dans

Jean-Kévin Augustin, l’effondrement sans fin d’un incroyable talent français

De crack du football mondial à réserviste au FC Nantes…

Jean-Kévin Augustin est en train de gâcher sa carrière. Icon Sport
Jean-Kévin Augustin est en train de gâcher sa carrière. Icon Sport

En 2016, la France devenait championne d'Europe U19. Le sacre de Kylian Mbappé, bien sûr, mais aussi de Jean-Kévin Augustin. Le puissant avant-centre finissait même meilleur buteur de la compétition. Mais cinq ans plus tard, toutes les promesses se sont envolées. Problèmes de comportement, irrégularité, mental et physique vacillants... "JKA" a-t-il définitivement perdu le fil d'une carrière que tout le monde voyait immense ? Plus

A l’été 2016, c’est déjà la gloire pour Jean-Kévin Augustin, champion d’Europe U19 avec la France. Tous ses partenaires ne réussiront pas au haut niveau chez les seniors, non. Mais lui, « JKA », semble déjà promis à un très grand avenir. Il n’est pas seulement l’avant-centre titulaire de ces Bleuets U19, qui rayonne aux côtés de Kylian Mbappé. Il termine aussi meilleur buteur de la compétition avec 9 buts. Et au PSG, on le voit déjà prendre la succession de Zlatan Ibrahimović et Edinson Cavani, qu’il côtoie à l’entraînement (et qu’il remplace parfois en match).

Le refus d’une convocation en Espoirs : le début de la dégringolade

Problème : le PSG, comme avec tous ses grands espoirs – même les plus grands comme Augustin (qui est élu Titi d’Or, soit le plus grand talent du son centre de formation en 2014) – ne peut lui garantir un temps de jeu suffisant. Le natif de Paris file donc à Leipzig, où il doit exploser. Mais après une première saison satisfaisante, patatras… A l’été 2018, « JKA » refuse une convocation avec l’équipe de France Espoirs, évoquant une fatigue musculaire… alors qu’il disputera un match amical avec Leipzig pendant la trêve internationale !

Jean-Kévin Augustin
Jean-Kévin Augustin. Icon Sport

Persona non grata sous le maillot bleu, Augustin peut trouver refuge avec son club. Mais là aussi, il devient peu à peu un paria. Avant un match de Ligue Europa contre Salzbourg, on le retrouve sur le banc, les écouteurs scotchés aux oreilles et le portable collé au visage. L’attaquant traîne des pieds pour rentrer au vestiaire et retarde ainsi la préparation des Roten Bullen pour cette rencontre.

Plus personne ne veut de Jean-Kévin Augustin

Alors qu’Augustin commence à disparaître sur le terrain, Leipzig cherche donc une porte de sortie à son attaquant rebelle. D’août 2019 à aujourd’hui, il va connaître cinq équipes différentes ! Leipzig, donc, puis Monaco, Leeds et Nantes (à chaque fois en prêt), et enfin l’équipe réserve de Nantes… L’immense espoir français est devenu un anonyme joueur relégué au niveau amateur. Antoine Kombouaré, l’entraîneur de Nantes, qui l’a écarté du groupe, se justifie :

« Il n’est pas prêt pour jouer le maintien avec le groupe. Il doit bosser maintenant, se remettre en question. »

Antoine Kombouaré
Jean-Kévin Augustin
Jean-Kévin Augustin. Icon Sport

Un physique à retrouver

Mais c’est sûrement Raymond Domenech, qui a eu le joueur sous ses ordres entre la fin décembre 2020 et février dernier, qui résume le mieux la chute :

« Je connaissais un joueur qui avait de la puissance, qui accélérait et qui allait vite. J’ai retrouvé un joueur qui n’a pas de capacité à répéter les efforts (…). Il est à 30% ou 40% de ce qu’il peut faire. »

Raymond Domenech
Jean-Kévin Augustin
Raymond Domenech avec Jean-Kévin Augustin. Icon Sport

Pour sa défense, Jean-Kévin Augustin a été sérieusement affecté par le Covid, comme l’affirme le FC Nantes : « il subit encore les conséquences d’une infection au Covid-19, qui s’apparente au syndrome dit du Covid long », précisait le club dans un communiqué mercredi 3 mars, que l’attaquant a confirmé en prenant lui-même la parole sur les réseaux sociaux pour évoquer son mal-être.

Il reste donc un petit espoir que « JKA », lorsqu’il aura recouvré l’intégralité de ses moyens physiques et aura médité ses échecs, reprenne le chemin qui était censé le mener vers la gloire. Il n’appartient qu’à lui de prendre le bon virage. En attendant, il ne reste qu’à lui souhaiter un bon rétablissement.

Personne(s) lié(s) à cet article : Jean-Kévin Augustin
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires