dans

Liverpool : La progression phénoménale de Mohamed Salah

Peut-il rêver du ballon d’or ?

Mohamed Salah sous les couleurs de Liverpool @IconSport
Mohamed Salah sous les couleurs de Liverpool

À 29 ans, la carrière en club de Mohamed Salah est un exemple de montée en puissance. De ses débuts en Égypte jusqu’à Liverpool en passant par le FC Bâle, Chelsea, la Fiorentina et l’AS Roma, il a su démontrer son talent jusqu’à devenir aujourd’hui un des meilleurs joueurs du monde. Plus

Un changement de dimension

En 2017, Mohamed Salah débarque à Liverpool pour un montant record de 42 millions d’euros. Il devient alors à la fois le joueur africain le plus cher de l’histoire et le plus gros transfert du club. Il va rapidement s’acclimater et symboliser le retour des Reds au tout premier plan. Dès sa première saison, il marche sur l’eau en inscrivant 44 buts et en délivrant 14 passes décisives. Il récolte au passage le trophée de meilleur joueur de Premier League et dépasse le record de but inscrit dans la compétition en une saison (32). Pendant la saison, la légende locale Steven Gerrard déclarait : « Je pense que nous assistons au début de l’avènement d’un joueur immense ».

Salah : un style de jeu complet

Au-delà de ses statistiques impressionnantes, Salah régale par son style tranchant. Il est capable de créer une étincelle à tout moment. Nombreuses sont ses qualités qui lui permettent de s’exprimer de bien des manières sur le terrain. D’abord, sa finition chirurgicale. Il s’est mué en véritable finisseur sous les ordres de Jürgen Klopp. Dans le trio complémentaire formé avec Mané et Firmino (puis Jota), il représente la principale menace offensive de l’équipe.

Salah à la lutte lors de la finale de la CAN face au Sénégal @IconSport
Salah à la lutte lors de la finale de la CAN face au Sénégal (Icon Sport)

Ensuite, sa gestion de l’espace hors norme : son sens du placement et son timing rendent ses appels redoutables. Combinée à sa vitesse, le moindre appel dans la profondeur se transforme souvent en occasion. Toujours à la limite du hors-jeu, les épaules orientées vers le but adverse, le marquer est un véritable cauchemar pour les défenseurs. Si on rajoute à l’équation son jeu de corps, on obtient un mélange explosif qui explique la réussite de l’égyptien. En effet, malgré une morphologie dans la moyenne (1,75 m pour 73 kg), Salah tire profit d’une vraie puissance physique qu’on ressent dans chaque phase de son jeu. Pour résumer, vision, vivacité et précision constituent son football qui reste toutefois très sobre.

De quoi rêver plus haut ?

Là où beaucoup de joueurs ont échoué à confirmer après une grande saison, Mohamed Salah a réussi à s’installer durablement au plus haut niveau. Pour preuve, il figure dans le top 10 du classement du ballon d’or lors des trois dernières éditions. Il arrive à maintenir un niveau de performance hors du commun depuis maintenant cinq saisons. À l’aube de la trentaine, il peut encore espérer étoffer son palmarès. Tout juste défait en finale de la CAN et visiblement très affecté, il aura à cœur d’offrir un trophée international à son pays.

En fin de contrat au mois de juin 2023, les négociations ont déjà commencé entre le club et sa star. Leurs intérêts semblent aller dans la même direction : une prolongation, reste désormais à s’entendre sur le plan financier.

Équipe(s) liée(s) à cet article : Liverpool
Personne(s) lié(s) à cet article : Mohamed Salah
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires