dans

Avant la tondeuse à gazon, ces improbables blessures de footballeurs !

La télécommande de Robbie Keane, le chien de Yoann Gourcuff, l’étagère de Grégory Coupet…

Robbie Keane, Ever Banega et Philippe Ménès occupent une place de choix dans ce classement improbable. Icon Sport

Le joueur belge Maximiliano Caufriez s'est sérieusement blessé, jeudi 1er avril, alors qu'il était en train de... tondre sa pelouse. L'occasion de revenir sur les blessures les plus improbables que se sont infligées les footballeurs. Plus

On aurait presque pu croire à un poisson d’avril. Mais non, le joueur belge Maximiliano Caufriez s’est bien blessé avec une tondeuse à gazon, jeudi 1er avril. Aussi improbable que cela puisse sembler, le défenseur de 24 ans ne détient pourtant pas le record de la blessure la plus insolite chez les footballeurs. Petit retour sur ces anecdotes souvent totalement impensables.

Séance jardinage de l’horreur pour Maximiliano Caufriez 

Jeudi 1er avril, Maximiliano Caufriez a pourtant fait très fort. L’après-midi après un entraînement, le défenseur de Saint-Trond s’est dit qu’il allait tondre sa pelouse. Manque de chance : un faux mouvement a fait que son pied a éraflé les lames de l’appareil. Opéré d’urgence, sa saison est d’ores et déjà terminée. La photo partagée sur les réseaux sociaux de sa chambre d’hôpital se révèle particulièrement impressionnante.

Mais Maximiliano Caufriez est loin d’être le premier footballeur à se faire une blessure grave hors des terrains de football. Si le corps des joueurs professionnels est leur instrument de travail, certains n’en prennent pas toujours autant soin qu’il le faudrait. Dans d’autres cas, c’est tout simplement la malchance qui entre en jeu. Y compris avec des accessoires beaucoup moins « dangereux » qu’une tondeuse.

Les tondeuses peuvent être aussi dangereuses qu’un tacle… Icon Sport

Robbie Keane, Santiago Canizares, Éver Banega…

L’un des cas les plus emblématiques est celui de l’Irlandais Robbie Keane, ancienne légende de Premier League. En 1998, l’année suivant ses débuts en pro, le joueur de Wolverhampton s’était fait une rupture des ligaments alors qu’il voulait… attraper la télécommande de sa TV !

Robbie Keane en 2008 sous le maillot de Liverpool. Icon Sport

Encore plus comique : Santiago Canizares, l’ancien gardien de l’Espagne, avait dû tirer un trait sur le Mondial 2002 après avoir voulu… amortir du pied un flacon de parfum ! Le Ghanéen Kevin-Prince Boateng, aujourd’hui à l’AC Monza, se blessait souvent lors de son époque à l’AC Milan. Selon sa compagne, c’est tout simplement parce qu’ils faisaient trop… l’amour !

Santiago Canizares en 2007 avec Valence. Icon Sport

Si les footballeurs professionnels sont souvent amateurs de gros bolides, ils ne sont pas forcément tout le temps très à l’aise derrière le volant. En 2012, Éver Banega (Valence) avait tout simplement oublié de mettre le frein à main alors qu’il faisait le plein de son 4×4. Bilan ? Une fracture tibia-péroné qui a éloigné l’international argentin des terrains pendant six mois.

Ever Banega en 2020 sous le maillot du FC Séville. Icon Sport

Les UV de Philippe Ménès, l’étagère de Grégory Coupet

Dans l’Hexagone, la palme de la blessure la plus insolite revient sûrement Yoann Gourcuff. L’ancien international, souvent considéré comme l’un des plus grands talents de sa génération, faisait partie de ces « hommes en verre » qui enchaînaient les blessures à cause d’un corps fragile. Mais en 2014, il avait réussi l’exploit de se faire une entorse à la cheville droite alors qu’il promenait son chien. Tout un symbole.

Yoann Gourcuff en 2014 avec Lyon. Icon Sport

Philippe Mexès s’était lui blessé à l’oeil gauche après une séance d’UV en cabine qui avait duré un peu trop longtemps ! Julien Escudé avait lui raté le transfert de sa vie à Manchester United, en 2002, après avoir trébuché sur son chien et souffert d’une distension du ligament. Plus récemment, le Bordelais Younousse Sankharé avait aussi manqué plusieurs matches avec les Girondins de Bordeaux. La raison ? Il avait souffert de complications suite à la pose… d’implants de barbe.

Julien Escudé en 2010 avec l’équipe de France. Icon Sport

Le gardien Grégory Coupet occupe aussi une place particulière dans ce classement pour sa régularité dans les blessures absurdes. En 2008, après s’être pris le pied dans ses filets de but à l’entraînement, le portier de l’Olympique lyonnais s’était cassé le tibia. Deux ans plus tôt, il s’entaillait les doigts en… montant une étagère.

Grégory Coupet avec l’OL. Icon Sport

De quoi relativiser les blessures à répétition de Neymar, la star du PSG ? Si l’attaquant brésilien est souvent sur le flanc, ce sont les raisons sportives qui prédominent, même si ses méthodes de récupération sont loin de faire l’unanimité.

Neymar est souvent critiqué pour ses blessures. Icon Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Barça est partout sur le mercato : des joueurs, et maintenant un entraîneur star en approche !

Nabil Fekir aurait choisi sa prochaine destination : le Barça !