dans

Focus sur Dennis Bergkamp, le « Non-flying Dutchman »

L’élégance à l’état pur.

Dennis Bergkamp, légende d'Arsenal et des Pays-Bas. Icon Sport
Dennis Bergkamp, légende d'Arsenal et des Pays-Bas. Icon Sport

Foot11.com vous fait (re)découvrir les joueurs qui ont fait l'histoire du football mondial et sont entrés dans la légende par leur personnalité, leurs buts ou leur singularité. Nous commençons avec Dennis Bergkamp, l'élégant néerlandais qui avait peur de l'avion. Plus

Bergkamp, la classe néerlandaise

Lorsque l’on parle de Dennis Bergkamp, un mot nous vient tout de suite à l’esprit : l’élégance. Comme beaucoup sorti des classes de l’Ajax Amsterdam, c’est à Arsenal que le Néerlandais est devenu un joueur d’exception. Arrivé à Londres en 1995 en provenance de l’Inter Milan, Dennis Bergkamp a régalé l’équipe d’Arsène Wenger par ses buts, ses passes, ses déplacements. Doté d’une intelligence dans le jeu et d’une technique très au-dessus de la moyenne, le Néerlandais restera notamment dans les annales du football mondial pour deux buts absolument hors du commun. Le premier sous les couleurs des Pays-Bas lors de la Coupe du monde 1998, contre l’Argentine.

Dennis Bergkamp, auteur d'un but sublime contre l'Argentine lors de la Coupe du monde 1998. Icon Sport
Dennis Bergkamp, auteur d’un but sublime contre l’Argentine lors de la Coupe du monde 1998. Icon Sport

Sur un long ballon de Frank de Boer, Dennis Bergkamp avait réalisé un enchaînement exceptionnel contrôle-crochet-frappe du pied droit pour venir crucifier la défense de l’Albiceleste dans les derniers instants de la rencontre.

Le second, en mars 2002, est son plus grand chef-d’œuvre. Cette fois-ci, avec Arsenal. Servi par Robert Pires, l’international néerlandais a éliminé son adversaire direct d’un contrôle orienté, avant de placer un plat du pied parfait pour tromper le gardien des Magpies.

Le buteur qui avait peur de l’avion

Buteur dans l’âme avec toutes les équipes par lesquelles il est passé, Bergkamp est peu à peu devenu un fin passeur. Pour autant, il sera parvenu à inscrire un total de 301 buts tout au long de sa carrière, dont 134 avec Arsenal. Il aura notamment été de l’équipe des Invincibles en 2004, même s’il était déjà au crépuscule de sa grande carrière.

Mais il y a une caractéristique qui restera pour toujours propre à la carrière de Dennis Bergkamp : celle de ne pas prendre l’avion. Phobique, le Néerlandais préférait prendre le train ou le car pour faire les déplacements. La cause ? Une fausse alerte à la bombe lancée pour un vol qu’il devait prendre avec la sélection néerlandaise pour la Coupe du monde 1994 aux États-Unis. C’est pourquoi il était surnommé « the Non-Flying Dutchman » en Angleterre (le Néerlandais non-volant).

Dennis Bergkamp a sa statue devant l'Emirates Stadium. Icon Sport
Dennis Bergkamp a sa statue devant l’Emirates Stadium. Icon Sport

Cela n’a pas empêché Dennis Bergkamp d’empiler les buts et d’étaler sa classe sur chaque pelouse qu’il a foulée tout au long de sa carrière. En 2008, il a été élu deuxième meilleur joueur de l’histoire d’Arsenal, rien que ça. Comme un certain Thierry Henry, le Néerlandais dispose de sa statue devant l’Emirates Stadium. Bergkamp aura laissé une trace indélébile dans le monde du football, par sa classe, son talent, et ses buts merveilleux. Les plus jeunes générations ont manqué un sacré joueur…

Personne(s) lié(s) à cet article : Dennis Bergkamp
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires