dans

EdF : quel schéma tactique pour les Bleus avant le Mondial ?

Défense à 3, 4, 5 ?

Didier Deschamps (à gauche), le sélectionneur de l'Equipe de France (Icon Sport)
Didier Deschamps (à gauche), le sélectionneur de l'Equipe de France (Icon Sport)

À la fin du mois de septembre, l'Equipe de France va disputer ses deux derniers matches de Ligue des Nations. En raison d'un nombre considérable d'absents et du fiasco du dernier rassemblement, quel schéma tactique Didier Deschamps, sélectionneur de l'EdF, va-t-il peaufiner face à l'Autriche puis au Danemark ? Plus

On y est. Dans quelques jours, l’équipe de France va jouer ses deux ultimes rencontres avant la Coupe du Monde 2022. Hélas, les Bleus n’abordent pas cette double répétition générale de la meilleure des manières. D’abord, parce que les blessés ne se comptent même plus sur les doigts d’une seule main. Ensuite, parce que les matches de fin de saison dernière ont semé le doute dans l’esprit de l’EdF. Cette fois, il ne faudra pas se tromper tactiquement.

La défense, un vaste chantier

« Tout est possible, rien n’est figé. » En conférence de presse, Didier Deschamps, le sélectionneur de l’équipe de France, a été clair. Le schéma tactique des Bleus pourra être amené à évoluer en fonctions des absences et des profils retenus. Lors du rassemblement de juin dernier, l’EdF avait proposé une organisation en 3-4-1-2 d’entrée face au Danemark. Mais en raison des blessures, de la défaite, aussi, les champions du monde étaient repassés à une défense à quatre, en 4-2-3-1 puis en 4-4-2. Peu importe le système, les Tricolores avaient systématiquement pris un but à chaque rencontre.

Varane et Koundé en patrons en EdF ? (Icon Sport)
Varane et Koundé en patrons en EdF ? (Icon Sport)

Pour aborder la Coupe du Monde au Qatar fin novembre, Didier Deschamps semble espérer aligner trois défenseurs centraux. Jules Koundé, Raphaël Varane et Lucas Hernandez avaient été titularisés face aux Danois. Le dernier cité brillera pas son absence pour le rassemblement à venir. Lors des matches amicaux de mars, Presnel Kimpembe et William Saliba avaient eux aussi eu leur chance. Là encore, le Parisien est forfait. Le joueur d’Arsenal aura une vraie carte à jouer. Dayot Upamecano (Bayern Munich) aussi, tandis que Benoît Badiashile (Monaco), pour sa première, voudra troubler l’ordre établi. Avec neuf défenseurs retenus, « DD » aura la possibilité de tester pas mal de choses lors des deux matches à venir.

Sans Pogba ni Kanté, quel milieu de terrain ?

Lors du Mondial 2018, l’EdF a pu compter sur une paire de classe internationale au milieu avec N’Golo Kanté et Paul Pogba. Hélas, le joueur de Chelsea comme celui de la Juventus Turin sont tous deux à l’infirmerie. Pour les suppléer, les solutions ne sont pas illimitées. Bien évidemment, Didier Deschamps pourra compter sur les services d’Aurélien Tchouaméni, qui a changé de dimension en signant au Real Madrid. Son coéquipier en Espagne, Eduardo Camavinga, plus jeune joueur de l’effectif tricolore, aura-t-il la maturité nécessaire pour s’imposer ?

Si Adrien Rabiot est le plus expérimenté au poste, Mattéo Guendouzi, lui, a alterné le bon et le moins bon lors du dernier rassemblement et ne devra pas se manquer s’il veut voir le Qatar. Enfin, l’attraction pourrait se nommer Youssouf Fofana, appelé pour la première fois. Le milieu de terrain de l’AS Monaco brille en ce début de saison en Ligue 1. L’an passé, son association avec Tchouaméni faisait merveille sur le Rocher. Fera-t-il aussi bien en EdF ? Pour conclure, un mot sur l’animation offensive. Si Karim Benzema est convalescent, Kylian Mbappé, Antoine Griezmann et Olivier Giroud sont de la partie. Comme il y a quatre ans, en Russie. Avec le même résultat final ? Espérons-le.

Équipe(s) liée(s) à cet article : Équipe de France
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires