dans

PSG : la statistique affolante sur la gestion des jeunes

Les temps sont durs pour les Titis…

Xavi Simons et El Chadaille Bitshiabu ont très peu joué cette saison au PSG (iconsport)
Xavi Simons et El Chadaille Bitshiabu ont très peu joué cette saison au PSG (iconsport)

Le bilan de la saison du PSG est décidément médiocre à bien des niveaux. En plus de ne pas avoir rempli plusieurs de ses objectifs sportifs, le club de la capitale n'a pas fait confiance à son centre de formation. Le constat est sans appel. Plus

Après un dixième titre de champion de France sans saveur remporté samedi soir, le PSG va commencer à préparer la saison prochaine. De nombreux changements sont à prévoir à tous les niveaux, que ce soit au sein de l’équipe ou de l’organigramme. Mis à part le président Nasser al-Khelaïfi, tout le monde est menacé à son poste, de Mauricio Pochettino à Leonardo en passant par une grosse poignée de joueurs. L’objectif sera de renouveler l’effectif et de lancer une nouvelle dynamique. Avec par exemple une meilleure gestion des jeunes ? En tout cas, le bilan de la saison à ce sujet est tout bonnement catastrophique pour le PSG.

Joueur à fort potentiel, Xavi Simons n'a pas suffisamment joué cette saison et n'a pas encore prolongé son contrat (iconsport)
Joueur à fort potentiel, Xavi Simons n’a pas suffisamment joué cette saison et n’a pas encore prolongé son contrat (iconsport)

Le PSG a quasiment zappé ses titis

Dans un rapport publié ce lundi par l’Observatoire du football CIES, on peut se rendre compte que le PSG n’a pas du tout fait confiance à son centre de formation cette saison. Le club parisien a fait jouer seulement 5 de ses titis en Ligue 1 : Edouard Michut, Xavi Simons, Eric Junior Dina Ebimbe, El Chadaille Bitshiabu et… Presnel Kimpembe. A eux cinq, ils ont disputé 7,9% des minutes de la saison. En sachant que Kimpembe est un titulaire de l’équipe, en plus d’avoir déjà 26 ans, cela ne laisse qu’un temps de jeu infime aux quatre autres.

A titre de comparaison, le PSG se situe, en Ligue 1, derrière l’ASSE (35,6% des minutes), Montpellier (34,5%), l’OL (33,1%), Rennes (14,8%), Angers (14,3%), Nantes (13,3%), Strasbourg (13,3%), Clermont (10,3%) et Brest (9,5%). En Europe, les autres grands clubs que sont le FC Barcelone, le Bayern Munich, Chelsea, Liverpool et le Real Madrid se positionnent devant le PSG. En sachant que le club des cinq grands championnats qui fait le plus confiance à son centre de formation est l’Athletic Bilbao (55,8%). Le constat est donc alarmant pour le club parisien, qui va devoir changer de stratégie s’il ne souhaite pas perdre ses cracks, comme ce fut déjà le cas avec Kingsley Coman, Christopher Nkunku et Moussa Diaby par exemple.

Équipe(s) liée(s) à cet article : Paris Saint-Germain (PSG)
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires