dans

Affaire Hamraoui : Diallo remise en liberté sous contrôle judiciaire

Nouveau rebondissement.

Aminata Diallo, remise en liberté sous contrôle judiciaire. (Icon Sport)
Aminata Diallo, remise en liberté sous contrôle judiciaire. (Icon Sport)

Après avoir été mise en examen et incarcérée dans l'affaire de l'agressions de Kheira Hamraoui, Aminata Diallo a été remise en liberté sous contrôle judiciaire ce 21 septembre. Plus

Diallo n’est pas sortie d’affaire

C’est un nouveau rebondissement dans l’affaire Hamraoui. Mise en examen et incarcérée pour « association de malfaiteurs » et « violences aggravées », Aminata Diallo a été remise en liberté et placée sous contrôle judiciaire, selon une information obtenue par BFMTV.

Comme l’explique le média français, l’ancienne joueuse du Paris Saint-Germain devra pointer au commissariat de son lieu de résidence, et ne pourra pas quitter le territoire français. Elle a d’ailleurs dû rendre son passeport. Aussi, elle ne peut évidemment pas s’approcher de Kheira Hamraoui, la victime de la grave agression survenue en novembre 2021.

Par ailleurs, le parquet a demandé une caution de 30 000 euros. Les avocats de Diallo tiendront une conférence de presse ce jeudi 22 septembre. Pour rappel, cinq autres suspects ont été interpellés dans cette affaire. Deux d’entre eux ont été incarcérés. Un temps relaxée, Aminata Diallo fait finalement office de commanditaire. Ces dernières heures.

Des écoutes accablantes

Le Point et Le Parisien ont évoqué le rôle de son conseiller, qui aurait menacé plusieurs dirigeants du PSG, ainsi que Corinne Diacre. Aussi, RMC Sport a pu se procurer le rapport de l’enquête, qui met en lumière la détermination de Diallo de réussir, quitte à nuire aux personnes qui l’entourent.

« Je ne savais pas, mais elle n’est pas aimée Kheira par toutes les jeunes et autres filles du groupe. Trop hautaine, affirme Amina Diallo dans un message. Les autres, elles sont toutes humbles et gentilles. Elle, c’est trop. Tout le monde le sent, j’ai entendu ça. C’est depuis cette année que je la connais plus personnellement et qu’elle m’a déçue. Jaja, mon pote qui sait beaucoup de choses d’elle, je lui ai dit. Il m’a dit que s’il entend qu’elle te fait un truc ou quoi, je la détruis. »

Aminata Diallo sur Kheira Hamraoui – BFMTV
Aminata Diallo, avec l'équipe de France. (Icon Sport)
Aminata Diallo, avec l’équipe de France. (Icon Sport)

Mais l’ancienne milieu de terrain du Barça, qui a reconnu faire confiance à la justice mais avoir peur, n’est pas la seule cible d’Aminata Diallo. Cette dernière confie vouloir du mal à Olivier Echouafni, alors coach du PSG. « Je le déteste, c’est la seule personne que je connais dans ma vie à qui je souhaite que du malheur wallah. Lui, tu me dis un de ses enfants est mort, wallah je dis cheh » a-t-elle déclaré.

Diallo a également vivement critiqué (et insulté) Bruno Cheyrou, alors dirigeant parisien. « Il sous-estime tout le monde… Tout le monde va le niquer, rends le fou. Ah il doit flipper sa race. Il fait trop le malin, il a sous-estimé. Maintenant, il va ramper. Mdr quand je vais le voir, je vais rigoler devant son nez. Tue-le ce fils de pute ! Racle-le jusqu’au dernier centime près ! » Belle ambiance.

Équipe(s) liée(s) à cet article : Paris Saint-Germain (PSG)
Personne(s) lié(s) à cet article : Aminata Diallo
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires