dans

L1 (J14) : après un top départ, le LOSC se fait rattraper par Monaco

… et laisse encore filer deux points !

Monaco et le LOSC n'ont pas réussi à se départager. Icon Sport
Monaco et le LOSC n'ont pas réussi à se départager. Icon Sport

Le LOSC n'a pas su capitaliser sur un début de match canon (doublé de Jonathan David après 8 minutes) pour emporter les trois points sur la pelouse de Monaco (2-2), ce vendredi 19 novembre, en ouverture de la 14e journée de Ligue 1. L'ASM a bien réagi après un premier quart d'heure désolant et a obtenu l'égalisation à la 83e minute grâce à Wissam Ben Yedder. Plus

Lille est la deuxième équipe qui a perdu le plus de points dans le dernier quart d’heure en Ligue 1 cette saison. Un constat qui ne risque pas de s’arranger après le nouveau relâchement du LOSC contre Monaco (2-2), ce vendredi 19 novembre. Jonathan David avait pourtant mis les Dogues sur la voie royale dès les premiers coups de fusil. Mais Monaco est progressivement sorti de sa torpeur et a réussi à revenir à hauteur à sept minutes de la fin du temps règlementaire, grâce à Wissam Ben Yedder. Le résultat n’arrange néanmoins personne, puisque les deux équipes ne se rapprochent pas des places européennes.

Tiago Djalo et Myron Boadu. Icon Sport
Tiago Djalo (LOSC) et Myron Boadu (Monaco) se sont livrés une grosse bataille. Icon Sport

Monaco n’est pas sorti de la trêve, le LOSC a la baïonnette au fusil

Malgré une flopée d’absents (Renato Sanches, Bamba, Reinildo) et sans Yilmaz au coup d’envoi, le LOSC prend cette rencontre par le bon bout. Le très bon bout, même, puisque les Dogues mènent 2-0 après seulement huit minutes de jeu ! Les Lillois sont bien aidés par la passivité d’un Monaco plongé dans le formol. Le LOSC s’infiltre sans mal dans la surface des locaux et Pavlović concède un penalty après une nouvelle intervention en retard. Jonathan David transforme (1-0, 4e) et punit quatre minutes plus tard une défense monégasque aux abois (0-2, 8e).

Après une telle apathie, les joueurs de l’ASM se mettent enfin au niveau dans le domaine de l’intensité. Ils se montrent aussi plus ambitieux dans leur placement offensif. Ces efforts finissent par payer avant la mi-temps, lorsque Diatta trompe Grbić d’une frappe du gauche cinglante (1-2, 41e).

Ben Yedder récompense l’ASM

La pause ne réfrène pas les ardeurs de Monaco puisque Volland est proche d’égaliser, mais le monstrueux Djaló sauve les siens sur sa ligne (48e). Puis c’est Gelson Martins, entré en jeu quelques minutes plus tôt, qui tire au-dessus à bout portant. Lille, qui avait manqué de tuer le match à la 39e minute (face-à-face loupé de David), n’arrive pas à sortir la tête de l’eau. Les Dogues laissent ainsi Monaco continuer leur forcing…

Un forcing payant, malgré l’exclusion de Pavlović (79e), grâce à un Ben Yedder auteur d’une reprise de volée rageuse (2-2, 83e) après être sorti du banc dix minutes plus tôt. Monaco grimpe ainsi dans la première partie de tableau (septième) mais ne décolle pas, tandis que Lille ne connaît même pas ce petit plaisir et stagne au douzième rang.

La fiche du match

Monaco 2 – 2 LOSC

Buts : Diatta (41e) et Ben Yedder (83e) pour l’ASM / David (4e sp, 8e) pour Lille

Monaco (4-4-2) : Nübel – Aguilar, Disasi, Pavlović, Caio Henrique (72e, Jakobs) – Diatta (46e, G. Martins), Y. Fofana, Tchouaméni, Diop – Volland, Boadu (72e, Ben Yedder).

LOSC (4-4-2) : Grbić – Çelik, Djaló, Fonte, Bradarić – Ikoné, André, Xeka, Yazıcı (70e, C. Niasse) – David (80e, Lihadji), Weah.

Équipe(s) liée(s) à cet article : ,
Ça fait plaisir de lire un article sans être dérangé par une publicité non ? Pour que ça continue soutenez Foot11.com en vous abonnant ci-dessous gratuitement à un de nos flux ou laissez nous simplement un petit commentaire ci-dessous :)
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires