dans

Strasbourg, Stéphan : « Un honneur de succéder à Thierry Laurey »

Il était en conférence de presse.

Julien Stéphan est heureux de rejoindre Strasbourg (iconsport)
Julien Stéphan est heureux de rejoindre Strasbourg (iconsport)

Ce samedi 29 mai après-midi, le Racing Club de Strasbourg a officiellement présenté son nouvel entraineur Julien Stéphan lors d’une conférence de presse. Plus

Stéphan sera le nouvel entraineur la saison prochaine

Officialisé il y a peu, Julien Stéphan s’est rendu en conférence de presse samedi après-midi. L’ancien entraineur du Stade Rennais aura l’occasion d’entrainer son deuxième club professionnel après Rennes. Heureux, l’entraineur a été séduit par le discours de son président Marc Keller et par l’ambiance au sein de son nouveau club.

« Ce qui m’a motivé ? Le discours du président (Marc Keller) et le fait d’arriver dans un club sain, avec un environnement passionné. On a eu les premiers contacts téléphoniques lundi et ça s’est enchaîné très vite. C’est devenu une évidence dès qu’on s’est rencontrés (vendredi). J’ai senti beaucoup de transparence et de sincérité, c’est ce qui m’a charmé. Le feeling a été excellent. Je remercie le président, je suis très heureux de devenir le coach du RC Strasbourg. Je sais que cela représente des responsabilités, qu’il y a beaucoup de passion et de ferveur, mais c’est justement ce qui m’intéresse. Le partage avec le public, qu’on est tous impatients de revoir au stade, est pour moi un moteur de la performance. »

Julien Stéphan devra motiver ses hommes pour rester dans l'élite (iconsport)
Julien Stéphan devra motiver ses hommes pour rester dans l’élite (iconsport)

Il compte bien prendre du plaisir dans sa nouvelle équipe

Malgré un petit budget, Strasbourg a réussi à rester à plusieurs reprises en Ligue 1. Thierry Laurey, entraineur emblématique du club, n’y est pas pour rien. C’est pour cela que Julien Stephan déclare être honoré de le remplacer et compte bien prendre du plaisir en Alsace.

« D’abord, c’est un honneur de succéder à Thierry Laurey, qui a une grosse énergie, un grand caractère et est une référence sur le plan tactique. Il a accompli un travail remarquable pendant cinq ans (avant de partir lundi, donc, en fin de contrat). Pour moi, avoir trois ans de contrat, c’est une belle marque de confiance. J’espère d’abord prendre beaucoup de plaisir, ce qui est aussi un moteur essentiel de la performance. Je mesure la chance que j’ai d’être entraîneur du Racing, il y en a beaucoup qui aimeraient être à ma place. »

Équipe(s) liée(s) à cet article :
Personne(s) lié(s) à cet article :
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires