dans

Exclu Foot11 : Vincent Aboubakar, de Garoua à Valenciennes !

avec des qualités de buteur !

Vincent Aboubakar, capitaine des Lions Indomptables / Icon Sport
Vincent Aboubakar, capitaine des Lions Indomptables / Icon Sport

Actuel meilleur buteur de la CAN 2022 avec 4 réalisations, le capitaine du Cameroun Vincent Aboubakar a rejoint la France en 2010 avant de connaitre un autre destin avec Porto. Plus

Nombreux sont ceux qui ont pu côtoyer Vincent Aboubakar dès le début. Djibrilla Kada Alain qui a été coordinateur technique du centre de formation de Coton Sport FC de Garoua. Mais aussi Moussa Touré, secrétaire général de Coton Sport FC de Garoua de 2007 à 2017. Et enfin Guillaume Loriot qui fut son ancien coéquipier à VA.

Les débuts de Vincent Aboubakar

Vincent Aboubakar sous les couleurs du FC Porto en 2019 / Icon Sport
Vincent Aboubakar sous les couleurs du FC Porto en 2019 / Icon Sport

Moussa Touré : « Vincent Aboubakar, c’était un garçon talentueux, courageux et travailleur qui ne parlait pas beaucoup. Aussi, je me souviens aussi de son premier match international. C’était au Gabon en Ligues des Champions avec Coton Sport. Vincent m’avait dit qu’il était fatigué et ne voulait pas voyager car il venait de faire les essais en Europe. Mais finalement, on est allé ensemble. Il a marqué 3 buts ce jour contre Manga sport, nous étions en 2009. Je me souviens aussi du jour où je l’ai connu. Ce fut lors de son match en régional avec Coton Junior au stade annexe de Roumde Adjia. En effet, il a dribblé tout le monde avec des passements de jambes et marqué un but à la Georges Weah »

Djibrilla kada Alain : « J’ai eu le privilège de le connaître quand il était encore assez jeune, on était tous du même quartier. Les premiers véritables souvenirs de lui sur un terrain de foot remonte à 2002. C’était lors d’un tournoi de football de jeunes, Vincent Aboubakar évoluait dans l’équipe dénommée Wembley FC. Un tournoi organisé par la société des brasseries du Cameroun. J’ai été émerveillé par ses prestations durant le tournoi. Vincent était très habile avec le ballon. En effet, il parvenait à éliminer balle au pied ses adversaires et très souvent c’est lui qui faisait la différence. Logiquement, il a été désigné meilleur joueur de la compétition. Par la suite, il a intégré le centre de suivi permanent de l’école de football des brasseries du Cameroun de Garoua »

A lire aussi : Interview Foot11 – CAN 2022, Sénégal : aux origines de Sadio Mané et Kalidou Koulibaly à Metz !

La montée des juniors à l’équipe première de Coton Sport

Djibrilla kada Alain : « Vincent Aboubakar était à la fin de sa période de préformation avec l’école de football des brasseries du Cameroun. Je l’ai proposé aux dirigeants de Coton Sport de le recruter au vu de son potentiel. C’est ainsi qu’il intègre le centre de formation en 2006. Vincent a pu progresser sur plusieurs aspects. Notamment sur le plan physique ou il s’est rapidement étoffé. En 2008, il a remporté le championnat national des U18 avec Coton Sport en terminant meilleur joueur de la compétition. Cela lui a permi d’être sélectionné pour l’équipe nationale des U17.

A lire également : CAN : fin de match surréaliste entre le Mali et la Tunisie après une incroyable erreur de l’arbitre

Il participe l’année suivante à la CAN U17 en Algérie et lors de son retour et intègre l’équipe première de Coton Sport. Aussi, il réalise un triplé contre FC 105 de Libreville en match éliminatoire de ligue des Champions. Ainsi, Vincent permet à Coton Sport de se qualifier pour la suite de la compétition. Entre temps, il effectue un test concluant au Real Valladolid mais Coton Sport lui propose de patienter. En joueur respectueux, il accepte et rentre pour à s’aguerrir dans le championnat national du Cameroun ».

Aboubakar, le tremplin vers la France

Moussa Touré : « Je me souviens quand les recruteurs de Valenciennes sont venus voir le match Coton contre Fovu de Baham en championnat d’élite one pour confirmer ou non son transfert. Vincent Aboubakar avait inscrit les 4 buts du match ! »

Vincent Aboubakar avait rejoint Valenciennes en 2010 / Icon Sport
Vincent Aboubakar avait rejoint Valenciennes en 2010 / Icon Sport

Djibrilla kada Alain : « C’est au cours de la saison sportive 2009/2010 qu’il va véritablement prendre son envol dans le championnat local en se positionnant comme l’atout majeur de l’attaque de Coton Sport. Ce qui a amené le sélectionneur national Paul le Guen à le sélectionner pour la coupe du Monde 2010 en Afrique du Sud. Il fut ensuite d’être recruté par la suite par valenciennes »

A lire aussi : Angers, Mercato : le jeune international camerounais Blondon Meyapya a signé

Guillaume Loriot : « On a vu quand il est arrivé, qu’il avait des grosses qualités. Vincent avait du mal à s’adapter à la vie française, il était timide. En coupe de la Ligue, il met 3 buts contre Boulogne et a fait sensation. Cela a été un déclic pour le club. Il a fallu pour lui un petit temps d’adaptation. Quand je le vois jouer maintenant, je trouve qu’il s’est bien étoffé »

Personne(s) lié(s) à cet article : Vincent Aboubakar
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires