dans

Sans Pogba, quel milieu de terrain pour l’Equipe de France au Qatar ?

Un seul être vous manque et tout est dépeuplé ?

Sans Paul Pogba, Aurélien Tchouaméni pourrait avoir plus de responsabilités en Equipe de France (iconsport)
Sans Paul Pogba, Aurélien Tchouaméni pourrait avoir plus de responsabilités en Equipe de France (iconsport)

La Coupe du Monde 2022 débutera dans moins de quatre mois désormais. La France, championne du monde en titre, s'apprête à tenter un doublé inédit pour elle. Probablement sans Paul Pogba. Plus

Durement touché au genou droit, Paul Pogba va être absent durant de longues semaines. En passant par la case opération, « la Pioche » pourrait même carrément dire adieu à la Coupe du Monde 2022. Un Mondial programmé en fin d’année au Qatar. Le cas échéant, quel milieu de terrain Didier Deschamps, le sélectionneur de l’Équipe de France, décidera-t-il d’aligner ?

Pogba, la pièce maîtresse du milieu de la France

Remplacer un joueur à 91 sélections n’a rien d’une formalité. C’est pourtant la mission qui se profile pour l’Equipe de France, à quelques semaines seulement du top départ du Mondial qatari. Après l’ischio et le mollet la saison passée, le nouveau joueur de la Juventus Turin s’est cette fois durement blessé au niveau du genou. Sur le flanc durant quelque temps, il pourrait ne pas rejouer avant 2023. Et ainsi laisser les Bleus tenter de conserver leur couronne planétaire sans lui.

Adrien Rabiot (à gauche) et Paul Pogba (à droite) sous le maillot de l'Equipe de France (iconsport)
Adrien Rabiot (à gauche) et Paul Pogba (à droite) sous le maillot de l’Equipe de France (iconsport)

Présent en Equipe de France depuis… mars 2013, soit près de dix ans, Pogba a tout connu ou presque en sélection. La Coupe du Monde prometteuse au Brésil en 2014, la première grosse compétition sous l’ère Deschamps. L’Euro 2016 tellement frustrant, perdu en finale, à la maison. Le Mondial 2018 avec l’un des buts du titre face à la Croatie. Puis le dernier Euro en date, terminé dès les huitièmes de finale malgré un but de génie contre les Suisses. Le mois dernier, l’absence de l’ancien Havrais a été plus que palpable en Ligue des Nations (2 défaites, 2 nuls). Sans lui, la France va devoir trouver d’autres ressources.

Kanté – Tchouaméni, un duo de choc au Qatar ?

Dans son système en 3-5-2, le sélectionneur de l’Equipe de France, Didier Deschamps, s’appuie sur une paire de milieux axiaux au rôle tout simplement déterminant. Dans ce registre, N’Golo Kanté, tellement indispensable à Chelsea comme chez les Bleus, devrait, sans grande surprise, conserver une place de choix dans le onze de départ. Pour l’accompagner, Aurélien Tchouaméni, nouveau joueur du Real Madrid, a le profil. L’ancien crack de l’AS Monaco possède un gabarit et un volume de jeu se rapprochant de ceux de Paul Pogba, et ses 12 premières sélections auront été plus qu’encourageantes.

Camavinga, Sissoko, Tolisso… belle surprise en vue ?

Derrière Kanté et Tchouaméni, les solutions sont multiples. En juin, Mattéo Guendouzi et Boubacar Kamara, alors tous deux joueurs de l’Olympique de Marseille, s’y sont essayés, avec plus ou moins de succès. Adrien Rabiot, ancien du Paris Saint-Germain aujourd’hui à la Juventus Turin, a l’étoffe, s’il n’est pas utilisé un cran plus haut et plus excentré sur le terrain. Le jeune Eduardo Camavinga, fraîchement champion d’Europe avec le Real, dispose d’un potentiel presque infini et pourrait postuler lui aussi. En parallèle, Moussa Sissoko, nouveau joueur du FC Nantes et chouchou de Deschamps, pourrait jouer un rôle d’outsider, comme Jordan Veretout, vainqueur de la Ligue des Nations l’an dernier avec la France. Ou encore Corentin Tolisso, tout juste de retour à l’Olympique Lyonnais. Prochains éléments de réponse lors de la fin de la Ligue des Nations.

Équipe(s) liée(s) à cet article : Équipe de France
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires