dans

Schalke 04 : les joueurs agressés après la relégation !

En matière de lose, il y a la Super League, et Schalke 04 juste derrière

Certains joueurs de Schalke 04, ici Klaas-Jan Huntelaar, ont été agressés après la relégation de l'historique club allemand. Icon Sport
Certains joueurs de Schalke 04, ici Klaas-Jan Huntelaar, ont été agressés après la relégation de l'historique club allemand. Icon Sport

Schalke 04, qui a concédé une énième défaite contre l'Arminia Bielefeld (1-0) mardi 20 avril, est officiellement relégué en D2 allemande. Une descente aux enfers que les supporters du club ont vécu comme un Plus

Schalke 04 est en plein naufrage. Ce club historique, le quatrième le plus titré d’Allemagne (sept titres de champion), vient tout simplement d’être relégué et jouera en deuxième division la saison prochaine. Le choc est brutal. Trop pour les supporters des Königsblauen, qui ont dégoupillé.

Les joueurs attaqués après le match

Actuel 18e et dernier de Bundesliga, Schalke 04 ne peut désormais plus échapper à la relégation. Le club de la Ruhr ne compte que 13 points en 30 rencontres, soit la moitié de Cologne ou du Hertha Berlin, qui sont respectivement 17e et 16e. La défaite face à l’Arminia Bielefeld (1-0) mardi 20 avril, a définitivement enterré les espoirs des supporters.

Benjamin Stambouli n'en revient pas : Schalke est bel et bien relégué en deuxième division. Icon Sport
Benjamin Stambouli n’en revient pas : Schalke est bel et bien relégué en deuxième division. Icon Sport

Ceux-ci ont visiblement tenu à exprimer leur colère à l’issue de la rencontre. Alors que le club de Gelsenkirchen va donc quitter l’élite du football allemand, les fans s’en sont pris aux joueurs. A la sortie du stade de l’Arminia Bielefeld, ces derniers ont été « accueillis » par des insultes ou encore des lancers d’œufs. Une séquence très mouvementée pour les partenaires du vétéran Klaas-Jan Huntelaar et du Français Benjamin Stambouli. Selon Kicker, les forces de l’ordre sont finalement intervenues pour calmer la situation.

Face à ces débordements, la direction de Schalke 04 s’est fendue d’un communiqué pour défendre ses joueurs. Les dirigeants ont indiqué que « la frustration et la colère des supporters sont compréhensibles après la descente« . Toutefois, ils ont dénoncé l’usage de la violence physique. « Nous condamnons fermement ces actes« , conclut le communiqué de Schalke 04.

Saison noire pour Schalke 04

Cette nouvelle défaite, à quelques semaines de la fin de la saison, vient boucler une « annus horribilis » pour Schalke 04. Les Königsblauen n’ont connu la victoire qu’à deux reprises cette saison… Une situation terrible qui a aussi eu des conséquences sur le banc de touche. Dimitrios Grammozis, l’actuel entraîneur du club, est le cinquième à avoir pris place sur le banc de touche cette saison. Les fans ciblent l’incompétence de dirigeants déconnectés, qui ont mené le club au naufrage selon eux.

Il y a quelques années, Schalke 04 jouait en Coupe d'Europe. Photo Icon Sport
Il y a quelques années, Schalke 04 jouait en Coupe d’Europe. Photo Icon Sport

Car à l’issue de la saison 2017/2018, Schalke terminait tout simplement deuxième de Bundesliga derrière le Bayern. Et le club était aussi capable d’exploits en Coupe d’Europe, comme cette demi-finale de Ligue des champions en 2011, il y a seulement dix ans… Les Königsblauen avaient fini par plier devant le Manchester United de Sir Alex Ferguson, mais avaient éliminé Valence et l’Inter aux tours précédents.

Le Schalke 04 de Jefferson Farfan avait défié le Manchester United de Ryan Giggs en demi-finales de Ligue des champions 2011. Icon Sport
Le Schalke 04 de Jefferson Farfan avait défié le Manchester United de Ryan Giggs en demi-finales de Ligue des champions 2011. Icon Sport

Le club possède aussi l’un des meilleurs centres de formation d’Allemagne. C’est de là que sont sortis Manuel Neuer, Mesut Özil et Benedikt Höwedes, champions du monde avec la Nationalmannschaft en 2014, mais aussi Julian Draxler et Leroy Sané notamment. Et le comble, c’est que la pépinière de Schalke continue de faire mûrir de beaux fruits.

Mesut Özil, ici en 2007, est l'un des nombreux gros noms du football allemand formé à Schalke 04. Icon Sport
Mesut Özil, ici en 2007, est l’un des nombreux gros noms du football allemand formé à Schalke 04. Icon Sport

Mais c’est ensuite que les choses se gâtent, puisque ces pépites quittent souvent le club pour 0 euro, la faute à une direction sportive qui n’arrive pas à sécuriser leur avenir ou à réaliser des plus-values à la revente. Il y a tout à revoir, ou presque, pour que le club reparte de l’avant dans des conditions plus sereines et puisse espérer remonter en Bundesliga dès l’an prochain.

Équipe(s) liée(s) à cet article : Schalke 04
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires