dans

LDC 1999 : Quand Solskjær a surgi pour propulser Manchester United vers la victoire en finale

Vingt deux ans plus tard, « Baby face killer » retrouve une finale de Coupe d’Europe avec « Man U »…

Ole Gunnar Solskjær a envoyé Manchester United au paradis en marquant le but vainqueur en finale de la Ligue des champions 1999. Icon Sport
Ole Gunnar Solskjær a envoyé Manchester United au paradis en marquant le but vainqueur en finale de la Ligue des champions 1999. Icon Sport

A la tête de Manchester United, Ole Gunnar Solskjær retrouve une finale de Coupe d'Europe, ce mercredi 26 mai, face à Villarreal en Ligue Europa. Vingt deux ans plus tôt, en 1999, il avait déjà mené les Red Devils vers le triomphe en finale de Ligue des champions, en tant que joueur cette fois... Plus

Manchester United peut trembler. Face au spécialiste de la Ligue Europa, Unai Emery (trois sacres en quatre finales), les Red Devils ont de quoi être inquiets avant de défier Villarreal en finale de la compétition, ce mercredi 26 mai. Mais les Mancuniens possèdent aussi un atout maître dans leurs rangs : Ole Gunnar Solskjær.

Pour mener les Red Devils vers le titre, l’entraîneur norvégien pourra se rappeler cette folle soirée du 26 mai 1999. Il y a vingt deux ans jour pour jour, en finale de la Ligue des champions 1999 contre le Bayern, c’est déjà lui, sous l’étiquette du joueur cette fois, qui avait guidé son club vers le triomphe.

Manchester United au fond du trou pendant 90 minutes

Contre le Bayern, le Manchester United de Sir Alex Ferguson ne voit pas le jour pendant quasiment 90 minutes. Dominateur dès l’entame, le Rekordmeister ouvre le score de manière express (3e). L’ogre bavarois, survolté, touche même deux fois les poteaux et manque de plier le match. Sauvé par ses montants, Manchester United peine à saisir sa chance. Les partenaires de Ryan Giggs se dirigent vers les dix dernières minutes sans trouver le moyen de titiller Oliver Kahn. C’était avant que Teddy Sheringham, et surtout Ole Gunnar Solskjær, n’entrent en scène…

Entrés en jeu en fin de match, les deux attaquants vont sauver Manchester United de manière inespérée. Sheringham égalise d’abord dans le temps additionnel (90e+1), en prolongeant une reprise de volée mollassonne en direction du but.

Teddy Sheringham, l'autre héros des Red Devils. Icon Sport
Teddy Sheringham, l’autre héros des Red Devils. Icon Sport

Le Bayern, qui se préparait déjà au sacre, a pris un énorme coup derrière la tête. Et l’onde de choc est encore plus brutale que prévue. Forcés de remettre les mains dans le cambouis, les coéquipiers du Ballon d’Or Lothar Matthäus n’y parviennent tout simplement pas. Ils laissent ainsi Manchester United prendre le contrôle des dernières minutes du temps règlementaire, attendant la prolongation pour se remettre de leurs émotions.

Le coup de baguette magique de Solskjær

Les hommes d’Ottmar Hitzfeld n’en auront pas l’occasion. Suite à un nouveau corner, l’intenable Teddy Sheringham est à nouveau bien placé et reprend le ballon au premier poteau. En véritable renard des surfaces, Ole Gunnar Solskjær surgit… Le supersub norvégien, héros inattendu, propulse le cuir au fond (90e+3) et délivre tout un peuple. Manchester United vient de réaliser l’impensable.

Ole Gunnar Solskjaer a bien mérité sa coupe... Icon Sport
Ole Gunnar Solskjaer a bien mérité sa coupe… Icon Sport

Et si le scénario se répétait contre Villarreal, ce mercredi soir ? Les Red Devils de Paul Pogba n’auraient qu’à se pencher à l’oreille de leur entraîneur, qui connaît la recette mieux que personne…

Personne(s) lié(s) à cet article : Ole Gunnar Solskjær
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires