faire les bonnes choses chaque jour ce club. » Aubameyang devra donc améliorer son attitude s’il veut reporter le maillot d’Arsenal un jour.

Arsenal pourrait même chercher à vendre Aubameyang cet hiver après ses problèmes de discipline (iconsport)
Arsenal pourrait même chercher à vendre Aubameyang cet hiver après ses problèmes de discipline (iconsport)

En attendant, c’est Alexandre Lacazette qui profite de la situation. L’attaquant français a retrouvé une place de titulaire et par la même occasion le brassard de capitaine suite aux déboires d’Aubameyang.  Et sur le plan collectif, les Gunners marchent très bien sans leur attaquant phare. Ils ont remporté les trois matchs de championnat qu’ils ont joués sans le Gabonais. Et se sont emparés de la quatrième place de Premier League. Ce dimanche 26 décembre, ils tenteront de confirmer face à la lanterne rouge Norwich. Puis, ils recevront Wolverhampton le mardi 28 décembre, avant d’accueillir l’ogre Manchester City, le samedi 1er janvier 2022.

Équipe(s) liée(s) à cet article : Arsenal Football Club (Arsenal)
Personne(s) lié(s) à cet article : Mikel Arteta, Pierre-Emerick Aubameyang
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires