dans

PSG : Le club porte plainte suite aux tags sur les enceintes parisiennes

La justice va donc s’en mêler.

Mécontents, les supporters du PSG ont tagué les murs du Camp des Loges. Icon Sport
Mécontents, les supporters du PSG ont tagué les murs du Camp des Loges. Icon Sport

Les derniers jours du PSG sont particulièrement mouvementés. La défaite face au Real Madrid a ravivé les vieux démons qui sommeillent en le club. L’agacement des supporters est passé par des tags affichés sur les enceintes parisiennes au lendemain de la victoire face à Bordeaux. Plus

Le PSG dépose plainte

Après la victoire dans une ambiance particulière à domicile face aux Girondins de Bordeaux, les supporters parisiens ont continué de montrer leur désaccord avec la direction actuelle du PSG. En effet, dans la nuit de dimanche à lundi, des fans du club ont tagué différentes enceintes du club parisien. Les murs du Camp des Loges, du centre d’entraînement et même ceux du Parc des Princes… rien ne leur a échappé.

Par conséquent, le club a décidé de déposer trois plaintes différentes. Une à Saint-Germain-en-Laye et deux à Paris, selon les informations délivrées ce soir par Le Parisien. Cela suffira-t-il à stopper ces actions ? Probablement pas…

Le club part en vrille

La défaite et l’élimination du PSG face au Real Madrid en huitièmes de finale de la Ligue des champions n’ont laissé personne indifférent. Les supporters parisiens ont d’abord commencé leurs actions lors de la réception de Bordeaux dimanche dernier (v. 3-0). En effet, ces derniers n’ont pas totalement investi leur virage Auteuil et ont, pendant tout le match, conspué leurs joueurs.

Les joueurs du PSG célèbre dans une ambiance particulière la victoire face à Bordeaux. Icon Sport
Les joueurs du PSG célèbre dans une ambiance particulière la victoire face à Bordeaux. Icon Sport

Si aucun joueur n’a été épargné, hormis Mbappé pour qui l’admiration des supporters n’a plus aucun égal au club, deux ont surtout été pris à partie par les supporters : Neymar et Messi. A chaque toucher de ballon, les deux étaient sifflés. Même lorsque le Brésilien a inscrit le but du 2-0, les ultras l’ont hué. D’autres noms d’oiseau ont été proférés à l’égard de la direction parisienne. La fracture semble ouverte et ne risque pas de se refermer de si tôt. A suivre…

Équipe(s) liée(s) à cet article : Paris Saint-Germain (PSG)
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires