dans

Face à Francfort, le Real Madrid veut poursuivre son règne sur l’Europe

Un duel déséquilibré ?

Le Real Madrid, champion d'Europe en titre. (icon sport)
Le Real Madrid, champion d'Europe en titre. (icon sport)

Le Real Madrid, vainqueur de la Ligue des champions, affronte l'Eintracht Francfort, sacré en Ligue Europa, pour la traditionnelle Supercoupe d'Europe. L'occasion pour Karim Benzema et sa bande d'asseoir un peu plus sa domination sur le Vieux-Continent. Plus

Le Real Madrid repart à la chasse

Ils ont bouclé leur saison sur la pelouse du stade de France, Ligue des champions à la main. La quatorzième de leur histoire, soit dit en passant. Le Real Madrid a montré la saison dernière qu’il n’avait pas d’égal sur la scène européenne. PSG, Chelsea, Manchester City et Liverpool. Tous ou presque pensaient avoir fait tomber l’équipe de Carlo Ancelotti. Mais finalement, non.

Et finalement, c’est bien le Real qui jouera la Supercoupe d’Europe au stade olympique d’Helsinki ce mercredi (21h), face à l’Eintracht Francfort. L’occasion d’asseoir un peu plus sa domination sur le Vieux Continent, et de démontrer que sa chasse aux records n’est pas terminée. Loin de là. Les Madrilènes en ont déjà quatre dans leur escarcelle (2002, 2014, 2016 et 2017) et ne comptent pas s’arrêter là, contre un adversaire plus qu’abordable.

Francfort, la proie idéale ?

Sur le papier, le match est plus que déséquilibré. Le Real Madrid arrive avec ses certitudes, son titre de champion d’Europe empoché et quelques recrues venues renforcer l’équipe de Carlo Ancelotti. Francfort, de son côté, vient d’être sèchement balayé par le Bayern Munich en ouverture de la Bundesliga (6-1). Face à l’ogre madrilène, les Allemands pourraient de nouveau être en difficulté.

Le Real Madrid vise sa cinquième Supercoupe d'Europe. Icon Sport
Le Real Madrid vise sa cinquième Supercoupe d’Europe. Icon Sport

Pourtant, l’équipe d’Oliver Glasner avait déjoué tous les pronostics en éliminant le FC Barcelone au Camp Nou, puis West Ham en demi-finales, avant de battre les Glasgow Rangers en finale. Une équipe rafraîchissante, offensive et sans réels calculs. Le Real devra se méfier de l’insouciance de l’équipe allemande. Pour cela, Ancelotti et les siens devront tout de suite montrer sa puissance et sa supériorité. Plus la rencontre avancera, plus l’Eintracht pourrait croire à l’exploit. Mais le roi d’Europe en a vu d’autres. Il n’y a d’ailleurs pas très longtemps de cela.

Équipe(s) liée(s) à cet article : Real Madrid (Real)
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires