dans

Ligue des champions : les statistiques hallucinantes d’Olivier Giroud avec Chelsea !

Il apprendrait leur métier aux meilleurs snipers

Olivier Giroud. Icon Sport
Olivier Giroud. Icon Sport

Avec Chelsea, Olivier Giroud marque un but toutes les 38 minutes en Ligue des champions. Une statistique dingue, qui prouve à quel point le deuxième meilleur buteur ex-aequo de la compétition (6 buts) est indispensable à Chelsea. Mais cela ne suffit toujours pas à faire de l'attaquant français un titulaire chez les Blues. De quoi le pousser à encore repousser ses limites face à l'Atlético de Madrid, ce mercredi 17 mars, en 8e de finale retour de Ligue des champions. Plus

Olivier Giroud est un phénomène, à sa manière. A 34 ans, l’attaquant français de Chelsea, qui est donné pour perdu chaque année, entreprend (et réussit) toujours sa résurrection. Et cette saison, le phénix Giroud s’est encore surpassé. Beaucoup auraient sombré face au manque de confiance et de temps de jeu auquel il fait face. Mais pas lui. Les vents contraires le poussent au contraire à se battre toujours plus fort. Et c’est comme ça qu’Olivier Giroud devient encore meilleur.

Olivier Giroud / Icon Sport
Olivier Giroud / Icon Sport

Des stats folles

Avec 6 buts, Olivier Giroud est le deuxième meilleur buteur ex-aequo de la Ligue des champions cette saison… alors qu’il n’a été titulaire que deux fois. A l’heure où certains ont déjà eu l’occasion de disputer huit matchs complets dans la compétition (soit 720 minutes), Giroud n’a eu que 228 minutes à se mettre sous la dent. Six buts en 228 minutes, soit un ratio d’un but toutes les 38 minutes. A se pincer pour y croire.

Le comble dans tout ça ? Giroud ne tire même pas si souvent que ça. Mais à chaque fois ou presque qu’il tente sa chance, le Chambérien cadre. Et à chaque fois ou presque qu’il cadre, ça finit au fond. Sept tirs cadrés, six buts : imparable.

Mode d’emploi d’un tueur à sang froid

Comme toujours, la moindre seconde que Giroud passe sur une pelouse, il sait en faire une menace. Il l’a parfaitement illustré en phase de poule contre Rennes (2-1), quand il a libéré les Blues dans le temps additionnel en entrant en scène à 20 minutes de la fin.

Olivier Giroud. Icon Sport
Olivier Giroud. Icon Sport

Mais c’est surtout contre l’Atlético de Madrid, en 8e de finale aller (1-0), que le Français a encore bluffé. Dans un match ultra cadenassé, et alors que lui-même avait quasiment tout raté avant, il lui a suffi d’une seule et unique occasion pour faire la différence. Et de quelle manière ! En s’envolant dans le ciel pour claquer un somptueux retourné acrobatique, Giroud a rendu facile un geste qui ne l’est pas, surtout pour un attaquant de 91 kilos, qui devrait être rouillé par le manque de temps de jeu et usé par le combat physique qu’il livre constamment aux défenseurs.

Olivier Giroud / Icon Sport
Le retourné d’Olivier Giroud contre l’Atlético de Madrid / Icon Sport

Et que dire de son stupéfiant quadruplé contre le FC Séville (0-4) en phase de poule ! Là où la plupart des attaquants galéraient à trouver la faille contre une des meilleures défenses d’Europe, Giroud l’a fait quatre fois comme si c’était d’une facilité enfantine.

L’Atlético de Madrid, les quarts de Ligue des champions : encore des défis pour Giroud

Reste que l’attaquant français fait toujours face à un immense défi : celui de s’imposer comme titulaire à Chelsea. Malgré son efficacité ahurissante, Giroud continue de partager le temps de jeu avec Timo Werner notamment. L’ancien Montpelliérain est même resté sur le banc lors des trois dernières rencontres de Premier League.

Olivier Giroud / Icon Sport
Olivier Giroud / Icon Sport

Mais la Ligue des champions, c’est son royaume. Et face à la défense de l’Atlético de Madrid, qui ne laisse aucun espace, Giroud devrait naturellement être préféré à Werner. Sa tâche sera à nouveau impossible : marquer sur la moindre demi-occasion qui se présente. Pour atteindre les quarts de finale de Ligue des champions, ce qu’il n’a jamais réussi dans sa carrière. Ce n’est pourtant pas comme s’il avait besoin d’un défi supplémentaire pour mettre tout le monde d’accord…

Personne(s) lié(s) à cet article : Olivier Giroud
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires