dans

Euro 2020 : La Belgique renverse le Danemark (1-2) et file en 8èmes !

Les deux équipes ont rendu le plus hommage qui soit à Christian Eriksen !

La Belgique se qualifie pour les huitièmes de finale grâce à sa victoire contre le Danemark. Icon Sport
La Belgique se qualifie pour les huitièmes de finale grâce à sa victoire contre le Danemark. Icon Sport

Après avoir été outrageusement dominée par le Danemark en première période, la Belgique s'est reprise après la pause pour renverser son adversaire du soir (1-2), ce jeudi 17 juin. Dans ce match très spectaculaire, l'entrée en jeu de Kevin De Bruyne a été décisive pour les Diables Rouges, qui sont ainsi qualifiés pour les huitièmes de finale de l'Euro 2020. Le Danemark, lui, est quasiment éliminé. Plus

Le match d’après pour le Danemark d’Eriksen

C’était une nouvelle compétition qui commençait pour le Danemark, après la frayeur provoquée par le malaise de Christian Eriksen lors du match face à la Finlande (0-1). Alors que le joueur de l’Inter va mieux, les Danois repartaient au front face à la Belgique, première du groupe B, ce jeudi 17 juin.

Le Danemark joue sa survice à l'Euro face à la Belgique. Icon Sport
Le Danemark joue sa survice à l’Euro face à la Belgique. Icon Sport

La sélection scandinave n’avait plus le droit à l’erreur après la défaite face à la Finlande. Et pour cette rencontre, le sélectionneur Kasper Hjulmand a notamment choisi d’aligner Wass au milieu, avec Hojbjerg et Delaney pour un joli mélange de puissance et de technique. Devant, Poulsen et Braithwaite étaient chargés de tourner autour de Damsgaard.

Pour la Belgique, victorieuse de la Russie lors de la première journée, ce sont les huitièmes de finale qui s’ouvrent à elle en cas de succès. Au coup d’envoi, Roberto Martinez ne prenait aucun risque avec les diminués Kevin De Bruyne, Axel Witsel et Eden Hazard, tous remplaçants.

Mais malgré ces absences dans le onze, l’ancien coach d’Everton peut s’appuyer sur une équipe ultra compétitive, annoncée comme l’une des favorites à la victoire finale. Lukaku est secondé par Mertens et Carrasco en attaque, alors que Thomas Meunier et Thorgan Hazard animent les côtés dans un rôle de piston. Un changement par rapport au premier match : le Lyonnais Jason Denayer remplace Boyata en défense centrale.

Le Danemark démarre en trombe, la Belgique constate les dégâts

Yusuf Poulsen, après son but face à la Belgique. Icon Sport
Yussuf Poulsen, après son but face à la Belgique. Icon Sport

Avant même le coup d’envoi flottait une atmosphère à la fois lourde et chargée en émotions. De l’émotion, d’abord avant l’entrée des 22 acteurs sur la pelouse du Parken Stadium avec un magnifique « You’ll never walk alone » entonné par l’ensemble des fans danois. Pour l’occasion, l’UEFA avait changé son protocole en plaçant le maillot de Christian Eriksen au centre de la pelouse.

De l’émotion et de la joie aussi dès la deuxième minute de jeu. Une perte de balle de Denayer profite à Hojbjerg qui décale Poulsen. L’attaquant de Leizpig ferme son pied pour ouvrir la marque et faire exploser le Parken Stadium (1-0, 2e). Surexcités, les Danois sont proches de doubler la mise, mais Courtois s’interpose devant Maehle après un festival du Danois.

Hommage et but pour Eriksen

Puis l’ensemble du stade s’est levé comme un seul homme à la dixième minute de jeu pour célébrer Christian Eriksen. Une minute d’applaudissements et une vive émotion, palpable jusque dans les yeux de Romelu Lukaku, son coéquipier à l’Inter.

L'émotion des Danois et de Lukaku lors de la minute d'applaudissements pour Eriksen. Icon Sport
L’émotion des Danois et de Lukaku lors de la minute d’applaudissements pour Eriksen. Icon Sport

Amorphes, les Belges sont totalement inoffensifs, alors que les Danois sont déchaînés. Les hommes de Hjulmand tentent d’enfoncer le clou et sont tout proches d’arriver à leurs fins grâce à Darmsgaard. Le joueur de la Sampdoria percute dans la surface belge mais ouvre trop son pied pour inquiéter Courtois.

De Bruyne a tout changé pour la Belgique

L'entrée de Kevin De Bruyne a changé le match face au Danemark. Icon Sport
L’entrée de Kevin De Bruyne a changé le match face au Danemark. Icon Sport

Si la deuxième période a débuté sur les mêmes bases que la première, Kevin De Bruyne, entré en jeu, a transformé le jeu belge. Et il n’a fallu que dix minutes aux Diables Rouges pour revenir à hauteur du Danemark. Sur un somptueux travail de Lukaku en amont, De Bruyne est trouvé dans la surface de réparation. Le joueur de Manchester City, dans un geste plein de classe et d’altruisme, sert Thorgan Hazard au second poteau. Le frère cadet d’Eden n’a plus qu’à pousser le ballon au fond des filets (1-1, 55e).

Thorgan Hazard célèbre son but face au Danemark. Icon Sport
Thorgan Hazard célèbre son but face au Danemark. Icon Sport

Un but qui relance des Belges mal embarqués dans cette rencontre. Il faut dire qu’avec De Bruyne et Lukaku, tout semble plus simple pour les Diables Rouges. Alors s’il on rajoute Eden Hazard dans l’équation, cela fait forcément des étincelles.

Et après l’étincelle vient le feu d’artifice, à vingt minutes de la fin. A la suite d’un nouvel exploit de Lukaku, les frères Hazard combinent. Thorgan pour Eden, qui décale De Bruyne sur la gauche. La frappe du gauche de la star de City ne laisse aucune chance à Schmeichel (1-2, 70e). De quoi rassurer les Belges quant à l’état de forme de leurs stars.

Les Danois ne perdent pas espoir pour autant et repartent à l’attaque par l’intermédiaire de Braithwaite, mais les tentatives du joueur du Barça échouent. D’abord repoussée par Courtois, puis manquée d’un cheveu sur un centre de Cornelius, c’est finalement la barre transversale qui empêche le Danemark de revenir au score. Un manque de réussite fatal aux Danois qui, malgré une bonne rencontre, tombent face à la Belgique et disent presque adieu à la compétition.

Mais qu’importe, l’essentiel est ailleurs. Les Danois ont pu rendre le plus bel hommage à Christian Eriksen. En jouant au football, et en proposant un très beau spectacle à tous les supporters danois. La Belgique, de son côté, se qualifie pour les huitièmes de finale après avoir souffert une bonne partie de la rencontre. Mais la classe de ses grands joueurs a encore fait la différence.

Fiche du match

2ème journée, Groupe B

Parken Stadium, Copenhague

Danemark 1 – 2 Belgique

Arbitre : Björn Kuipers

Buts : Poulsen (2e), Thorgan Hazard (55e), De Bruyne (70e).

Avertissements : Wass (59′), Damsgaard (69′) Jensen (81′) et T. Hazard (94′).

Danemark : Schmeichel, Christensen, Kjaer, Vestergaard (Olsen, 84′), Maehle, Hojbjerg, Delaney (Jensen, 72′), Wass (Stryger, 62′), Poulsen (Norgaard, 62′), Braithwaite et Damsgaard (Cornelius, 72′).

Belgique : Courtois, Alderweireld, Denayer, Vertonghen, Meunier, Tielemans, Dendoncker (Witsel, 59′), T. Hazard (Vermaelen, 94′), Mertens (De Bruyne, 46′), Carrasco (E. Hazard, 59′) et Lukaku.

Équipe(s) liée(s) à cet article : Belgique, Danemark
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires