dans

Sergio Ramos revient sur son départ douloureux du FC Séville

Sergio Ramos. Icon Sport
Sergio Ramos. Icon Sport

Sergio Ramos n'a pas toujours été au Real Madrid. Le défenseur central espagnol, formé au FC Séville, devait devenir l'un des monuments du club andalou... jusqu'à ce qu'un transfert inattendu brise cette histoire d'amour. Dans le documentaire qui lui est consacré, sorti récemment, le recordman de sélections de la Roja (180 capes) est revenu sur ce départ fracassant. Plus

Si Sergio Ramos est aujourd’hui une légende du Real Madrid, il était bien parti pour en devenir une au FC Séville. Né à quelques kilomètres de la capitale de l’Andalousie, il a fait toutes ses gammes au club blanquirrojo. En 2004, à l’âge de 17 ans, il fait ses débuts pour son club de cœur en équipe première. Seulement un an et demi plus tard, il s’est déjà imposé comme l’un des tauliers de l’arrière-garde des Sévillans.

Sergio Ramos. Icon Sport
Sergio Ramos. Icon Sport

Le jeune phénomène attise déjà les convoitises des plus gros mastodontes européens, mais jure fidélité aux Blanquirrojos. On parle même d’un contrat à vie que lui proposerait le club. Sauf que l’histoire ne va pas se passer comme prévu…

« Je ne leur pardonnerai jamais »

A l’été 2005, en effet, Sergio Ramos est arraché par le Real Madrid contre un chèque de 25 millions d’euros. Un record pour un jeune de son âge (19 ans) à l’époque. Dans le documentaire consacré à sa vie et à sa carrière, sorti récemment, Sergio Ramos est revenu sur ce départ fracassant et inattendu, qui a brisé le cœur de milliers de supporters sévillans.

« Toutes les informations ont été manipulées, et ils ont menti à Séville. C’était douloureux. Je ne leur pardonnerai jamais la douleur que mes grands-parents ont endurée, pour mes parents qui ne peuvent pas retourner au stade de Séville. J’ai fait des erreurs dans ma vie, et l’une des plus grandes a été de ne pas expliquer publiquement le transfert. J’ai laissé les autres raconter l’histoire à ma place.« 

Sergio Ramos dans le documentaire La leyenda de Sergio Ramos
Sergio Ramos en 2007. Icon Sport
Sergio Ramos en 2007. Icon Sport

Traître ou trahi ?

Sergio Ramos ne révèle pas le fin mot de l’histoire, mais donne quelques indices. A l’époque, le défenseur central avait été accusé d’avoir trahi le club en forçant son départ pour le Real. Il aurait demandé une augmentation salariale telle que le FC Séville ne pouvait pas lui offrir. Les soutiens de Sergio Ramos, eux, assurent que le président du club à l’époque, José María del Nido, aurait vendu son crack au Real sans son accord, aveuglé par l’appât du gain. Seize ans plus tard, les dirigeants du Real remercient encore l’ancien dirigeant andalou tous les jours…

L'ancien président du FC Séville, José María del Nido (à droite), en 2006. Icon Sport
L’ancien président du FC Séville, José María del Nido (à droite), en 2006. Icon Sport
Personne(s) lié(s) à cet article : Sergio Ramos
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires