dans

AC Milan : Olivier Giroud peut-il faire mieux que les derniers n°9 ?

Vaincre le signe indien.

Olivier Giroud (iconsport)
Olivier Giroud pourra-t-il s'imposer chez les Rossoneri ? (iconsport)

Olivier Giroud a (déjà) marqué avec le Milan. Mais pour réussir dans la durée, il va devoir venir à bout d'une vieille malédiction qui pèse sur les numéros 9... Plus

A 34 ans, Olivier Giroud vient sans doute de se lancer dans le dernier grand défi professionnel de sa carrière en signant à l’AC Milan. Mais le vrai défi sera de réussir à faire mieux que les derniers buteurs du club.

Olivier Giroud, le poids du maillot

Quatre petites minutes, c’est le temps qu’il a fallu à Olivier Giroud, samedi, pour ouvrir son compteur avec l’AC Milan contre l’OGC Nice en amical. Un début en fanfare qui a dû ravir les fans du club rossoneri. Une bonne entrée en matière pour un joueur qui arrive avec une certaine pression, même s’il n’aurait coûté qu’environ 1 million d’eurs pour son transfert depuis Chelsea.

Le nouveau coéquipier de Zlatan Ibrahimovic n’a pas caché ses ambitions. Il vient en Italie pour « jouer le titre » en Serie A. Surtout, il porte un numéro lourd de symbolique au sein du club lombard : le 9, longtemps porté par Filippo Inzaghi (de 2001 à 2012). Mais depuis, c’est le désert. Une malédiction même. En neuf ans, neuf attaquants se sont succédés avec ce numéro, sans jamais dépasser la barre des 10 buts, ni disputer plus de 50 matchs. Leurs noms ?  Pato, Alessandro Matri, Mattia Destro, Fernando Torres, Luiz Adriano, Gianluca Lapadula, André Silva, Mario Mandzukic et Gonzalo Higuain. Olivier Giroud pourra-t-il faire mieux ?

Olivier Giroud n'a pas traîné. Entré en jeu à la 61e minute de l'amical entre l'OGC Nice et l'AC Milan, le buteur des Bleus a ouvert son compteur quatre minutes plus tard (iconsport)
Olivier Giroud n’a pas traîné. Entré en jeu à la 61e minute de l’amical entre l’OGC Nice et l’AC Milan, le buteur des Bleus a ouvert son compteur quatre minutes plus tard (iconsport)

Critiques versus statistiques

Vertement critiqué durant la Coupe du Monde 2018 en Russie pour ne pas avoir marqué un seul but, Olivier Giroud peine parfois à convaincre. Pourtant, la réalité statistique est bien de son côté. Deuxième meilleur buteur de l’équipe de France (devant Michel Platini mais derrière Thierry Henry), celui qui a commencé sa carrière à Grenoble, avant de rejoindre Istres, Tours, Montpellier, puis Arsenal et Chelsea, a parcouru beaucoup de chemin.

Certes, il est arrivé à l’AC Milan comme doublure de Zlatan Ibrahimovic. Mais Olivier Giroud va sans aucun doute avoir une carte à jouer. A fortiori alors que le Suédois s’est blessé en fin de saison dernière. Surtout, le club italien va renouer avec la Ligue des champions et il y aura donc beaucoup de temps de jeu au programme cette saison. Le Corriere della Sera va même plus loin. Stefano Pioli pourrait bien rompre avec son inamovible 4-2-3-1 et associer les deux hommes en pointe. De quoi venir à bout de cette malédiction du n°9 ?

Équipe(s) liée(s) à cet article : AC Milan
Personne(s) lié(s) à cet article : Olivier Giroud
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires