dans

Qui est Carlos Soler, le tout nouveau « jugón » du PSG ?

La très bonne pioche du Paris Saint-Germain ?

Carlos Soler avec le maillot de l'Equipe d'Espagne (Icon Sport)
Carlos Soler avec le maillot de l'Equipe d'Espagne (Icon Sport)

En tout fin de mercato, le Paris Saint-Germain a donc créé une petite sensation en s'attachant les services de Carlos Soler. Mais qui est ce renfort de luxe pas forcément incontournable aux yeux du grand public ? Plus

Après avoir recruté Vitinha, Renato Sanches et Fabian Ruiz, le Paris Saint-Germain semblait clairement être armé pour soutenir Marco Verratti au sein de son milieu de terrain. Pourtant, un peu à la surprise générale, Carlos Soler a posé ses valises dans la capitale durant les dernières heures du mercato estival. Un renfort qui ne semblait pas indispensable et qui pourrait pourtant se révéler comme tel durant les prochaines semaines.

Carlos Soler, made in Valence

Né à Valence, c’est plutôt naturellement que Carlos Soler a fait ses classes du côté du Valencia CF. Sauf que le milieu de terrain aujourd’hui âgé de 25 ans n’en était jamais parti jusque-là. Déjà incontournable dans les équipes de jeunes, le joueur au mètre 82 s’est illustré en Youth League, équivalent de la Ligue des champions pour les U19. Avant de faire ses grands débuts chez les professionnels durant la saison 2016/2017.

Carlos Soler sous les couleurs du FC Valence (Icon Sport)
Carlos Soler sous les couleurs du FC Valence (Icon Sport)

Depuis Carlos Soler est tout simplement l’un des joueurs majeurs de Valence. Au total, il a disputé 226 matches, marqué 36 buts, délivré 28 buts décisives. Avec l’écurie valencienne, il a porté le brassard de capitaine dès la 1ʳᵉ journée de Liga cette saison, marquant l’unique but de la rencontre par la même occasion. En 2019, Soler a remporté la Coupe du Roi sous les couleurs de Valence, ainsi que l’Euro Espoirs avec l’Espagne. En débarquant au Paris Saint-Germain, il cherchera notamment à agrandir son palmarès.

Quelle place pour l’Espagnol au PSG ?

Depuis son arrivée sur le banc du Paris Saint-Germain, Christophe Galtier a opté pour un système en 3-4-1-2, avec deux milieux axiaux. Pour l’heure, Marco Verratti et Vitinha partent avec une longueur d’avance. Quand le Portugais a été suspendu, son compatriote Renato Sanches a été appelé à la rescousse. Avec Fabian Ruiz et Carlos Soler en plus dans l’effectif, il sera intéressant de voir quelle hiérarchie sera mise en place par le coach parisien.

Mais l’une des forces de Carlos Soler, c’est sa polyvalence. La saison dernière, il a été utilisé en qualité de milieu central la plupart du temps. Mais il n’a pas hésité à dépanner en milieu offensif, en milieu droit voire en milieu gauche. Celui qui a débuté au poste d’attaquant a marqué 11 buts lors de chacune des deux dernières saisons de Liga. De quoi accroître ses chances d’avoir du temps de jeu, forcément. À moins de trois mois de la Coupe du Monde au Qatar, Soler, 9 sélections avec l’Equipe d’Espagne (3 buts) sait qu’il devra jouer pour faire partie de l’aventure avec la Roja. Peut-il rêver d’une saison folle pour ses débuts parisiens avec le Mondial et la Ligue des champions au bout du chemin ?

Équipe(s) liée(s) à cet article : Paris Saint-Germain (PSG)
Personne(s) lié(s) à cet article : Carlos Soler
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires