dans

Qualif. CDM 2022 : la France concède un nouveau match nul en Ukraine

C’était un peu mieux que face à la Bosnie, mais c’est toujours largement insuffisant !

L'équipe de France de Paul Pogba a encore concédé un match nul en Ukraine. Icon Sport
L'équipe de France de Paul Pogba a encore concédé un match nul en Ukraine. Icon Sport

Trois jours après son match nul contre la Bosnie (1-1), l'équipe de France a réalisé le même score face à l'Ukraine, à Kiev, ce samedi 4 septembre. Les Bleus ont encore concédé l'ouverture du score, mais ils ont montré un peu de mieux par rapport à leur précédente prestation, même si l'ensemble reste insuffisant. Plus

Cela commence à devenir une très mauvaise habitude. Pour la cinquième rencontre consécutive, l’équipe de France a concédé l’ouverture du score. C’est au terme d’une nouvelle première période très décevante que les Bleus ont regagné la pause avec un but à remonter, ce samedi 4 septembre, face à l’Ukraine. Néanmoins, les Tricolores, sans Karim Benzema et Raphaël Varane au coup d’envoi (choix de Didier Deschamps), ont eu le mérite de recoller rapidement, grâce à un but de Martial. Et de faire preuve d’un peu plus de consistance que lors de leur précédente rencontre des éliminatoires de la Coupe du monde 2022 face à la Bosnie. Mais il faudra montrer encore beaucoup plus lors du prochain match contre la Finlande, deuxième du groupe D, mardi 7 septembre.

Shaparenko met les Bleus KO

L’Ukraine donne le ton de cette rencontre, en se montrant menaçante dès la 2e minute. Et comme face à la Bosnie, les Bleus semblent manquer d’assurance sur la plupart des offensives adverses (8e, 18e). Pire, un nouveau point noir éclate au grand jour : la gestion des coups de pied arrêtés. Par deux fois, Yarmolenko se retrouve libre comme l’air, mais Lloris sort une énorme parade pour repousser sa volée (35e), avant de capter facilement la tête de l’ailier de West Ham (39e).

Andriy Yarmolenko a été le poison des Bleus en première période. Icon Sport
Andriy Yarmolenko a été le poison des Bleus en première période. Icon Sport

Et comme contre la Bosnie, la France ne brille pas davantage en phase offensive. Les seules échappatoires de ce marasme viennent encore du jeu long de Pogba. Martial est trouvé par-dessus la défense et signe une excellente remise de la tête, mais Griezmann envoie sa volée de peu à côté (27e). Transversales, passes laser : « la Pioche » sait tout faire, et la France manque de basculer en tête grâce à son chef d’orchestre, lorsque ce dernier retrouve Martial d’une passe fusante pour l’envoyer en-face-face avec Pyatov (43e)…

Le temps semble se suspendre, et lorsque la France se réveille, elle est menée au score. En un éclair, le légendaire gardien ukrainien a en effet remporté son duel, relancé rapidement, trouvé Yaremchuk à droite, qui enrhume Kimpembe avant de centrer à ras de terre… Le ballon repoussé par Zouma est repris victorieusement d’une merveille de frappe enroulée par Shaparenko (1-0, 44e).

Martial ramène la France à égalité… mais pas davantage

Mais comme contre la Bosnie, encore, les Bleus ne se laissent pas le temps de douter. Dès le retour des vestiaires, la France affiche de meilleures intentions. Les hommes de Didier Deschamps semblent prêts à aller de l’avant, à l’image d’un Adrien Rabiot qui poursuit son action en se proposant dans la surface. La tête du milieu de la Juventus est certes contrée par un défenseur, mais le cuir revient sur Martial, qui peut marquer son deuxième but en Bleu (1-1, 50e).

A onze contre onze, les partenaires de Lucas Digne ont quarante minutes pour aller chercher la victoire. Mais les Tricolores préfèrent temporiser plutôt que de poursuivre sur leur lancée. L’Ukraine en profite pour revenir en force, mais le regain de forme des locaux ne dure pas. Les Bleus, en effet, montrent qu’ils ont retrouvé plus de solidité et de maîtrise. Zouma manque de propulser sa tête au fond (67e), puis c’est l’entrant Moussa Diaby qui heurte le poteau alors qu’il était seul face à Pyatov (78e). A l’origine de l’action : un Aurélien Tchouaméni auteur d’une prestation majuscule pour sa deuxième sélection. Les Bleus ne parviendront néanmoins pas à accrocher la victoire, mais ils restent en tête du groupe D. Une maigre consolation.

Aurélien Tchouaméni est en train de gagner sa place dans le groupe France. Icon Sport
Aurélien Tchouaméni est en train de gagner sa place dans le groupe France. Icon Sport

La fiche du match

Ukraine 1 – 1 France

Buts : Shaparenko (44e) pour l’Ukraine / Martial (50e) pour la France

Ukraine (3-4-2-1) : Pyatov – Matvyenko, Kryvtsov, Zabarnyi – Tymchyk Stepanenko, Shaparenko, Mykolenko – Yarmolenko, Yaremchuk, Tsygankov.

France (4-2-3-1) : Lloris – Dubois, Zouma, Kimpembe, Digne – Pogba, Tchouameni (83e, Veretout) – Coman (64e, Diaby), Griezmann, Rabiot – Martial (64e, Benzema).

Équipe(s) liée(s) à cet article : Équipe de France, Ukraine
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires