dans

La dernière danse de Zinédine Zidane fête ses 16 ans

Triste anniversaire.

Zinédine Zidane, exclu lors de la finale de la Coupe du monde 2006. Icon Sport
Zinédine Zidane, exclu lors de la finale de la Coupe du monde 2006. Icon Sport

Après avoir amené l'équipe de Fance en finale de la Coupe du monde 2006 contre l'Italie, Zinédine Zidane était passé du rêve au cauchemar sur la pelouse de l'Olympiastadion de Berlin, pour ce qui était le dernier match de sa carrière. Plus

16 ans des adieux de Zidane

La voix et les mots du regretté Thierry Gilardi résonneront encore longtemps dans la tête des supporters de l’équipe de France et des fans de Zinédine Zidane. 16 ans plus tard, les images font toujours aussi mal. Celle de voir le numéro 10 français, tête baissée, rejoindre les vestiaires de l’Olympiastadion de Berlin avant tout le monde, exclu par Horacio Elizondo, l’arbitre de la finale de la Coupe du monde 2006. Une finale que Zizou aura marqué de son empreinte en ouvrant le score en début de rencontre d’une sublime panenka, avant de perdre son sang froid et répondre à une énième provocation de Marco Materazzi, en prolongation.

Zinédine Zidane avait cédé à la provocation de Marco Materazzi. Icon Sport
Zinédine Zidane avait cédé à la provocation de Marco Materazzi. Icon Sport

Cette rencontre signait la fin de la carrière de joueur de Zidane. Une carrière exceptionnelle, aussi bien chez les Bleus qu’en club, lui qui a absolument tout gagné : Coupe du monde, Euro, Ligue des champions et Ballon d’Or. Mais cette dernière danse est aussi à l’image du joueur qu’il était. Classe, talentueux mais aussi très sanguin. En 2006, il aurait certainement remporté son deuxième Ballon d’Or sans ce triste événement, et si la France l’avait emporté face à l’Italie.

« Je n’en suis pas fier »

Zidane a fêté ses 50 ans le 23 juin dernier. Pour l’occasion, L’Équipe avait renommé son journal « Zinédine », décrochant une longue interview du Ballon d’Or 98. Dans cette dernière, Zizou est revenu sur cette finale et ce dernier match. « Cette finale n’est pas notre plus beau match. Surtout moi personnellement. Mais bon. C’est comme ça. Il s’est passé ce qu’il s’est passé. Après, ça se termine moyen pour moi. Je ne suis pas fier« , avait déclaré l’ancien coach du Real Madrid.

L’histoire de sa vie, disait Zizou. Plus fragile psychologiquement, le Français avait flanché après avoir survolé la compétition, avec notamment une masterclass face au Brésil en quart de finale, blessé. Mais nul doute que ce match contre l’Italie, cette panenka, ce coup de tête sorti par Buffon, puis celui reçu par Materazzi resteront à jamais dans les mémoires des amoureux de football. Pour autant, la légende de Zidane ne s’est pas arrêtée sur la pelouse du stade olympique de Berlin à la 110ème minute de jeu, le 09 juillet 2006.

Après être devenu entraîneur, l’ancien joueur de la Juve a tout raflé avec le Real Madrid, remportant la Ligue des champions à trois reprises, consécutivement. Désormais sans club, Zizou n’a pas caché son envie de reprendre l’équipe de France et de rouvrir un livre qu’il avait tristement achevé. Cela fait 16 ans que Zidane a dansé pour la dernière fois en crampons, mais il devrait très prochainement retourner sur la piste. En costume, cette fois-ci.

Équipe(s) liée(s) à cet article : Équipe de France
Personne(s) lié(s) à cet article : Zinédine Zidane
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires