dans

Qui est Darwin Núñez, l’avenir du football uruguayen ?

L’une des attractions du Mondial 2022 ?

Darwin Núñez sous les couleurs de Benfica (Icon Sport)
Darwin Núñez sous les couleurs de Benfica (Icon Sport)

Et si c'était lui le futur attaquant vedette de l'Uruguay ? Malgré son jeune âge, Darwin Núñez impressionne partout où il passe. L'Espagne et le Portugal ont déjà été conquis. Jusqu'où ira-t-il ? Plus

Luis Suárez, Edinson Cavani, Diego Forlán. Ces noms vous disent forcément quelque chose. Ces trois joueurs possèdent notamment deux points communs. Celui d’occuper le poste d’attaquant. Et celui d’avoir marqué l’histoire de l’équipe nationale d’Uruguay de leur empreinte. Darwin Núñez pourrait marcher sur leurs traces. Portrait.

Des débuts au pays, avant la D2 espagnole pour Núñez

Tout commence dans le plus grand club d’Uruguay, au CA Peñarol, pour Darwin Núñez. Le natif d’Artigas y effectue sa formation. Avant d’être lancé dans le grand bain professionnel en novembre 2017, à tout juste 18 ans. Au total, l’attaquant au mètre 87 disputera une vingtaine de matches avec Peñarol, trouvant le chemin des filets à quatre reprises. Mais après un titre de champion d’Uruguay en poche, il décide de prendre la direction de l’Espagne.

Darwin Núñez, l'attaquant de l'Uruguay, ici sous les couleurs de Benfica (iconsport)
Darwin Núñez, l’attaquant de l’Uruguay, ici sous les couleurs de Benfica (iconsport)

C’est l’UD Almeria, pensionnaire de D2 espagnole, qui récupère les droits sportifs de Núñez conte un peu moins de 10 millions d’euros. En l’espace de 32 matches, l’avant-centre uruguayen inscrit 16 buts et délivre 2 passes décisives en Championnat. Il permet à Almeria de terminer à une honorable quatrième place. De quoi susciter les convoitises de clubs plus huppés. Et lui ouvrir les portes de la sélection uruguayenne. Lors de sa toute première sélection, Darwin Núñez a égalisé pour la Celeste face au Pérou… cinq minutes après son entrée en jeu. Remarquable. En 2020, c’est finalement le Benfica Lisbonne qui s’offre la pépite sud-américaine.

Benfica ou l’heure de la révélation

Réputé pour dénicher les talents de demain, le Benfica Lisbonne débourse ainsi 24 millions d’euros pour recruter Darwin Núñez le 4 septembre 2020. Dans la foulée, le joueur réalise une saison de qualité avec 15 buts et 10 passes décisives en 47 matches, club et sélection confondus. Le club lisboète termine à la troisième place du Championnat du Portugal, dominé de la tête et des épaules par un voisin, le Sporting. Des statistiques qui laissaient augurer de belles choses pour Núñez. À raison.

En effet, sur la saison 2021/2022, Darwin Núñez n’aura certes pas permis à Benfica de récupérer le titre de champion promis cette fois au FC Porto. Mais à titre individuel, il a allègrement franchi la barre des 30 buts toutes compétitions confondues, tournant même à un but de moyenne par journée de Championnat. Brillant, surtout pour un joueur de 22 ans. Malgré un contrat qui court jusqu’en juin 2025, et une valeur marchande estimée à plus de 40 millions d’euros, les cadors européens n’ont pas hésité à se manifester pour le recruter, dont plusieurs géants de Premier League anglaise. De quoi permettre à Benfica de récupérer une somme à trois chiffres lors du mercato ? Une chose est certaine, l’un des grands absents de la Copa América 2021 a encore de beaux jours devant lui, en club comme avec l’Uruguay.

Équipe(s) liée(s) à cet article : SL Benfica
Personne(s) lié(s) à cet article : Darwin Nuñez
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires