Le dimanche 29 mai 2022, l'AS Saint-Etienne a donc quitté la Ligue 1 aux dépens de l'AJ Auxerre. À quelques centaines de kilomètres du Chaudron, Nottingham Forest a fêté son retour en Premier League anglaise tandis que Valladolid a fait l'ascenseur vers la Liga espagnole. Le point complet des championnats européens, c'est par ici.

Premier League : Nottingham Forest jubile, Burnley craque

Commençons notre tour d'Europe par le Championnat le plus spectaculaire, la Premier League anglaise. Une élite du football britannique dont ne feront plus partie Norwich ni Watford la saison prochaine. Deux clubs qui ont vécu un exercice catastrophique et qui savaient leur sort scellé depuis longtemps. Burnley en revanche y a cru jusqu'au bout. Mais Leeds et Everton auront mieux fini pour sauver leur peau, laissant les Clarets descendre.

Pour succéder à ces trois formations, Fulham et Bournemouth, relégués en Championship respectivement en 2021 et 2020, sont déjà de retour à l'issue d'un parcours maîtrisé. Enfin, l'évènement a eu lieu à Wembley. Face à Huddersfield, Nottingham Forest a pris le meilleur (1-0) pour remporter le barrage d'accession. L'ancien club de Philippe Montanier n'avait plus goûté aux joies de la PL depuis... 23 ans. C'est dire si la bière a dû couler à flot à Nottingham !

Liga : Grenade explose, une place reste à attribuer

En Espagne, il fallait avoir les nerfs solides au moment d'aborder le sprint final. Pour preuve, à l'issue de la 38e et ultime journée de Liga, un point séparait le quinzième du dix-huitième. La formation la plus malheureuse aura sûrement été Grenade, qui a tout perdu sur le fil. Levante, malgré une belle remontée sur la fin, partait de trop loin et va-lui aussi vivre une relégation. Comme Alavés, sur le point de retrouver l'antichambre du foot ibérique.

Dans l'autre sens, tout s'est joué entre trois formations pour l'accession directe. Plus aperçu en Liga depuis la saison 2014/2015, Almeria va y faire son grand retour cet été. De leur côté, tous deux relégués l'an dernier, Valladolid et Eibar n'ont pas eu le même destin cette fois. Du moins pas pour le moment. Ainsi, le club possédé par le Brésilien Ronaldo a remporté ses quatre derniers matches pour sabrer le champagne. Les Basques, eux, devront en passer par des play-offs en compagnie de deux clubs des Canaries, Tenerife et Las Palmas, ainsi que Girone. Pas un cadeau face à des formations qui ont toutes connu l'élite dans un passé pas si lointain.

Bundesliga : Berlin respire, le Werder et Schalke de retour

Il n'y aura que deux clubs relégués en 2.Bundesliga cet été. Ainsi, le Hertha Berlin a eu très chaud, mais s'en est finalement sorti lors d'un barrage face à Hambourg pour sauver sa peau. Une chance que n'auront pas l'Arminia Bielefeld et le Greuther Fürth. Si le champion de D2 allemande en 2020 a longtemps cru au maintien, ce n'est pas le cas des Kleeblätter (les trèfles), avec leur 3 petites victoires et 82 buts encaissés, qui auront bu le calice jusqu'à la lie.

La Veltins-Arena, l'antre de Schalke 04 / Icon Sport
La Veltins-Arena, l'antre de Schalke 04 / Icon Sport

Les deux places vacantes ont été glanées par deux places fortes du football germanique, à savoir Schalke 04 et le Werder Brême. Il s'agit tout simplement des deux relégués de la saison dernière, ce qui montre une certaine continuité concernant l'élite allemande. Mais au regard de leur riche passé, sur la scène nationale comme européenne (Schalke a gagné la Coupe de l'UEFA en 1997 et joué une demi-finale de Ligue des champions en 2011, le Werder une finale de Coupe UEFA en 2009), les deux clubs devront faire mieux pour éviter un nouvel ascenseur sous peu.

Serie A : Monza sourit, la Salernitana de Ribéry aussi

Incroyable Salernitana. Hélas bien partie pour vivre une saison galère et retrouver la Serie B au plus vite, le club de Franck Ribéry a pris 15 points sur les huit dernières journées pour griller la politesse à trois clubs. Sur le fil. Malgré une défaite lors de l'ultime journée, la formation basée non loin de Naples a vu Cagliari être tenu en échec. L'écurie située en Sardaigne est ainsi reléguée, comme le Genoa et Venise. La Salernitana, elle, est sauvée.

Silvio Berlusconi, le président de Monza (Icon Sport)
Silvio Berlusconi, le président de Monza (Icon Sport)

Concernant la course à la montée, Lecce a fait plus que bonne figure et retrouvera logiquement l'élite du football italien d'ici quelques semaines. Il sera accompagné de Cremonese, club situé entre Parme et Milan, et qui n'a plus connu la Serie A depuis 1995. Pour compléter le tableau, Monza, propriété de Silvio Berlusconi, l'ex-patron de l'AC Milan, a souffert face à Pise pour finalement avoir le dernier mot en barrage. Une promotion tout simplement historique pour une ville surtout réputée pour son Grand Prix de Formule 1.

Ligue 1 : fin de cycle pour Bordeaux et Saint-Etienne

Terminons notre tour d'Europe par la Ligue 1. L'information la plus récente provient de Saint-Etienne, battu lors d'un barrage aller-retour aux tirs au but face à l'AJ Auxerre. Les Verts sont donc relégués en Ligue 2, tandis que l'AJA, autre formation historique du foot français, retrouve l'élite, enfin. L'ASSE, elle, est accompagnée de Bordeaux et Metz à l'échelon inférieur. Si les Lorrains avaient déjà coulé en 2018, les Girondins, eux, faisaient office de références en L1.

Au rayon des clubs heureux, outre Auxerre, Toulouse et l'AC Ajaccio sont, eux aussi, de retour en Ligue 1. Le Téfécé avait échoué lors des barrages il y a quelques mois seulement. Mais sous la houlette de l'excellent Philippe Montanier, le club de la ville rose n'a laissé aucune chance à ses concurrents. Les Corses, eux, font leur comeback huit ans après leur dernière relégation. Nul doute que Toulousains, Ajacciens comme Auxerrois devraient donner du fil à retordre à leurs futurs adversaires la saison prochaine.