dans

Ligue 1, J2 – sans jus, Monaco trébuche à Lorient (1-0)

Un triste Monaco concède sa première défaite de la saison

À Lorient, Monaco a concédé son premier revers de la saison après une rencontre pauvre en occasions (iconsport)
À Lorient, Monaco a concédé son premier revers de la saison après une rencontre pauvre en occasions (iconsport)

Impuissant face au bloc bas lorientais et incapable de trouver la faille au Moustoir, Monaco s’est incliné chez des Merlus confortés dans leurs certitudes (1-0). Après avoir offert l’ouverture du score à Terem Moffi sur pénalty, les Monégasques n’ont jamais donné le sentiment de pouvoir recoller et perdent de nouveaux points après leur nul inaugural contre Nantes. Il faudra faire beaucoup mieux mardi face au Shaktar Donetsk pour croire à la Ligue des champions. Plus

Coincé entre deux tours de qualification à la Ligue des champions pour Monaco, ce match de la deuxième journée de Ligue 1 à Lorient devait permettre à l’ASM de réagir après le nul concédé en ouverture face à Nantes (1-1). Dans un souci de préparer le choc face au Shaktar Donetsk, Niko Kovač procédait à quelques changements d’hommes sans toucher à l’organisation de son équipe. Des choix perdants alors que les Monégasques se sont montrés incapables d’emballer la partie et de faire sauter le cadenas lorientais. Ils quittent la Bretagne sans points, mais avec des doutes et des contrariétés qu’il faudra vite balayer alors qu’ils joueront leur avenir européen mardi au stade louis II à l’occasion de la manche aller des barrages de la C1.

Grâce à un penalty de Terem Moffi, Lorient a fait tomber Monaco pour son premier match de la saison à domicile (iconsport)
Grâce à un penalty de Terem Moffi, Lorient a fait tomber Monaco pour son premier match de la saison à domicile (iconsport)

Moffi punit Monaco

Les rencontres européennes de mi-semaine semblent peser lourd dans les jambes monégasques. Très vite, à Lorient ce vendredi soir, l’ASM ne ressemble en rien à l’équipe construite par son entraîneur croate depuis de longs mois. Manque de vitesse, de prise d’initiative et de mouvement, les Monégasques donnent le sentiment de ne pas se connaître et ne parviennent pas à déstabiliser un FCL bien organisé et qui réalise alors le début de match qu’il souhaite faire. Et même mieux à la demi-heure de jeu quand Terem Moffi est déséquilibré par un Ismail Jakobs naïf pour sa première titularisation en Ligue 1. L’Allemand n’a pas meilleure idée que d’envoyer son vis-à-vis au sol et offre un pénalty au meilleur buteur lorientais de la saison dernière. Le Nigérian ne se fait pas prier pour se faire justice lui-même en force, à mi-hauteur (1-0, 31′).

Après une grossière erreur d'Ismail Jakobs, Terem Moffi ouvre le score sur penalty (iconsport)
Après une grossière erreur d’Ismail Jakobs, Terem Moffi ouvre le score sur penalty (iconsport)

L’avant-centre frappe alors un gros coup sur la tête de Monégasques qui, deux minutes plus tôt s’étaient procurés leur meilleure situation de la mi-temps. Après un travail à trois entre Kevin Volland, Myron Boadu et Sofiane Diop, ce dernier voit toutefois sa frappe décoller dans les tribunes du Moustoir.

Du coaching, mais pas de mieux pour Monaco

Après le repos, les Asémistes ne sont pas plus inspirés et continuent de ronronner sur la tout juste praticable pelouse de l’antre des Merlus. Dominateurs sur coups de pied arrêtés, ils se créent tout de même deux situations par Strahinja Pavlović. Mais le Serbe, de retour de prêt de Bruges, manque d’inquiéter Paul Nardi de la tête. Conscient des difficultés auxquelles son équipe est incapable de trouver des solutions, Kovač réagit et abat trois cartes en entrant Alekansdr Golovin, Wissam Ben Yedder et Caio Henrique. Des changements vains tant le dernier 3ème de Ligue 1 balbutie son football.

Sur coup de pied arrêtés, Strahinja Pavlovic s'est procuré les deux seules situations de Monaco en seconde période (iconsport)
Sur coups de pied arrêtés, Strahinja Pavlovic s’est procuré les deux seules situations de Monaco en seconde période (iconsport)

Les Lorientais eux ne changent rien. En bloc derrière, ils tentent, par Terem Moffi et Arnaud Laurienté de profiter des récupérations. Mais leur faible animation offensive et la peur de tout perdre ne leur permet pas de se procurer de véritable situation. Avec désormais quatre points en deux journées, le tout début de saison est un succès. Pour Monaco, il faudra très vite réagir face à Lens samedi prochain après n’avoir gratté qu’une unité en deux sorties. Mais, avant ça, l’Europe puisera de nouveau dans les ressources monégasques.

La feuille du match :

FC Lorient 1-0 AS Monaco

But : Moffi (31′, sp)

Le onze de Lorient (5-3-2) : Nardi – Silva, Mendes, Laporte, Morel, Le Goff – Monconduit (Le Fée, 68′), Lemoine (Bourlès, 84′), Abergel – Moffi (Grbić, 84′), Laurienté (Hamel, 84′).

Le onze de Monaco (3-5-2) : Nübel – Sidibé, Disasi, Pavlović – Martins (Fabregas, 70′), Lucas (Golovin, 58′), Tchouaméni, Jakobs (Henrique, 58′) – Diop (Diatta, 70′), Volland, Boadu (Ben Yedder, 58′).

Équipe(s) liée(s) à cet article : AS Monaco, FC Lorient
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires