dans

Pochettino après l’élimination face au Real : « On a été la meilleure équipe »

La malédiction continue.

Mauricio Pochettino a la défaite amère... / Icon Sport
Mauricio Pochettino a la défaite amère... / Icon Sport

Le PSG s’est incliné ce mercredi 9 mars au soir sur le score de 3 buts à 1 au Santiago Bernabeu. Les trois buts encaissés coup sur coup ont eu raison des hommes de Mauricio Pochettino. Ce dernier a d’ailleurs du mal à encaisser la défaite. Plus

Pochettino tente d’expliquer la défaite

Il fallait presque s’y attendre tant le PSG devient coutumier du fait. Avec une avance de 2 buts jusqu’à l’heure de jeu, les hommes de Mauricio Pochettino ont fait les frais d’un Karim Benzema des grands soirs. Toutefois, le premier but encaissé par le PSG est resté en travers de la gorge du technicien argentin. En effet, une faute sur Donnarumma aurait vraisemblablement dû être sifflée selon Pochettino, et ainsi éviter un revirement total de la situation.

Benzema, le bourreau du PSG (iconsport)
Benzema, le bourreau du PSG (iconsport)

« C’est une grande injustice pour moi, estime Pochettino. Sur le premier but que l’on concède, il y a une faute claire de Benzema sur Donnarumma. Ce n’est pas une erreur de Donnarumma. Et je vous dis ça après avoir vu 30 ou 40 fois les images et sous différents angles. Dans ce genre de matchs ce sont les petits détails qui changent tout et l’arbitre n’a pas vu la faute. À partir de là, on n’a pas su gérer et on a perdu pied. Alors qu’on a clairement été la meilleure équipe sur l’ensemble des deux matchs. C’est un coup très dur et une grosse déception de ne pas nous être qualifiés. » 

Une erreur d’arbitrage comme seule cause ?

Pour Mauricio Pochettino, il est clair qu’il y a eu faute de Benzema sur Donnarumma. Pire, pour lui, cette décision de ne pas siffler a littéralement inversé le cours du match. A tel point, toujours selon lui, que le PSG s’est affaibli instantanément au détriment d’un Real qui a pris de l’élan. Pochettino en dit plus.

« C’est une action déterminante. Elle a changé le cours du match. Ça a influé sur l’état d’esprit des joueurs, sur celui de nos adversaires et sur celui du public. Alors qu’on a eu le contrôle du jeu pendant une heure et qu’on était plus proche de marquer le 2-0 que du 1-1. Mais ce but a changé le match. Ensuite on a perdu en concentration, on est sorti de la rencontre et on l’a payé cher. On a été supérieurs au Real les trois quarts du temps sur la double confrontation. On est déçus de ne pas avoir su convertir en buts la domination qu’on a eue sur les deux matchs. Cette élimination nous fait très mal et on quitte la compétition avec un sentiment amer. »

Cette défaite vient s’inscrire dans la longue liste des défaites frustrantes du PSG. Il faudra certainement passer par une refonte forte de l’effectif, du staff, voire du club pour que le club parisien arrive enfin à rêver plus grand.

(Propos recueillis par L’Equipe)

Équipe(s) liée(s) à cet article : Paris Saint-Germain (PSG)
Personne(s) lié(s) à cet article : Mauricio Pochettino
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires