dans

Amicaux : l’Allemagne et les Pays-Bas tenus en échec, l’Angleterre gagne d’une courte tête

Les cadors sont encore en rodage !

L'Allemagne de Mats Hummels et les Pays-Bas de Memphis Depay ont été accrochés pour leur premier match de préparation à l'Euro, tandis que l'Angleterre s'est bien lancée grâce à son court succès contre l'Autriche. Icon Sport
L'Allemagne de Mats Hummels et les Pays-Bas de Memphis Depay ont été accrochés pour leur premier match de préparation à l'Euro, tandis que l'Angleterre s'est bien lancée grâce à son court succès contre l'Autriche. Icon Sport

L'Allemagne, premier adversaire de la France à l'Euro mardi 15 juin, a mal préparé son choc face aux Bleus en concédant le match nul face au Danemark (1-1), ce mercredi 2 juin. Les Pays-Bas ont été encore plus décevants et s'en sont remis à Memphis Depay, auteur d'un doublé, pour accrocher le match nul (2-2) face à l'Ecosse. Seule l'Angleterre a tenu son rang face à l'Autriche (0-1), malgré une équipe très remaniée. Plus

L’Allemagne ne rassure pas

L’équipe de France a passé une belle soirée, ce mercredi 2 juin. Parce qu’elle a facilement battu le pays de Galles (3-0) pour son premier match de préparation à l’Euro ? Oui, mais aussi parce que l’Allemagne, son premier adversaire lors du grand événement continental mardi 13 juin, n’a pas rassuré dans le même temps. Domination trop stérile, manque de mouvement et relâchement ont abouti à un match nul de la Nationalmannschaft contre le Danemark, malgré l’ouverture du score de Neuhaus (1-0, 48e).

Florian Neuhaus a ouvert le score contre le Danemark et marqué son premier but pour l'Allemagne. Icon Sport
Florian Neuhaus a ouvert le score contre le Danemark et marqué son premier but pour l’Allemagne. Icon Sport

Les nostalgiques pensaient pourtant que le retour des anciens Thomas Müller et Mats Hummels allaient redonner un coup de fouet à cette Allemagne trop scolaire. Raté : la Nationalmannschaft de Joachim Löw est restée dans ses travers, en se contentant d’une possession excessive et peu farouche. Sans oublier ses difficultés défensives, une nouvelle fois mises en lumière sur un contre anodin des Danois, qui ont marqué sur leur seule occasion (1-1, 71e). Et dire que Neuhaus, l’une des rares satisfactions du soir, devrait retourner s’assoir sur le banc lorsque Kroos et Goretzka seront de retour…

Depay sauve les Pays-Bas

Allemagne et Pays-Bas, même combat. Sauf que les Oranje sont encore moins bons en phase de possession. C’est pourtant le seul projet de jeu porté par l’ovni Frank de Boer, un sélectionneur qui se demande encore comment il s’est retrouvé à ce poste malgré des dernières expériences calamiteuses en club. Dans un déroutant 5-3-2, les Pays-Bas se sont donc contentés de passes sur la largeur face à l’Ecosse. Une tactique a priori peu risquée… sauf pour ces Oranje si fébriles qui ont réussi à concéder l’ouverture du score sur une de leurs phases de possession (0-1, 11e), puis à encaisser un deuxième but en contre (1-2, 63e).

Heureusement pour eux, Memphis Depay veillait au grain. Fautif sur l’ouverture du score, l’attaquant qui devrait rejoindre le Barça a donné une raison supplémentaire aux Blaugrana de le recruter. Il a d’abord égalisé d’une habile volée du gauche, pourtant difficile à exécuter (1-1, 17e). Puis il a sauvé les Oranje d’une énorme désillusion grâce à un exploit individuel : un coup franc direct impeccable (2-2, 89e) à une minute de la fin du temps règlementaire. Aux Pays-Bas, Memphis Depay est vraiment l’arbre qui cache la forêt. Mais quel arbre !

L’Angleterre en roue libre

Mais quelle mouche a donc piqué Gareth Southgate ? Face à l’Autriche, le sélectionneur anglais n’a rien trouvé de mieux que d’aligner des joueurs non retenus pour l’Euro… Lingard, titulaire, mais aussi Watkins, Godfrey, White et Ward-Prowse en sortie de banc, ont aussi eu droit à ce qui s’apparentait davantage à un match d’exhibition qu’à une répétition générale pour l’Euro.

Harry Kane a mené l'attaque des inexpérimentés Three Lions contre l'Autriche. Icon Sport
Harry Kane a mené l’attaque des inexpérimentés Three Lions contre l’Autriche. Icon Sport

Mais le réservoir anglais est tel que le danger finit forcément par arriver. Le jeune Bukayo Saka (19 ans) a ainsi marqué son premier but pour l’Angleterre au terme d’une superbe action collective initiée par Grealish et relayée par Kane (1-0, 57e). Et avec les gros bonnets (Foden, Sancho, Rashford), ça donne quoi ?

Équipe(s) liée(s) à cet article : Allemagne, Angleterre
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires