dans

Euro 2020 : l’Angleterre stoppe l’épopée du Danemark en prolongation et rejoint la finale !

La première finale de leur histoire dans un Euro !

L'Angleterre s'est qualifiée pour la finale de l'Euro en stoppant l'aventure du Danemark. Icon Sport
L'Angleterre s'est qualifiée pour la finale de l'Euro en stoppant l'aventure du Danemark. Icon Sport

L'Angleterre a mis fin à la superbe aventure du Danemark, en demi-finale de l'Euro 2020 ce mercredi 7 juillet (2-1 a.p). Les Three Lions ont attendu leur heure lors de la prolongation pour venir à bout de fantastiques Danois. Les hommes de Gareth Southgate retrouveront l'Italie, dimanche 11 juillet, pour une finale de rêve. Plus

Pour la première fois de l’Euro, l’Angleterre a encaissé un but. Le premier de cette folle partie contre le Danemark. Mais ces Three Lions sont décidément faits d’un autre bois. Leur réaction face à l’inconnu a été à la hauteur des attentes de cette sélection, que Gareth Southgate a définitivement rendue intouchable. Sans paniquer, l’Angleterre a rapidement égalisé. Sans paniquer, l’Angleterre a progressivement pris l’ascendant sur la « Danish Dynamite » , sans se hâter pour éviter la prolongation. Et sans paniquer, l’Angleterre a définitivement resserré son étreinte pour piquer quand sa proie était vulnérable. Un soir de première, décidément, puisque les Anglais se qualifient pour la première finale d’un Euro de leur histoire…

L'Angleterre tient sa finale, mais ce fut dur ! Icon Sport
L’Angleterre tient sa finale, mais ce fut dur ! Icon Sport

L’Angleterre et le Danemark se tiennent par la barbichette

Au coup d’envoi, le Danemark qui se sent pousser des ailes depuis le malaise cardiaque de Christian Eriksen sort à nouveau le grand jeu. Même à Wembley, même en demi-finale d’un grand événement, la « Danish Dynamite » n’a pas froid aux yeux et regarde les Anglais… dans le blanc des yeux. Le pressing agressif des soldats de Kasper Hjulmand perturbe considérablement les Three Lions à la relance.

Thomas Delaney et le Danemark n'a pas laissé Mason Mount et ses partenaires respirer. Icon Sport
Thomas Delaney et le Danemark n’a pas laissé Mason Mount et ses partenaires respirer. Icon Sport

Cette envie brûlante se ressent aussi en phase offensive… mais seulement par intermittences, car l’Angleterre n’est pas non plus venue pour laisser son adversaire mener les opérations ! Les moments de répit sont donc rares dans cette joute où chaque belligérant peut lancer une offensive éclair à tout instant. Mais paradoxalement, c’est sur phase arrêtée que le spectacle se transforme en feu d’artifice. A 30 mètres, sur coup franc direct, Mikkel Damsgaard envoie un coup de canon sous la barre de Jordan Pickford pour ouvrir le score (0-1, 30e). Le premier but encaissé par l’Angleterre dans cet Euro !

Si Wembley est sonné, ce n’est pas le cas des Three Lions. Juste après la merveille d’ouverture du score adverse, Harry Kane reste de marbre et intime à ses partenaires de ne pas s’affoler. Un état d’esprit que le sélectionneur Gareth Southgate a diffusé tout au long de la compétition, et qui porte ses fruits. Cinq minutes plus tard, l’Angleterre a déjà réenclenché la marche avant. Et après un face-à-face « tout fait » de Sterling, qui bute sur la poutre Schmeichel (36e), les Three Lions reviennent à hauteur grâce à ce même Sterling. A l’origine de l’action : Harry Kane, qui trouve Saka d’une passe en profondeur de toute beauté. La pépite d’Arsenal n’a plus qu’à transmettre à Sterling, qui se fait voler la vedette par Kjær. Auteur d’un tacle désespéré, le défenseur de l’AC Milan marque contre son camp (1-1, 39e).

Le mano a mano se poursuit, mais bascule côté anglais

Bonne nouvelle pour les spectateurs : l’intensité ne faiblit pas après la « pause. » Anglais et Danois continuent de se rendre coup pour coup. Pickford se détend bien sur une frappe de Dolberg (52e) ? Maguire lui répond d’un gros coup de casque sauvé de manière fantastique par Schmeichel (55e). Le triple changement danois (68e), suivi par un quatrième dix minutes plus tard, n’entame pas cet enthousiasme. C’est même l’Angleterre qui finit beaucoup plus fort, faisant passer de sacrées frayeurs dans la surface nordique. Mais les coéquipiers du commandant Kjær tiennent bon, jusqu’à embarquer les Three Lions en prolongation !

Les hommes de Hjulmand croient souffler, mais les Anglais repartent de plus belle dès la reprise des hostilités. Les Danois, essorés, courbent l’échine et leur salut ne tient qu’à un fil. Une accélération foudroyante d’un Sterling déchaîné suffit à faire craquer Mæhle, qui part à la faute dans sa surface. La faute n’est pas très évidente, mais l’arbitre valide le penalty avec l’aide de la VAR. Kane transforme en deux temps, et Wembley peut exulter (2-1, 104e).

Assommés, les Danois ne reviendront pas. Les coéquipiers de Christian Eriksen ont tout donné pour honorer leur héros, et n’ont plus de ressources émotionnelles pour soulever de nouvelles montagnes. Surtout quand celles-ci se nomment Maguire, Stones, Walker et Henderson. Une montagne, c’est aussi ce que l’Angleterre devra gravir pour la première fois de son histoire en finale d’un Euro, dimanche 11 juillet, contre l’Italie…

La fiche du match

Angleterre 2 – 1 (a.p) Danemark

Buts : Kjær (39e CSC), Kane (104e sp) pour l’Angleterre / Damsgaard (30e) pour le Danemark

Angleterre (4-2-3-1) : Pickford – Walker, Stones, Maguire, Shaw – Phillips, Rice (95e, Henderson) – Saka (69e, Grealish puis 105e Trippier), Mount (95e Foden), Sterling – Kane.

Danemark (3-4-3) : Schmeichel – Christensen (79e, Andersen), Kjær, Vestergaard – Stryger Larsen (68e, Wass), Højbjerg, Delaney (88e, Jensen), Mæhle – Braithwaite, Dolberg (68e, Nørsgaard), Damsgaard (68e, Poulsen).

Équipe(s) liée(s) à cet article : Angleterre, Danemark
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires