dans

Le baromètre Ligue 1 : les notes de la 3ème journée

Vivement la semaine prochaine !

Le RC Lens commence très bien sa saison de Ligue 1. Icon Sport
Le RC Lens commence très bien sa saison de Ligue 1. Icon Sport

Des buts, des cartons rouges, la Ligue 1 nous a offert du spectacle lors de la troisième journée, avec notamment les cartons du RC Lens et du PSG, mais aussi les défaites de Nice et de Montpellier. Plus

Le PSG continue de régaler (10/10)

Tenant du titre en Ligue 1, le Paris Saint-Germain n’est pas là pour éplucher les pommes de terre cette saison. Sous la houlette de Christophe Galtier, les Parisiens ont commencé très fort, et en ont remis une couche contre le LOSC au Pierre Mauroy. Une victoire sept buts à un, en déroulant.

Le PSG version 2022/2023 impressionne déjà la Ligue 1 (Icon Sport)
Le PSG version 2022/2023 impressionne déjà la Ligue 1 (Icon Sport)

Porté par un Neymar stratosphérique, le PSG a également ébloui par son début de match parfait… et le but de Mbappé dès la 10ème seconde de jeu. Du jeu, d’ailleurs, Paris en crée. Et si ce n’est que le début de la saison, l’écart entre l’ogre parisien et ses concurrents est déjà immense. À Lille, Mbappé a éteint toute polémique en inscrivant un triplé, alors que Neymar a marqué à deux reprises, donnant en plus trois passes décisives. Leo Messi et Achraf Hakimi y sont aussi allés de leurs petits buts.

Lens, comme un poisson dans l’eau en Principauté (9/10)

À l’aise dans le nord, évidemment. Mais les hommes de Franck Haise ne sont pas en reste sur la Côte d’Azur. À Monaco, le RC Lens a réduit en miettes l’AS Monaco, de plus en plus inquiétante. Largement dominateurs, les Sang et Or l’ont emporté quatre buts à un sur la pelouse de Louis II, et se reprennent après un triste match nul face à Ajaccio la semaine dernière.

Openda, Machado, Fofana et Saïd sont les buteurs Lensois, contre un but de Badiashile de la tête, qui pensait relancer les Monégasques. Mais le jeu offensif du RCL et son réalisme ont eu raison des hommes de Philippe Clément, qui vit un mois d’août pour le moins douloureux. L’ASM, éliminée en pré-barrages de Ligue des champions, ne pointe qu’à la onzième place en Ligue 1. Lens, lui, est deuxième derrière le PSG.

Les Olympiques se (re)placent (8/10)

Pas la même adversité, c’est vrai. Pas la même physionomie, aussi. Mais l’important, c’est les trois points. Ajoutez-y un accent du sud si vous supportez l’OM et vous y êtes. L’OL s’est défait de l’ESTAC (4-1) en ouverture de journée, au Groupama Stadium, grâce notamment à un bon Tetê.

L'OM arrache la victoire contre Nantes en Ligue 1. Icon Sport
L’OM arrache la victoire contre Nantes en Ligue 1. Icon Sport

Pour l’Olympique de Marseille, tout n’a pas été simple contre le FC Nantes. Plutôt dominateur en première période, l’OM a ensuite souffert avant d’ouvrir la marque grâce à Chancel Mbemba. Réduits à dix, les Olympiens ont pu compter sur le coup de pouce du destin (nommé Nicolas Pallois) pour partir du Vélodrome avec trois points qui placent les hommes de Tudor à la troisième place, avec sept points.

Auxerre lance son retour en Ligue 1 (6/10)

L’AJ Auxerre n’avait pas pu fêter son grand retour en Ligue 1. Une première lourde défaite contre le LOSC puis un nul concédé contre Angers dans les dernières minutes. Contre Montpellier, à la Mosson, la tâche était ardue, mais Jean-Marc Furlan et les siens sont parvenus à rentrer au pays avec trois points précieux. Le tout grâce Nuno Da Costa et Mathias Autret, buteurs, mais aussi et surtout Benoît Costil, infranchissable ou presque devant les assauts montpelliérains. Celle-ci, elle fait du bien.

Angers et Nice ont mauvaise mine (3/10)

Angers va souffrir cette saison. Comme la saison dernière, finalement. Sur le plan comptable, Gérald Baticle et les siens comptent deux points en trois journées. C’est peu. 17ème, c’est surtout dans le contenu que les Angevins inquiètent, même si Ajaccio, Reims et Troyes font pire. Contre Brest, le SCO a été injustement réduit à dix dès la 34ème minute de jeu après l’expulsion de Sabanovic, et ont encaissé trois buts, pour un seul marqué.

Lucien Favre, déjà dans la tourmente ? Icon Sport
Lucien Favre, déjà dans la tourmente ? Icon Sport

Pour Nice, pas grand-chose ne va. Battus en barrage aller de Ligue Europa Conférence contre le Maccabi Tel Aviv, les Aiglons ne sont pas n’y arrivent pas non plus en Ligue 1. Deux matches nuls lors des deux premières journées, puis une défaite à Clermont (1-0, après avoir fini la rencontre à neuf. Une élimination jeudi pourrait compliquer encore un peu plus la situation des hommes de Lucien Favre, qui attend toujours des recrues. Pour le moment, le Gym n’est tout simplement pas à la hauteur.

Les nerfs (et quelques arbitres) (0/10)

Mais comment évoquer cette journée de Ligue 1 (la Ligue 2 a aussi offert son lot) sans évoquer les nombreux cartons rouges distribués. Onze. Parfois maladroits, comme celui de M’Baye Niang, qui n’aura passé que sept petites minutes sur la pelouse pour son premier match avec Auxerre. Ou encore le Rennais Ugochukwu, qui a malencontreusement marché sur le tendon de l’Ajaccien.

Mais certains ont également perdu leurs nerfs. Jean-Clair Todibo et Mario Lemina, par exemple, avec Nice. Le premier a frappé de rage dans le ballon alors qu’il était déjà averti, et le second a lâché un tacle par derrière non maîtrisé.

Enfin, il y a les décisions arbitrales difficiles à comprendre. Celle de Monsieur Mathieu Vernice lors de Montpellier-Auxerre, qui inflige un rouge direct à Fayad pour une raison encore inconnue. Ou encore Jérôme Brisard, pas déjugé par la VAR après le rouge donné à Sabanovic en première période. En bref, la Ligue 1 nous aura encore offert du spectacle, parfois un peu de grabuge. Mais c’est aussi pour ça qu’on l’aime.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires