dans

PSG, Galtier : « Ce n’est pas un problème d’investissement »

L’entraineur parisien attend plus.

Christophe Galtier, entraîneur du PSG, en conférence de presse (Icon Sport)
Christophe Galtier, entraîneur du PSG, en conférence de presse (Icon Sport)

Malgré la victoire sur les terres israéliennes du Maccabi Haïfa mercredi soir en Ligue des Champions (1-3), Christophe Galtier a avoué attendre un peu plus de ses joueurs. Plus

Galtier cible un problème tactique

Annoncé comme large favori, le PSG n’a pas brillé face au Maccabi Haïfa. Un temps menés au score, les Parisiens ont su réagir grâce à leur MNM mais non sans mal. Christophe Galtier, interrogé sur la prestation de ses joueurs après la rencontre, a déclaré attendre mieux sur le plan tactique. « On a eu deux ou trois grosses situations en première période, eux aussi en ont eu, ça a poussé très fort dans une grosse ambiance. On n’était pas bien organisés, rapidement coupés en deux. Ça a donné une première période très difficile. Il a fallu rectifier des choses, après la pause on a été beaucoup plus compacts. Les adversaires sont toujours de très bonne qualité en Ligue des champions, il fallait réagir après cette première période plus que moyenne, surtout sur un plan tactique. On était coupés, notre bloc équipe était bas et eux étaient hauts. À partir du moment où les trois de devant sont descendus pour se remettre dans le bloc, on était mieux. Ce n’était pas une question de mauvaise volonté, mais une question de mauvaise analyse de la pression entre nos milieux et notre trio offensif. »

Il ne pointe pas la MNM

Selon l’entraineur parisien, ce n’est pas un souci venant de la MNM, mais de concentration derrière. « Ce n’est pas un problème d’investissement, c’est qu’ils ont vite lâché parce que, derrière, ça ne suivait pas. Il y a eu un renoncement qui est arrivé trop rapidement en première période, mais pas un manque d’envie. On en a beaucoup parlé à la pause. La pause a été consacrée à ce positionnement-là. C’est pour ça qu’il y a une grande différence entre la première et la deuxième période. Ils voulaient récupérer le ballon le plus rapidement possible alors qu’ils doivent être les premiers à gérer les premières relances. À partir du moment où on a été coupés en deux, il y a eu du renoncement » a-t-il indiqué dans des propos repris par Canal-Supporters.

Christophe Galtier, l'entraîneur du PSG (iconsport)
Christophe Galtier, l’entraîneur du PSG (iconsport)

En attendant, le PSG a obtenu six points sur six possibles. De bon augure pour la qualification.

Équipe(s) liée(s) à cet article : Paris Saint-Germain (PSG)
Personne(s) lié(s) à cet article : Christophe Galtier
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires