dans

L1, J9 : Le LOSC s’impose avec panache et renvoie l’OM à ses doutes (2-0)

À Lille, Marseille a vécu l’Enfer du Nord

Contre l'OM, Jonathan David profite d'un cafouillage de William Saliba pour donner un avantage logique au LOSC (iconsport)
Contre l'OM, Jonathan David profite d'un cafouillage de William Saliba pour donner un avantage logique au LOSC (iconsport)

Dans le choc de la 9ème journée de Ligue 1, l'OM s'est incliné sur le terrain du LOSC ce dimanche 3 octobre (2-0). Surpris par une entame pleine de panache des Dogues, Marseille n'est jamais parvenu à rattraper les Lillois et a même fini par concéder un deuxième but logique en fin de partie. Plus

Au LOSC le prix de la combativité et les trois points

À Lille, pour la 9ème journée de Ligue 1, l’OM a vécu l’enfer du Nord ce dimanche 3 octobre. Incapable de s’imposer lors de ses trois derniers matchs, les Marseillais ont concédé une nouvelle défaite chez une équipe lilloise pleine de panache. Mieux organisés, plus cohérents et sûrs de leurs forces, les locaux ont pris l’avantage par l’inévitable Jonathan David (17′). Ils ont ensuite eu les occasions de rendre plus confortable encore leur succès jusqu’à ce que le Canadien réussisse finalement un doublé (94′). De quoi donner au score une ampleur plus conforme à la physionomie du match. Avec 14 points, le LOSC revient dans la roue des Phocéens au classement. L’OM voit Lens, Nice et Angers le doubler.

L’OM perdu, le LOSC en profite

Dans une organisation difficilement lisible concoctée par Jorge Sampaoli, les Marseillais semblent pédaler dans la semoule. Peu à l’aise dans une position non naturelle de piston gauche, Luan Peres est notamment constamment mis sous pression par les Lillois. Les meilleures offensives de la première partie du match se créent ainsi sur ce côté. Au quart d’heure de jeu, ni le Brésilien, ni Duje Caleta-Car, William Saliba ou Leonardo Balerdi n’accompagnent Jonathan Ikoné lancé vers le but olympien. Hésitant dans sa course et son choix du pied, l’international français bute cependant sur Pau López. Un premier avertissement pour les visiteurs qui ne serrent pas la vis et continuent de subir. Après un bon jeu en triangle entre le puncheur Burak Yilmaz, Ikoné et Jonathan David, le premier force trop sa frappe (17’).

L'attaquant du LOSC Yilmaz a causé de gros maux aux défenseurs de l'OM (iconsport)
L’attaquant du LOSC Yilmaz a causé de gros maux aux défenseurs de l’OM (iconsport)

Si Reinildo frôle le carton rouge, Lille poursuit son emprise sur le match et trouve cette fois l’ouverture. De la droite – encore – Zeki Çelik adresse un centre. Après une confusion de Saliba, David, l’homme en forme chez les Rouges (désormais quatre buts sur les trois dernières journées) est à l’affut pour glisser la gonfle du bout du pied entre López et son poteau.

Contre l'OM, Jonathan David profite d'un cafouillage de William Saliba pour donner un avantage logique au LOSC (iconsport)
Contre l’OM, Jonathan David profite d’un cafouillage de William Saliba pour donner un avantage logique au LOSC (iconsport)

Marseille ne réagit pas, pas plus que son entraîneur et Yilmaz se procure deux nouvelles balles de but. Sur la première, Saliba réussit une bonne intervention dans la surface après une perte de balle consécutive à un cafouillage d’un Gerson encore trop tendre (43’). Juste avant la pause, le Turc est cette fois privé d’une grande joie par l’arbitre qui décèle une position de hors-jeu.

L’OM proche de la rupture

Forcément contrarié, Sampaoli change. Boubacar Kamara et Arkadiusz Milik prennent le relais. Les déséquilibres marseillais ne s’effacent pas devant les modifications apportées par l’Argentin. Toutefois, l’OM s’aventure alors plus dans le dernier tiers adverse. Plus libéré, Gerson est le premier à tenter sa chance, avant une rapide réponse de Yilmaz qui tente de profiter des espaces béants laissés dans le dos par les Marseillais. Pendant un temps, la partie se transforme en match de ping-pong. Alors que les esprits s’échauffent, Yilmaz croit tromper l’arbitre en obtenant un penalty. Avant d’être finalement justement averti pour une grossière simulation (66′).

Ikoné a touché deux fois les montants et était tout proche de faire le break pour le LOSC contre l'OM (iconsport)
Ikoné a touché deux fois les montants et était tout proche de faire le break pour le LOSC contre l’OM (iconsport)

Le LOSC retrouve un deuxième souffle alors que Marseille semble tout proche de la rupture et commence à sérieusement piocher. Par deux fois, Ikoné touche du bois. La barre d’abord suite à une action collective puis la base du montant gauche sur une frappe lointaine. Proches de faire le trou, les Lillois reçoivent un coup de main de Cengiz Ünder. Auteur d’un pied haut sur Gabriel Gudmundsson, l’ailier écope en effet d’un deuxième jaune (77′). En supériorité numérique, Lille gère la fin de match dans laquelle l’OM ne parvient pas à se montrer dangereux. Le public lillois retrouve aussi Renato Sanches, de retour d’une longue blessure. Le Portugais est même immédiatement décisif. D’une merveille de passe, il lance ainsi Timothy Weah altruiste pour offrir le doublé à David (94′, 2-0).

Contre l'OM, le LOSC a affiché les mêmes vertus que celles qui lui ont permis de décrocher le titre la saison dernière (iconsport)
Contre l’OM, le LOSC a affiché les mêmes vertus que celles qui lui ont permis de décrocher le titre la saison dernière (iconsport)

Lille va mieux et a retrouvé son visage de champion de France. L’OM de son côté est de retour dans le peloton. Sampaoli aura toute la trêve internationale pour trouver des solutions aux gros maux marseillais.

La fiche du match :

Lille 2-0 Marseille

Buts : David (28′, 94′) pour Lille.

Le onze de Lille (4-4-2) : Gribć – Çelik, Fonte, Botman, Reinildo (Gudmundsson, 46′) – Ikoné (Sanches, 94′), André, Onana (Xeka, 72′), Bamba (Weah, 72′) – David, Yilmaz (Yazici, 87′).

Le onze de Marseille (3-4-1-2) : López – Saliba, Balerdi, Caleta-Car (Kamara, 46′) – Lirola (Henrique, 81′) , Guendouzi, Gerson (Harit, 62′), Peres – Rongier – Ünder, Dieng (Milik, 46′).

Équipe(s) liée(s) à cet article : ,
Ça fait plaisir de lire un article sans être dérangé par une publicité non ? Pour que ça continue soutenez Foot11.com en vous abonnant ci-dessous gratuitement à un de nos flux ou laissez nous simplement un petit commentaire ci-dessous :)
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires