dans

Luis Suárez et la Juventus dans le viseur de la justice

On ne triche pas…

Luis Suarez est accusé d'avoir triché lors d'un examen d'italien destiné à lui permettre d'acquérir la nationalité. Une enquête a été lancée sur cette affaire digne d'étudiants. Plus

Décidément, il ne fait pas bon être Uruguayen ces jours-ci. Après Edinson Cavani qui rencontre des problèmes avec la Fédération anglaise de football, c’est son compatriote Luis Suárez qui (re)fait parler de lui. Les détails.

Une histoire d’examen

C’est une affaire qui n’est pas totalement récente puisqu’on vous en a déjà parlé il y a plusieurs semaines. Au cours de l’intersaison, Luis Suárez, jugé indésirable au FC Barcelone a été approché par plusieurs clubs. S’il a finalement rejoint l’Atlético Madrid, le footballeur était proche de rejoindre la Juventus, en Italie, et les négociations avaient commencé dès le début d’année..

Mais pour rejoindre l’équipe du champion d’Italie, il devait absolument acquérir la nationalité italienne. En effet, le club possède déjà trop de joueurs extra-communautaires. Un examen que Luis Suárez semblait avoir réussi avec brio l’examen en février dernier. Le problème ? Selon les médias transalpins, l’examen aurait été arrangé par avance et Luis Suárez ne savait pas aligner deux mots d’italien. Cette affaire, prise très au sérieux en Italie, a généré le déclenchement d’une enquête.

La Juventus et Luis Suárez

La justice italienne soupçonne désormais la Juventus d’avoir été partie prenante dans ce dossier et enquête donc sur une fraude.

L’enquête a permis de comprendre comment, au début du mois de septembre, les dirigeants du club turinois se sont activés, y compris au plus haut niveau institutionnel, pour «accélérer» la reconnaissance de la citoyenneté italienne à Suarez

détaille ainsi un communiqué du parquet de Pérouse.

Problèmes à l’horizon pour Luis Suarez (DR)

La justice italienne peut s’appuyer sur des écoutes. On entend notamment quelqu’un expliquer qu’avec « un salaire de 10 millions d’euros par saison, tu ne peux pas lui faire rater son examen ». Le parquet évoque un « examen-farce » pour Luis Suárez. Les responsables de l’université ont écopé d’une suspension de huit mois. Reste désormais à voir si cette affaire ira plus loin.

Équipe(s) liée(s) à cet article :
Personne(s) lié(s) à cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cristiano Ronaldo victime d’une terrible fake news

Mediapro plonge le foot français dans la tourmente