dans

Ligue Europa : Manchester United peut-il aller au bout ?

Le chemin est encore long

Bruno Fernandes est l'arme fatale qui peut emmener les Red Devils jusqu'au titre en Ligue Europa. Photo Icon Sport

Après sa déception en Ligue des champions, Manchester United va chercher à se rattraper en Ligue Europa cette saison. Les Red Devils, qui ont rudoyé la Real Sociedad (0-4) en seizième de finale aller, ont fait forte impression et se positionnent comme un candidat sérieux pour le titre. Mais les hommes d'Ole Gunnar Solskjær sont-ils vraiment assez armés pour aller au bout ? Et surtout, le veulent-ils vraiment ? Premiers éléments de réponse ce jeudi 25 février, à l'occasion de la manche retour contre le club espagnol. Plus

Une belle claque. C’est ce que Manchester United a envoyé à la Real Sociedad (0-4), mais aussi aux autres prétendants au titre en Ligue Europa, jeudi 18 février. En faisant exploser le club basque en seizième de finale aller de la compétition, les Red Devils ont fait passer un message fort. Cette année encore, il faudra sûrement compter sur eux pour jouer les premières rôles dans la compétition. Au point d’aller au bout ?

Manchester United, au-dessus de la mêlée en Ligue Europa ?

C’est désormais une compétition que Manchester United connaît bien. Demi-finaliste de Ligue Europa la saison dernière, les Red Devils avaient buté sur le FC Séville (1-2), futur vainqueur. Mais cette année, pas de redoutable adversaire au menu comme les Sévillans ou l’Inter. Les principaux rivaux des Mancuniens n’apparaissent pas au-dessus du lot. A l’image de l’AC Milan, qui commence à montrer des signes de faiblesse.

Manchester United en démonstration dans l’antre de la Real Sociedad (4-0), en seizième de finale aller de Ligue Europa jeudi 18 février. Icon Sport

Arsenal, Tottenham, la Roma et Naples en imposent sur le papier, mais sont souvent décevants en Ligue Europa. Enfin, Lille a été méconnaissable face à un Ajax certes séduisant (1-2), mais loin de son niveau époustouflant de la Ligue des champions 2018/2019.

Une solide expérience en Coupe d’Europe

Contrairement à certains géants européens, Manchester United fait souvent bonne figure en Ligue Europa, compétition qu’il a remportée en 2017. Les Red Devils envoient régulièrement leur équipe B, mais cela ne les empêche pas de se frayer un chemin jusqu’aux derniers matchs couperets. Contre l’équipe-type de la Real Sociedad (4-0), jeudi 18 février, leur équipe remaniée n’a pas cédé face à la furia adverse et s’est créé un paquet d’occasions, malgré une flopée de remplaçants (Henderson, Bailly, Telles, James…) et un Marcus Rashford repositionné avant-centre.

Marcus Rashford mène ses troupes vers la victoire où qu’il soit placé sur le terrain. Ici, l’influent anglais était positionné avant-centre contre la Real Sociedad (4-0), en seizième de finale aller de Ligue Europa jeudi 18 février. Icon Sport

Leur glissade en Ligue des champions cette saison (élimination inattendue lors de la dernière journée de la phase de groupe contre Leipzig) le prouve : les Red Devils ne sont pas encore assez armés pour la reine des compétitions. Mais chez la petite sœur européenne, ils font figure de gros morceau. Leur effectif, plutôt stable depuis quelques années, commence à avoir un joli vécu européen.

De l’impensable exploit réalisé contre le PSG (0-2, 3-1) en huitièmes de finale de Ligue des champions 2019 jusqu’à leur douche froide de cette saison, en passant par leur demi-finale de Ligue Europa l’an dernier, les Red Devils peuvent s’appuyer sur une expérience continentale riche et variée. Sans compter que Pogba, Rashford, De Gea, Martial et Mata étaient déjà là lors de la victoire finale en Ligue Europa 2017.

La Ligue Europa, pas une priorité pour Manchester United

Mais cette saison, Manchester United risque de prendre la compétition moins au sérieux. Deuxièmes de Premier League, les Red Devils sont particulièrement bien placés pour accrocher une place qualificative en Ligue des champions. Et cet objectif est évidemment la priorité tant il rapporte gros d’un point de vue financier.

Ole Gunnar Solskjær peut voir le sourire : son Manchester United est deuxième de Premier League et a explosé la Real Sociedad en seizième de finale aller de Ligue Europa (4-0). Icon Sport

C’est dans cette optique que l’entraîneur Ole Gunnar Solskjær n’a pas aligné son équipe-type contre la Real Sociedad. Le but était surtout de ne pas trop fatiguer ses meilleurs éléments en vue de la grosse bataille du championnat. De plus, les cadres des Red Devils ont été énormément sollicités cette saison, eux qui ont dépensé beaucoup de jus en Ligue des champions. A l’inverse, des rivaux comme Tottenham ou la Roma ont pu faire souffler leurs tauliers en Ligue Europa.

« On a un calendrier tellement serré qu’on a un peu fait tourner contre la Real Sociedad. On a aussi fait plusieurs changements à l’heure de jeu. »

Ole Gunnar Solskjær en conférence de presse après la victoire contre la Real Sociedad.

Trous d’air et adversaires regroupés à surmonter

Enfin, Manchester United ne bénéficiera pas toujours d’un adversaire qui lui convient aussi bien que la Real Sociedad. Très à l’aise face aux équipes offensives qui laissent des espaces, les Red Devils galèrent souvent quand il faut faire le jeu contre des formations plus modestes, très compactes défensivement.

Bruno Fernandes devra redoubler d’efforts pour tirer les Red Devils des bourbiers où ils se mettent régulièrement. Icon Sport

https://www.instagram.com/p/CLcrUrYn-qi/

Mais surtout, comme le rappelle Ole Gunnar Solskjær, Manchester United reste une équipe en reconstruction. Une équipe capable de gros trous d’air, comme cette fameuse défaite cinglante contre Leipzig, cette humiliation contre Tottenham en début de saison (1-6) ou cette navrante défaite contre la lanterne rouge Sheffield (1-2) fin janvier.

« Nous sommes encore un chantier en cours. Nous apprenons de certains matches que nous n’avons pas pu gagner ces derniers temps. »

Ole Gunnar Solskjær en conférence de presse après la victoire contre la Real Sociedad

A Paul Pogba (actuellement blessé) et Anthony Martial, notamment, de montrer qu’ils peuvent faire franchir un nouveau cap à Manchester United. A commencer par une victoire finale en Ligue Europa cette saison… ?

Équipe(s) liée(s) à cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bobby Copping : il prend sa retraite à 19 ans après un ballon de la tête

L’Euro 2021 pourrait finalement être organisé dans un seul pays