dans

LdC, finale : Chelsea, plus fort que Man City, s’offre sa deuxième Ligue des champions !

Un sacre mérité pour les Blues

Chelsea s'est offert sa deuxième Ligue des champions en battant Manchester City en finale, ce samedi 29 mai. Icon Sport
Chelsea s'est offert sa deuxième Ligue des champions en battant Manchester City en finale, ce samedi 29 mai. Icon Sport

En prenant le dessus sur Manchester City (0-1) en finale, Chelsea a remporté la deuxième Ligue des champions de son histoire, ce samedi 29 mai. Kai Havertz a été l'unique buteur du match pour les Blues. Quant aux Citizens, décevants, ils devront encore attendre pour soulever ce trophée pour la première fois. Plus

Au bout d’une saison européenne riche en rebondissements, la finale de la Ligue des champions nous offrait une affiche 100% anglaise. Et c’est Chelsea qui a pris le meilleur sur Manchester City (0-1), qui disputait la première finale de C1 de son histoire. Les Blues s’offrent un deuxième sacre, neuf ans après le premier en 2012. Et c’est amplement mérité, au vu de leur démonstration collective du soir face à des Citizens timorés par l’enjeu.

Un match ouvert, une belle surprise

Dans un stade du Dragon de Porto et ses 16 500 spectateurs, les premières minutes étaient plutôt étonnantes. On s’attendait à un match fermé entre deux équipes qui se connaissent par cœur, mais les espaces étaient présents et la rencontre très ouverte. Toutefois, c’est sans surprise que les Citizens s’installaient rapidement dans le camp des Blues. Sterling forçait Mendy à sortir une première fois (8e) et, de l’autre côté du terrain, Werner frappait à côté du ballon sur un bon centre en retrait d’Havertz (10e). Très présent, l’attaquant allemand avait ensuite une occasion en or d’ouvrir le score. Malheureusement pour lui et les Blues, le ballon lui restait dans les pieds et son tir trop mou était facilement arrêté par Ederson (14e).

Timo Werner face à John Stones (iconsport)
Timo Werner, maladroit devant le but mais précieux dans ses déplacements, ici face à John Stones (iconsport)

Très efficaces balle au pied, les joueurs de Tuchel se montraient beaucoup plus incisifs offensivement. Cela n’empêchait pas le virevoltant Foden de se frayer un chemin dans la surface de Mendy. In extremis, Rüdiger se jetait et contrait la tentative du jeune Anglais (27e).

Méconnaissables dans la gestion du ballon, les Citizens ne parvenaient pas à prendre le dessus, bien au contraire. Suite à un dégagement de Mendy, Chilwell trouvait Mount dans l’axe. D’un coup d’œil puis d’une ouverture sublime, l’international anglais lançait Havertz, qui devançait la sortie d’Ederson. Seul face au but, l’Allemand ouvrait le score (0-1, 42e) !

Chelsea réalisait une première période parfaite, avec la sortie sur blessure de Thiago Silva, remplacé par Christensen, comme seule ombre au tableau. Décevant, Manchester City ne montrait pas son vrai visage, notamment à cause d’un milieu de terrain aux abonnés absents. Pep Guardiola, qui avait décidé de ne pas aligner de véritable milieu défensif, allait-il changer quelque chose à la mi-temps ?

City impuissant, Chelsea impressionnant

Et bien non. Malgré les difficultés rencontrées par son équipe en première période, Guardiola faisait confiance aux mêmes onze joueurs à la reprise. La rencontre était un peu moins ouverte qu’avant la pause, étant donné que les Citizens faisaient leur maximum pour conserver le ballon. A l’image d’un Kanté encore une fois étincelant, les Blues faisaient preuve d’une grande solidité. Et comme si les choses n’étaient pas assez compliquées pour City, De Bruyne devait céder sa place après un choc avec Rüdiger (60e).

Assommé par Rudiger, De Bruyne a dû sortir à l'heure de jeu (iconsport)
Assommé par Rudiger, De Bruyne a dû sortir à l’heure de jeu (iconsport)

Dominateurs mais trop stérilement, les Citizens s’exposaient de plus en plus aux contre-attaques, à l’image d’un nouveau rush d’Havertz que Pulisic ne concrétisait pas (73e). Après Gabriel Jesus et Fernandinho, c’était au tour de Sergio Agüero de rentrer en jeu pour son dernier match avec Manchester City. Ces changements aidaient forcément les Citizens à se montrer dangereux, mais à part quelques situations dans la surface, les occasions se faisaient rares pour les Mancuniens. Les Blues, solidaires comme jamais, repoussaient tous les assauts adverses et tenaient bon jusqu’au coup de sifflet final.

Un sacre logique pour les Blues

Grâce à une superbe finale, maîtrisée du début à la fin, Chelsea a donc remporté la deuxième Ligue des champions de son histoire ! Les Blues de Tuchel ont pris le dessus tactiquement sur les Citizens de Guardiola, incapables de prendre à défaut Rudiger et les siens. Le pari de Chelsea, qui a décidé de remplacer Frank Lampard par Thomas Tuchel cet hiver, est totalement réussi, le technicien allemand ayant littéralement transformé cette équipe ces derniers mois.

Kai Havertz, Timo Werner et les Blues ont bien mérité le trophée le plus prestigieux du football de club en Europe. Icon Sport
Kai Havertz, Timo Werner et les Blues ont bien mérité le trophée le plus prestigieux du football de club en Europe. Icon Sport

Pour Manchester City, il s’agit d’une déception de plus. Auteur d’un pari très osé tactiquement au coup d’envoi, Pep Guardiola s’est encore manqué dans un très gros rendez-vous. Les Skyblues devront encore attendre pour gagner leur première Ligue des champions, l’objectif principal du club depuis de longues années.

La fiche du match

Manchester City – Chelsea : 0-1
But : Havertz (42e) pour Chelsea

Le XI de Manchester City : Ederson – Walker, Dias, Stones, Zinchenko – Gündogan, De Bruyne (C) (Gabriel Jesus, 60e), Bernardo Silva (Fernandinho, 64e) – Mahrez, Sterling (Agüero, 77e), Foden.

Le XI de Chelsea : Mendy – Rüdiger, Thiago Silva (Christensen, 39e), Azpilicueta – James, Kanté, Jorginho, Chilwell – Havertz, Werner (Pulisic, 66e), Mount.

Équipe(s) liée(s) à cet article : Chelsea FC (CFC), Manchester City
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires