dans

Quand Emmanuel Macron s’immisce dans le dossier Mediapro

Où sont les preuves ?

Quand Emmanuel Macron s'immisce dans le dossier Mediapro. DR
Quand Emmanuel Macron s'immisce dans le dossier Mediapro. DR

Alors que le monde du football français tremble à l'idée de perdre la manne des droits télévisés, Emmanuel Macron est venu se joindre au débat d'une façon surprenante. Plus

Le chef de l’Etat affirme que le gouvernement a prévenu du risque posé par Mediapro pour la Ligue de football professionnel. Mais Emmanuel Macron dit-il vrai ? Un journaliste de l’Equipe affiche son scepticisme.

Emmanuel Macron s’en prend à la LFP

C’est une petite phrase remarquée et surprenante qui a été prononcée par Emmanuel Macron lors d’une réunion avec le monde du sport. Sa cible ? Didier Quillot, l’ancien directeur général de la LFP qui a signé le contrat avec Mediapro en 2018.

On avait averti la Ligue. On savait que ce contrat était fragile. Je pense que les personnes qui l’ont négocié n’ont pas été très sérieuses.

Alors Emmanuel Macron et le gouvernement ont-ils vraiment tiré la sonnette d’alarme à l’époque ? Dominique Sévérac, journaliste au Parisien, interrogé à l’antenne de l’Equipe, affiche son scepticisme.

Moi, je ne crois que ce que je vois. Donc si il y a eu des notes de l’Elysée, il faut que l’Elysée les montre. En général, les hommes politiques aiment faire la publicité de ce qu’ils font. Si ils ont averti à l’époque que ce contrat était un peu léger, je pense qu’on l’aurait su. Je pense que c’est Monsieur Macron qui a menti.

Quand Emmanuel Macron s'immisce dans le dossier Mediapro
Emmanuel Macron avait célébré la victoire des Bleus en Russie en 2018 (DR).

Lire aussi – Adil Rami : ses révélations sur les dessous « sexy » du football

Quel avenir pour les droits de la Ligue 1 ?

Quelle est la suite pour la Ligue 1 et la diffusion du football de haut niveau en France ? Selon Pierre Rondeau, spécialiste de l’économie du sport, la situation est compliquée. Si Mediapro espère pouvoir obtenir un contrat revu à la baisse, c’est la question des garanties qui est actuellement au coeur du problème, le sujet justement pointé par Emmanuel Macron.

Si L’Equipe a annoncé que Canal+ pourrait faire une de 780 millions d’euros pour récupérer l’ensemble des droits télévisés, rien n’est encore sûr. Tout d’abord parce qu’un nouvel appel d’offres sera obligatoirement réalisé, mais aussi parce que cette offre serait liée à une obligation pour Mediapro de réaliser le premier paiement de 172 millions d’euros. Des problèmes très éloignés d’Emmanuel Macron à l’heure actuelle.

Personne(s) lié(s) à cet article : Emmanuel Macron
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires