dans

Bundesliga : l’absence de suspense nuisible au Bayern ?

Qui saura stopper la folle épopée munichoise ?

Le Bayern Munich est champion d'Allemagne sans discontinuer depuis 2013 (Icon Sport)
Le Bayern Munich est champion d'Allemagne sans discontinuer depuis 2013 (Icon Sport)

En remportant la Bundesliga pour la dixième fois consécutive cette saison, le Bayern Munich a prouvé qu'il dominait le football allemand de la tête et des épaules. Mais ce manque de concurrence peut-il pénaliser tout le monde ? Plus

2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018, 2019, 2020, 2021, 2022. Le palmarès de la Bundesliga allemande arbore un seul et même club, le Bayern Munich, et ce depuis dix saisons maintenant. Une régularité qui force le respect. Mais qui interpelle, aussi.

La Bundesliga réputée pour son grand spectacle

Quatre fois championne du monde, dont la dernière fois en 2014, championne d’Europe à trois reprises, l’équipe nationale d’Allemagne est une très solide référence au niveau mondial. Dans son sillage, le championnat allemand fait lui aussi partie des plus réputés d’Europe. Cette saison encore, l’Allemagne a un représentant toujours en lice sur le Vieux Continent, en Ligue Europa. Il s’agit de l’Eintracht Francfort, bien parti pour atteindre la finale le mois prochain, malgré sa modeste neuvième place en Bundesliga.

Robert Lewandowski sous les couleurs du Bayern Munich (iconsport)
Robert Lewandowski sous les couleurs du Bayern Munich (iconsport)

Plus globalement, rares sont les weekends où l’on s’ennuie outre-Rhin. À l’occasion de la 31e et dernière journée en date par exemple, Wolfsbourg a marqué cinq buts, Leverkusen quatre, tandis que six ont été inscrits dans la rencontre entre Fribourg et Mönchengladbach. La Bundesliga est réputée pour son jeu ouvert, offensif et attrayant. Bâti sur un format plus court qu’ailleurs, avec 18 clubs et donc 34 journées, le Championnat d’Allemagne n’en est que plus disputé. Les places pour jouer l’Europe, comme pour assurer le maintien, valent très cher. Un souci que ne rencontre jamais le Bayern Munich, ou presque.

L’hégémonie du Bayern Munich partie pour durer, encore

On le disait, ces dix dernières saisons de Bundesliga, le Bayern Munich les a absolument toutes remportées. D’une manière générale, au XXIe siècle, seuls quatre clubs sont parvenus à priver les Bavarois du titre. Il s’agit du Borussia Dortmund (3 fois), du Werder Brême, de Stuttgart et de Wolfsbourg. Pour la cinquième fois en six ans, le podium pourrait d’ailleurs être le même, puisque le BVB et Leipzig ne sont jamais bien loin. Jamais devant Munich pour autant sur la décennie écoulée. Et après ?

Ce manque flagrant de suspense soulève deux problèmes. Le Bayern Munich, vainqueur de la Ligue des champions deux fois depuis 2013, a-t-il suffisamment de concurrence pour briller dans les moments importants en Europe ? Cette saison, face à Villarreal, les hommes de Julian Nagelsmann sont en tout cas tombés dans le panneau. Peut-être par suffisance. Autre souci, l’attractivité de la Bundesliga. En Angleterre principalement, en Italie mais aussi en Espagne, le titre national est souvent très disputé et rarement remporté autant de fois de suite par une seule et même formation. Les joueurs de classe mondiale sont ainsi parfois révélés en Allemagne, mais quittent assez rapidement la Bundesliga… sauf quand ils évoluent à Munich. Un phénomène qu’il faudra vite endiguer pour espérer raviver la flamme.

Équipe(s) liée(s) à cet article : Bayern Munich
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires